Combien de temps vivent les chats ?

22 décembre, 2018

La longévité de la vie d’un animal de compagnie dépend de nombreux facteurs. L’un d’eux est le soin qu’il reçoit tout au long de sa vie. En moyenne, les animaux qui vivent au sein d’un foyer atteignent l’âge de 12 ans (il y a beaucoup d’exceptions, bien sûr). Dans l’article suivant, nous répondons à la question suivante : Combien de temps vivent les chats ?

La vie des chats

Pour que notre meilleur ami poilu vive mieux et plus longtemps, nous devons nous conformer à une série de soins et de contrôles réguliers. Les chats domestiques (ainsi que les chiens) vieillissent plus vite que les humains. Par conséquent, il est souvent affirmé, à tort, que chaque année humaine équivaut à 7 ans pour un félin. En réalité, il n’en est rien, mais cela peut nous aider à comprendre le cycle de leur vie.

un chat roux est perché dans un arbre

Les experts conviennent que le vieillissement des chats est plus rapide au cours des deux premières années de leur vie. Ainsi, les changements qui surviennent chez l’animal au cours de ses 24 premiers mois sont plus élevés que ceux observés les années suivantes.

Généralement, les chat vivent plus longtemps que les chiens. Cependant, tout dépend des soins apportés, de la nourriture, de la race, des conditions de vie (si l’animal à vécu dans la rue ou non, par exemple), des vaccins, etc. Un félin de rue a une espérance de vie allant jusqu’à 6 ans, alors que celui qui a toujours vécu dans un foyer peut atteindre 12 ans. Il existe même des cas référencés de chats qui vivent jusqu’a 20 ans.

La longévité de la vie dépend alors de l’attention que l’animal reçoit. Bien que leur personnalité curieuse les amène à s’exposer à de nombreux dangers, la vérité est qu’avec un peu de vigilance et quelques limites, nous pouvons éviter les accidents qui réduisent leur espérance de vie.

Les facteurs qui influencent sur la longévité de la vie du chat

Les dangers sont partout, que l’animal sorte ou qu’il reste à l’intérieur toute la journée. Voici quelques facteurs parmis ceux qui peuvent influer sur la longévité de la vie de votre chat :

1. Les accidents

Un chat domestique est moins exposé aux voitures ou aux animaux plus gros qu’un chat de goutière. Durant ses premières “excursions” à l’extérieur, il peut être victime de divers incidents. Cela va d’un écrasement accidentèle par un véhicule, à se retrouver prisonnier d’un piège ou être attaqué par un chien.

2. Les maladies

La possibilité de contracter une maladie augmente lorsque le chat est en contact avec l’extérieur. Quand il sort à la recherche d’un partenaire en chaleur, les combats entre mâles sont fréquents, ainsi que la contagion par des virus et des bactéries. Les plaies provoquées par ces combats peuvent ensuite s’infecter, avec de lourdes conséquences sur la santé de l’animal.

3. L’obésité

C’est également un facteur qui réduit l’espérance de vie de votre chat. Les félins qui ne sortent pas beaucoup et ne font pas d’exercice, ou ne jouent pas, augmentent considérablement leur poids. Comme chez les humains, l’obésité chez les chats entraîne de nombreuses conséquences désastreuses : crises cardiaques, artères bloquées, rétention d’eau, etc…

4. Le manque d’attention vétérinaire

Beaucoup de propriétaires d’animaux ne les emmènent pas régulièrement en consultation chez un professionnel, parfois même moins d’une fois par an. Grâce à l’excuse qu’il “semble en bonne santé”, le chat ne reçoit pas de soins médicaux et cela peut réduire sa qualité et sa durée de vie. Certaines maladies ne présentent pas de symptômes visibles et lorsqu’elles sont détectées, il est parfois trop tard.

Comment prolonger la vie de mon chat ?

un chat roux sortant du bain est enroulé dans une serviette blanche

Bien que nous voulions qu’ils vivent éternellement, les chats ont une espérance de vie qui varie entre 12 et 15 ans. Pour augmenter la longévité de la vie de votre animal (il existe des exemples de félins ayant vécu jusqu’à 21 ans), il convient de porter une attention particulière aux soins que vous lui apportez.

Dans un premier temps, il faut respecter l’hygiène et la santé de l’animal. Cela implique des aliments adaptés à ses besoins, de l’eau propre dans sa gamelle tous les jours, un déparasitage périodique, un plan de vaccination complet et l’élimination régulière des puces.

D’autre part, la stérilisation présente de nombreux avantages chez les animaux de compagnie, car elle prévient la transmission de maladies sexuelles et la propagation de virus lorsque les mâles se battent. Une femelle castrée est moins susceptible de souffrir de tumeurs utérines. Chez les mâles, cela évite les problèmes au niveau de l’urètre. 

Source de l’image principale : Le collectionneur d’Instants Photo & Vidéo