AVC chez le chien : causes, symptômes et traitement

L'AVC chez le chien peut se manifester soudainement. Il est très important de savoir identifier cette maladie le plus tôt possible pour éviter un tableau clinique plus grave.
AVC chez le chien : causes, symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 28 juin, 2021

S’assurer de la bonne santé d’un animal de compagnie doit être une préoccupation chez tous les maîtres. Beaucoup de maladies apparaissent sans préavis et peuvent nous surprendre, d’où l’importance de les connaître. Avez-vous entendu parler de l’AVC chez les chiens?

Cette pathologie particulière, qui touche fréquemment l’homme, peut également se manifester chez votre animal de compagnie et mettre sa vie en danger. Dans cet article, nous vous dirons tout ce que vous devez savoir sur cette maladie, afin que vous puissiez l’identifier rapidement et agir de la meilleure façon possible.

Qu’est-ce que l’AVC ?

L’AVC ou accident vasculaire cérébral (AVC) est une pathologie dans laquelle le flux sanguin vers une partie spécifique du cerveau est interrompu. Pendant cette interruption, l’apport d’oxygène et de glucose nécessaire aux cellules cérébrales ne sera pas suffisant, et celles-ci pourraient cesser de fonctionner correctement – temporairement ou définitivement.

Il existe 2 types d’AVC chez le chien, avec une étiologie et des manifestations différentes. Ce sont les suivants :

  • AVC ischémique ou embolique : Également connu sous le nom d’infarctus cérébral, l’AVC ischémique survient lorsqu’un caillot ou un embole obstrue la circulation du sang dans une veine ou une artère. En conséquence, l’irrigation du cerveau ne sera pas uniforme et cela peut générer une nécrose ischémique.
  • AVC hémorragique : Ce type d’AVC chez le chien survient lorsqu’un vaisseau sanguin dans le cerveau se rompt. Lorsque cette rupture se produit, le sang s’accumule dans la cavité crânienne, augmentant la pression interne des structures cérébrales et endommageant le système nerveux en général. Un traumatisme direct ou des anévrismes peuvent déclencher cette condition.
Une radiographie du crâne d'un chien.

Les causes des AVC chez le chien

De nombreux facteurs peuvent provoquer un AVC chez le chien. Toute situation qui a la capacité de provoquer la formation d’un caillot ou d’une embolie dans la circulation sanguine suffisamment gros pour obstruer sa lumière vers le cerveau sera un déclencheur. Compte tenu de ce qui précède, les 7 principales causes sont les suivantes :

Endocardite

Ce terme fait référence à la formation de caillots provoqués par une infection du péricarde. Les caillots sont alors capables de voyager dans la circulation sanguine, ce qui entraîne la manifestation clinique d’un accident vasculaire cérébral.

Caillots post-chirurgicaux

Si votre animal a subi une intervention chirurgicale, des caillots sanguins peuvent apparaître par la suite. Le risque de générer une obstruction dépendra de la taille du caillot, de son emplacement et de la santé du chien, entre autres.

Thrombocytopénie

Une baisse des plaquettes circulantes dans le système circulatoire du canidé est susceptible de compromettre la coagulation. L’état thrombocytopénique peut être causé par diverses maladies, mais l’ehrlichiose canine est l’une des plus courantes. Le type d’AVC chez le chien qui entraînera une thrombocytopénie sera d’origine hémorragique.

Tumeurs

La formation anormale de tissu qu’un néoplasme entraîne – indépendamment de sa nature bénigne ou maligne – peut compromettre l’oxygénation du cerveau en bloquant une voie sanguine. Une hémorragie peut être encore plus favorisée dans les cas où la tumeur affecte la fonction coagulante.

Si le néoplasme est auto-limité, il est considéré comme bénin, mais s’il devient incontrôlable, il s’agit d’un cancer.

Embolies parasitaires

L’accumulation de parasites dans les voies sanguines pourrait être responsable d’une obstruction et générer un accident vasculaire cérébral chez les chiens d’origine ischémique. Le ver du cœur (Dirofilaria imitis) est le parasite qui provoque généralement cette situation.

La maladie de von Willebrand

Cette pathologie est causée par le manque de facteur Von Willebrand, une glycoprotéine présente dans le sang et essentielle dans le processus de coagulation. L’AVC chez les chiens qui découlera de la maladie sera de type hémorragique.

Hypertension

Quelle que soit la raison pour laquelle votre animal a une pression artérielle très élevée, la prédisposition à avoir un accident vasculaire cérébral augmente avec ce déséquilibre. Pour éviter cela et bien d’autres situations similaires, il est alors essentiel de surveiller sa pression.

Les symptômes

La plupart des signes des processus d’AVC chez le chien apparaissent généralement de façon abrupte. Ceux-ci dépendent de la zone dans laquelle se trouve l’ischémie.

Les convulsions, l’ataxie, le syndrome vestibulaire, le nystagmus et la paralysie sont les signes les plus courants d’un accident vasculaire cérébral chez le chien. La faiblesse musculaire et la fièvre sont également des symptômes typiques chez ces patients.

Comment diagnostiquer un AVC chez le chien ?

S’agissant d’une maladie multifactorielle, la collecte d’informations que les différentes études complémentaires fournissent au vétérinaire sera déterminante pour identifier le type d’AVC que présente le chien. Une évaluation médicale générale accompagnée d’un examen physique complet sera la première étape de cette recherche.

Des études telles que l’hématologie, la chimie du sang et l’analyse d’urine seront utiles lorsqu’un AVC hémorragique est suspecté à cause d’une baisse du nombre de plaquettes. Les tests endocriniens, l’analyse du temps de coagulation ainsi que les tests hémodynamiques – échocardiogramme, électrocardiogramme et mesure de la pression artérielle – seront également un excellent outil.

Traitement et prévention

Malheureusement, il n’existe pas de traitement spécifique pour traiter cette condition. Une thérapie de soutien et un traitement contre les symptômes spécialement adapté à l’état de l’animal seront indiqués.

Comme mesures préventives, de bonnes habitudes doivent être mises en place, telles qu’une alimentation équilibrée, suffisamment d’exercice, des examens médicaux périodiques et la notification de tout comportement étrange chez votre animal. L’AVC survient souvent lorsqu’une maladie est négligée pendant une longue période.

Un test pour le syndrome du côlon irritable chez les chiens.

Un chien peut-il se remettre d’un AVC ?

Puisque cette pathologie affecte directement le cerveau, les séquelles que l’animal peut présenter dépendront de la zone cérébrale touchée. Souvent, les dommages sont généralement irréversibles, comme c’est le cas avec l’AVC hémorragique dont le pronostic est réservé.

Si votre animal a réussi à vaincre cette maladie, il pourrait manifester des séquelles d’origine nerveuse dues aux dommages causés par l’AVC a causés. Enfin, n’oubliez pas que les signes peuvent apparaître à tout moment. Si cela se produit, rendez-vous rapidement dans une clinique vétérinaire afin que votre animal soit rapidement assisté.

Cela pourrait vous intéresser ...
Premier bain d’un chiot : quand et comment ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Premier bain d’un chiot : quand et comment ?

Découvrez ici comment et quand donner le premier bain d'un chiot, un bain très important pour éviter les expériences traumatisantes et les maladies...