5 maladies courantes chez les chats

30 juillet, 2020
Généralement, lorsque les animaux de compagnie souffrent d’une maladie quelconque, leur comportement est modifié. Cependant, dans le cas des chats, ce n’est pas toujours facile à détecter.
 

En effet, leur nature les oblige à cacher les symptômes de leur maladie afin de ne pas devenir la proie d’autres animaux. Connaissez-vous les maladies les plus courantes chez les chats ?

Bien qu’ils soient plus indépendants que les chiens ou d’autres animaux, les félins ne sont pas à l’abri de souffrir de problèmes de santé ou d’accidents. De fait, si vous avez des chats, il est important d’être attentif face à toute irrégularité, car un diagnostic opportun est essentiel pour intervenir avant que d’autres complications ne surviennent.

Les maladies courantes chez les chats

Des symptômes tels qu’un affaiblissement, un manque d’appétit, des vomissements ou de la diarrhée peuvent nous alerter d’une éventuelle maladie. Cependant, comme nous l’avons dit, ils semblent parfois asymptomatiques jusqu’à ce que leur problème progresse. C’est pourquoi, il est préférable de disposer d’une assurance pour chat afin de couvrir les frais des consultations et des traitements vétérinaires.

Vous trouverez ci-dessous 5 maladies courantes pouvant affecter les chats.

  • Insuffisance rénale chronique : c’est peut-être la maladie la plus courante chez les chats. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle n’est pas grave. Elle nécessite une attention vétérinaire urgente, car sans traitement, elle détériore la qualité de vie de l’animal. On la détecte par un test sanguin.
  • Dermite par allergie aux piqûres de puces : le grattage excessif est un signe de cette maladie. Lorsqu’elle progresse, la dermatite provoque une irritation et une inflammation de la peau du chat. Elle fait même tomber plus de poils que la normale. Souvent, le vétérinaire suggère des traitements topiques.
 
  • Infection par des rétrovirus : on regroupe ici le virus de la leucémie féline et le virus de l’immunodéficience féline. Ces deux infections sont très contagieuses chez les chats et produisent un état d’immunosuppression. Par conséquent, ils sont plus sujets à d’autres infections ou néoplasies. Bien qu’il n’existe pas de traitement curatif, les progrès de la médecine vétérinaire ont fourni plusieurs options pour améliorer la santé et la qualité de vie des chats atteints de cette maladie.
  • Cancer du chat : malheureusement, les chats peuvent aussi développer un cancer, surtout lorsqu’ils sont âgés. L’un des plus courants est la tumeur mammaire, pour laquelle une détection précoce est essentielle. Il existe plusieurs traitements possibles, et le choix entre l’un ou l’autre dépend de la progression de la maladie.
  • Grippe féline : les chats, comme les humains, peuvent souffrir de maladies respiratoires telles que la grippe. Entre 80 et 90 % des cas sont causés par le calcivirus félin (FCV) et l’herpèsvirus (FVR). Elle est assez contagieuse et provoque des symptômes tels que l’écoulement nasal, la congestion et les éternuements. Votre vétérinaire vous conseillera sur les traitements possibles.

Les soins vétérinaires sont essentiels

Prendre soin des chats ne se limite pas à leur assurer une bonne alimentation ou à nettoyer leur litière. Comme nous l’avons mentionné, ils ne présentent généralement pas de signes évidents de maladie, bien qu’ils puissent être sujets à de nombreux types. Il est donc essentiel de consulter régulièrement un vétérinaire, surtout en cas de signes avant-coureurs. Il est également conseillé de procéder à des contrôles sanitaires réguliers pour les vacciner et les vermifuger.

 

Toutefois, comme il n’existe pas de système de santé publique pour les animaux de compagnie, n’hésitez pas à investir dans une assurance santé pour chats afin de couvrir tous les imprévus. Grâce à ce service, il vous sera certainement plus facile d’obtenir une attention professionnelle pour assurer le bien-être de votre chat. Gardez cela à l’esprit !

Insérer dans cette partie : il est préférable de disposer d’une assurance pour chat afin de couvrir les frais des consultations et des traitements vétérinaires