La thérapie au laser pour les animaux de compagnie

12 septembre, 2020
L'utilisation du laser dans les cliniques vétérinaires est une thérapie alternative ou complémentaire aux traitements habituels.
 

La thérapie au laser pour les animaux de compagnie dans les cliniques de petits animaux a progressé au cours de ces dernières années. Elle sert à traiter différents maux, surtout chez les chiens et les chats.

Même si nous découvrons chaque jour de plus en plus d’informations sur les différents bénéfices du laser en tant que traitement complémentaire, celles-ci sont peu véridiques. Ceci se doit au fait que la connaissance provient, en grande mesure, de l’expérience.

Du point de vue scientifique, sur lequel se base la médecine vétérinaire, les informations dans la littérature sont peu abondantes et anciennes. Les données datent en effet d’il y a plus de 10 ans. Ce que nous savons aujourd’hui sur la thérapie au laser provient d’études réalisées en laboratoire ou sur des êtres humains, d’un point de vue pratiquement subjectif.

Ce n’est cependant pas une généralité. Certaines études réalisées sur des animaux montrent que ce traitement est efficace ou, du moins, accélère le processus de guérison de certaines maladies.

En raison du manque d’observations et d’études objectives se basant sur des évidences scientifiques, nous méconnaissons encore la véritable valeur de la thérapie au laser pour les animaux de compagnie. Nous allons malgré tout vous parler de ses différentes applications et effets.

Qu’est-ce que la thérapie au laser pour les animaux de compagnie ?

Le mot laser est un acronyme provenant de l’anglais, qui signifie amplification de la lumière par émission stimulée de radiation. Ce type de lumière concentrée a la capacité d’être absorbée par les différents tissus d’un organisme. De cette façon, elle provoque des réactions photothermiques et photochimiques qui peuvent être bénéfiques sur le plan thérapeutique.

 

Dans la thérapie destinée à la rééducation, on utilise un laser de faible niveau. Nous le différencions ainsi des lasers chirurgicaux qui ont une grande puissance et dont le but est de détruire les tissus et les cellules de façon contrôlée.

On ne connaît actuellement encore pas très bien l’interaction exacte entre les tissus et le laser à cause du manque d’études scientifiques. Cependant, il a bien été démontré qu’il provoquait des changements.

La thérapie au laser sur un chien.

Les maladies pour lesquelles on applique la thérapie au laser

Dans un premier temps, pour comprendre pourquoi le laser ne s’utilise que pour certaines maladies, nous devons comprendre la façon dont agit cette thérapie avec le corps.

Biologiquement, les photons émis par le laser sont absorbés par le tissu. Ceci provoque une augmentation d’adénosine triphosphate ou ATP, une molécule essentielle pour l’obtention d’énergie cellulaire. Cette production d’ATP altère le métabolisme cellulaire et, par ailleurs, peut agir en tant que neurotransmetteur. Ainsi, la thérapie au laser :

  • Peut aider à pallier la douleur
  • Accélère la réparation des tissus et la croissance cellulaire
 

La thérapie au laser pour améliorer l’arthrose

Certaines des maladies chroniques les plus communes chez les chiens et les chats sont celles qui impliquent les articulations, ce qui fait que les animaux ont des inflammations, beaucoup de douleurs et des difficultés à se déplacer. Dans ces cas, en plus des traitements habituels avec des chondoprotecteurs et des régimes destinés à faire perdre du poids, il semblerait que l’utilisation de la thérapie au laser améliore le processus.

Dans des études réalisées avec des souris, dans des conditions de laboratoire, le laser a réduit l’œdème formé dans l’articulation et a considérablement fait diminuer la douleur. Cependant, dans des études réalisées avec des êtres humains, il n’y a pas eu d’amélioration nette.

Lésions au niveau des tendons et des ligaments

Même si l’utilisation de la thérapie au laser chez des personnes ayant des problèmes ou des lésions au niveau des tendons et des ligaments est très répandue, il semblerait qu’il n’y ait une amélioration que dans 50 % des cas. Cette utilisation du laser s’applique aussi aux animaux de compagnie ; même si le rang d’animaux ayant des résultats positifs est similaire à celui trouvé chez les humains, il est quand même suffisant pour essayer la thérapie.

Gestion de la douleur et de l’inflammation

Même si nous ignorons encore comment cela se produit, certaines évidences signalent que la thérapie au laser sert à soulager la douleur chez les animaux de compagnie. Il semblerait que le laser, à travers des interactions avec les récepteurs de la douleur, puisse diminuer leur sensibilité. Cela réduirait ainsi la sensation douloureuse. De la même façon, il pourrait aussi avoir des effets sur les neurones qui contrôlent la vasoconstriction. Il interviendrait ainsi dans les processus inflammatoires.

 
Un chien et un chat chez le vétérinaire ayant besoin d'une thérapie au laser.

Quand recommande-t-on d’utiliser le laser chez les animaux de compagnie ?

La thérapie au laser peut être recommandée dans presque tous les cas. Cependant, elle s’applique généralement chez ceux dont le traitement habituel ne peut être appliqué ou ne fonctionne pas :

  • Des animaux avec des problèmes hépatiques qui ne peuvent pas prendre certains médicaments
  • Les chats qui ne peuvent pas prendre de médicaments pour pallier la douleur
  • Des animaux exotiques à qui l’on ne peut pas administrer de médicaments en raison de leur faible poids corporel
  • Les animaux d’un âge avancé et avec des pathologies multiples
  • Les animaux avec des maladies rares

La thérapie au laser est très sûre si on l’administre correctement, c’est-à-dire avec un nombre de sessions ajustées au patient et configurées par un vétérinaire habitué à ces thérapies alternatives.

En dépit du manque d’évidences scientifiques, face à certaines situations, il peut être judicieux d’essayer d’autres options, comme c’est le cas du laser.

 

 
  • Crespi, R., Covani, U., Margarone, J. E., & Andreana, S. (1997). Periodontal tissue regeneration in beagle dogs after laser therapy. Lasers in Surgery and Medicine: The Official Journal of the American Society for Laser Medicine and Surgery, 21(4), 395-402.
  • de Braekt, M. M. I., van Alphen, F. A., Kuijpers‐Jagtman, A. M., & Maltha, J. C. (1991). Effect of low level laser therapy on wound healing after palatal surgery in beagle dogs. Lasers in surgery and medicine, 11(5), 462-470.
  • Draper, W. E., Schubert, T. A., Clemmons, R. M., & Miles, S. A. (2012). Low‐level laser therapy reduces time to ambulation in dogs after hemilaminectomy: a preliminary study. Journal of Small Animal Practice, 53(8), 465-469.
  • Dougherty, T. J., Thoma, R. E., Boyle, D. G., & Weishaupt, K. R. (1981). Interstitial photoradiation therapy for primary solid tumors in pet cats and dogs. Cancer research, 41(2), 401-404.
  • Kerwin, S. C. (2010). Osteoarthritis in cats. Topics in companion animal medicine, 25(4), 218-223.
  • Peavy, G. M., Walder, E. J., Nelson, J. S., & Rosenberg, M. (2001). Use of laser photocoagulation for treatment of cutaneous angiomatosis in one dog and two cats. Journal of the American Veterinary Medical Association, 219(8), 1094-1097.