Allopurinol pour chiens : indication et effets secondaires

L'allopurinol est un médicament administré en complément du traitement de la leishmaniose. Découvrez ici quelle est sa fonction.
Allopurinol pour chiens : indication et effets secondaires

Dernière mise à jour : 11 novembre, 2021

Il existe de nombreux scénarios dans lesquels les médicaments destinés aux humains peuvent être utilisés chez les animaux. C’est le cas de l’allopurinol, un composé utilisé dans le traitement de la leishmaniose chez les chiens. Chez l’homme, il s’agit d’une méthode efficace pour réduire le taux d’acide urique dans le sang.

On estime que 7 % de la population canine souffre de leishmaniose. Il s’agit d’une maladie que l’on peut rarement complètement éradiquer, bien que l’animal puisse vivre sans signes cliniques évidents. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.

L’allopurinol pour les chiens

L’allopurinol est un ingrédient actif qui agit comme un inhibiteur enzymatique de la protéine qui métabolise la xanthine en acide urique. Il n’élimine pas le parasite de la leishmaniose, il est simplement utilisé comme traitement d’appoint aux sels d’antimoine et à la miltéfosine, qui sont des antiparasitaires.

Ce médicament est administré par voie orale, et le traitement dure initialement entre 6 mois et 1 an. La période peut être allongée en fonction de l’état de santé de l’animal et même durer à vie.L es différents médicaments contre la leishmaniose peuvent être combinés de manière individualisée.

Milpro pour chiens a de nombreuses propriétés.

L’allopurinol pour les chiens atteints de leishmaniose

La leishmaniose est une maladie parasitaire causée par un protozoaire, Leishmania infantum. Ce parasite pénètre dans le corps de l’animal par la piqûre de phlébotomes, généralement Phlebotomo perniciosus et Phlebotomo ariasi. De plus, il s’agit d’une zoonose.

Le parasite se loge dans les tissus des organes de l’animal, compromettant ses fonctions de reproduction. Selon l’état de santé du chien, l’aggravation sera plus ou moins rapide jusqu’à atteindre la défaillance systémique qui provoque la mort.

Les symptômes dépendent des organes touchés par le parasite.

La miltéfosine et les antimoniés sont des médicaments leishmanicides, c’est-à-dire qu’ils éliminent le parasite du corps. Malheureusement, cet agent pathogène se réplique très rapidement, donc parfois ces antiparasitaires ne suffisent pas. C’est là qu’intervient l’allopurinol avec son effet leishmanistatique, car il stoppe la multiplication du parasite.

La bonne dose d’allopurinol pour les chiens

L’allopurinol pour chien est commercialisé sous 2 formats : 100 et 300 milligrammes par comprimé. Seul un vétérinaire est en mesure d’indiquer la quantité exacte par rapport au poids corporel de l’animal. Ce médicament est généralement administré par voie orale 2 fois par jour.

Comme tout autre médicament, l’allupurinol ne doit pas être administré sans l’avis préalable d’un vétérinaire. Il n’est pas non plus possible d’arrêter le traitement sans son approbation, même si l’état de santé du chien semble s’améliorer.

Effets secondaires

En raison de l’action de l’allopurinol sur le métabolisme de l’acide urique, des altérations typiques d’un déséquilibre à ce niveau-là peuvent apparaître. Les 2 effets les plus courants sont les suivants :

  • Xanthinurie. L’utilisation chronique d’allopurinol est susceptible de provoquer une accumulation excessive de xanthine dans le sang. Lorsque cela se produit, le composé finit par être éliminé par l’urine.
  • Urolithiase. La xanthine accumulée peut se lier aux restes de matière organique et inorganique dans l’urine, cristallisant et formant des urolithes ou des calculs.

Lorsque ces effets secondaires apparaissent, les signes cliniques les plus évidents sont urinaires. Ce sont les suivants :

  • Dysurie : douleur en urinant.
  • Hématurie : présence de sang dans les urines.
  • Incontinence urinaire.
  • Obstruction urinaire en raison de l’accumulation d’urolithes. Il s’agit d’une urgence vétérinaire.
  • Douleurs abdominales : vous saurez que le chien a des douleurs, car il adoptera la posture de prière et aura des tensions musculaires, principalement au niveau du ventre.

Les alternatives à l’allopurinol

En raison de ces effets secondaires, l’efficacité de l’allopurinol a été remise en question dans la communauté scientifique. D’autre part, on sait aujourd’hui que, dans le traitement de toutes les leishmanioses, un régime spécifique doit être inclus pour renforcer le système immunitaire, l’état de la peau et contrôle la stabilité rénale de l’animal.

Aujourd’hui, il est facile de trouver des aliments pour chiens spécialement conçus pour le traitement de la leishmaniose. Leur apport empêche la formation de cristaux de xanthine.

L’un des traitements alternatifs à l’utilisation de l’allopurinol est Impromune, un complément alimentaire à base de nucléotides qui renforce le système immunitaire. Son administration permet de ralentir la progression de la leishmaniose sans effets indésirables.

Il existe de nombreux types de laxatifs pour chiens.

Un sacrifice constant

Le principal problème pour certains maîtres est le coût élevé du traitement de la leishmaniose. C’est le cas à la fois pour les traitements traditionnels et alternatifs. Toutefois, le prix de ces derniers devrait baisser à mesure que leur efficacité s’installe. Prendre soin d’un chien atteint de cette maladie est exigeant à la fois sur le plan émotionnel et financier.

Enfin, il faut préciser que cet article est destiné à informer, pas à diagnostiquer. Le diagnostic et le plan de traitement de la leishmaniose doivent être établis par un vétérinaire. Autrement, la vie de l’animal sera gravement compromise.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les médicaments les plus dangereux pour les chiens
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les médicaments les plus dangereux pour les chiens

Certains médicaments réservés aux êtres humains peuvent être très dangereux pour les chiens. Nous vous invitons ici à en savoir plus sur le sujet.