Charbon actif pour chien : utilisations et dosage

Le charbon actif est un composé organique utilisé pour traiter certaines intoxications chez les humains et les chiens. Découvrez ses propriétés médicales avec nous.
Charbon actif pour chien : utilisations et dosage

Dernière mise à jour : 25 juin, 2021

Le charbon actif pour chien est un médicament qui sert avant tout à traiter les intoxications qui surviennent par voie orale. Chez l’homme, on observe également une amélioration des reins et une réduction des problèmes du tractus gastro-intestinal, bien que ces propriétés du charbon actif ne soient pas entièrement confirmées.

Le charbon actif peut être très utile chez les chiens ayant subi une intoxication alimentaire, mais ses utilisations au-delà de ce tableau clinique sont un peu plus difficiles à contraster. Si vous voulez tout savoir sur ce composé, poursuivez donc votre lecture.

Qu’est-ce que le charbon actif pour chien ?

Le charbon actif est un composé dérivé du charbon végétal, un combustible solide, poreux et cassant, avec une teneur élevée en carbone (98%). La différence entre les deux variantes est, principalement, que la forme active a été traitée pour présenter de petits pores de faible volume, qui augmentent la surface d’absorption et la capacité à effectuer des réactions chimiques.

Cette activation est obtenue en traitant le charbon végétal à haute température. Ce composé se présente sous forme de poudre, de granulé (GAC), de charbon actif extrudé (CAE), de “billes” plus épaisses ou enrobé de polymère. Chacune de ces variantes est utile pour différents fronts, de l’industrie agricole à la médecine humaine.

Dans le monde des animaux de compagnie, le charbon actif se présente souvent sous la forme d’un fluide visqueux et noirâtre. Le composé peut soit provenir de l’usine, soit être obtenu en mélangeant des poudres avec de l’eau dans les concentrations indiquées. Dans certaines régions, on le trouve également sous forme de comprimé à prendre par voie orale.

Les utilisations du charbon actif chez les animaux de compagnie sont limitées au domaine médical.

Le charbon actif pour chiens peut être consommé sous de nombreuses formes.

Les utilisations du charbon actif pour les chiens

Comme nous l’avons dit, le charbon actif a une surface superficielle très étendue. En raison de sa porosité élevée, il a une plus grande plage d’action pour se lier à d’autres composés chimiques. Voyons comment cette propriété est appliquée en médecine vétérinaire canine.

Intoxications orales

Comme l’indiquent les études sur le portail Pubmed, le charbon actif est le composé le plus utilisé pour la décontamination gastrique dans les pays à revenu élevé. Sa grande surface le rend excellent pour la liaison chimique. En « séquestrant » les éléments nocifs dans l’intestin, il réduit les effets possibles d’une intoxication.

Chez l’homme, on estime que 50 à 100 grammes de charbon actif sont capables de réduire de 74 % l’absorption de certains composés chimiques s’ils sont ingérés dans les 5 minutes. L’effet diminue à 50 % lorsque le composé est pris une demi-heure plus tard et à 20 % après 3 heures. Par conséquent, son efficacité dépend beaucoup du moment du dosage.

Cela s’applique également aux chiens. Plus le temps passe, plus il est probable que l’animal ait métabolisé les toxines. Seul le vétérinaire décidera si le charbon actif est adapté à chaque tableau clinique spécifique.

Chez le chien, le charbon actif peut réduire de 80 % la charge en toxines dans le tractus intestinal en 180 minutes.

Les toxines combattues par le charbon actif

Malheureusement, le charbon actif pour chiens n’est pas utile dans toutes les intoxications. Voici une liste des éléments que ce composé peut neutraliser et de ceux qu’il ne peut pas :

  1. Le charbon actif est utile dans ces cas de figure : usage de stupéfiants, ibuprofène, chocolat, pyréthrines, marijuana, aspirine, brométhaline, rodenticides, acétaminophène, organophosphates, carbamates, etc.
  2. Le charbon actif n’est pas utile dans ces cas de figure : acide, fer, lithium, arsenic, méthanol, éthanol, etc.

Aussi, le charbon actif n’est pas utile contre les intoxications dues à la consommation directe de substances contenant de l’alcool, telles que les désinfectants, les parfums, les boissons alcoolisées et les cosmétiques. Il n’agit pas non plus contre les composés contenant des toxines inorganiques, tels que l’eau de Javel, les détergents, l’acétone, les engrais ou les nettoyants polyvalents.

Comment l’administrer ?

Le charbon actif se présente généralement sous forme liquide ou sous forme de comprimés à prendre par voie orale. Si vous pensez que votre chien a subi une intoxication, la première chose à faire est de consulter un vétérinaire, qu’il présente ou non des symptômes. N’essayez pas d’administrer vous-même du charbon actif à moins d’y être invité par un professionnel par téléphone.

Chez le vétérinaire, les chiens asymptomatiques ou légèrement symptomatiques reçoivent le composé par voie orale, mélangé avec de l’eau ou sous forme de pilule. La règle standard est de 1 à 3 grammes pour chaque kilo de l’animal, la dose dépend donc de sa race. L’administration de la moitié de la dose initiale toutes les 4 à 8 heures peut être nécessaire dans certains cas.

Si le chien est incapable d’avaler, le charbon actif doit être administré par un tube endotrachéal.

Quand le charbon actif n’est-il pas recommandé pour les chiens ?

Comme déjà mentionné, ce composé n’est pas utile dans tous les cas d’empoisonnement. Si votre chien consomme une bouteille entière de gel pour les mains ou un demi-litre d’eau de Javel, le charbon actif ne sera d’aucune utilité, car il est composé de substances contenant de l’alcool ou de toxines non organiques.

Dans ces cas, le vétérinaire aura recours à l’induction de vomissements, à un lavage gastrique et à d’autres traitements différents. En revanche, si le chien a des difficultés à avaler et à respirer, il pourrait finir par mal ingérer le charbon actif et le diriger vers les poumons. Cette condition met la vie de l’animal en danger, il est donc déconseillé d’administrer du charbon actif à domicile.

Les effets secondaires

Malheureusement – et comme toute substance médicamenteuse – ce composé peut avoir divers effets secondaires dans le corps du chien. Parmi ces effets, nous pouvons citer les suivants :

  1. Hypernatrémie : cette affection correspond à un excès de sodium dans l’organisme.
  2. Aspiration : L’aspiration de charbon activé dans les poumons peut provoquer une pneumonie et d’autres affections graves. Par conséquent, les animaux qui ne peuvent pas l’avaler sont intubés d’urgence.
  3. Symptômes gastriques : vomissements, diarrhée, obstruction gastro-intestinale et constipation.
  4. Selles noirs.
  5. Irritation de l’oeil.
Un chien blanc malade chez le vétérinaire, un exemple de néosporose canine.

En somme…

A ce jour, le charbon actif dans le domaine vétérinaire n’est utilisé que pour traiter les intoxications par certains composés. Il a été postulé qu’il pourrait être utile dans le traitement des maladies rénales et d’autres problèmes gastro-intestinaux, mais pour l’instant, ces utilisations n’ont pas été totalement contrastées.

Aussi, gardez à l’esprit que ce composé n’est pas utile pour toutes les intoxications. Si vous observez des symptômes inquiétants chez votre chien, accompagnez-le chez le vétérinaire dès que possible, car lui seul saura déterminer le traitement exact et la dose dans chaque scénario.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 jouets déconseillés aux chiens
My AnimalsLisez-le dans My Animals
7 jouets déconseillés aux chiens

Passer du temps avec son chien, c'est éviter les jouets déconseillés aux chiens, tant pour leur sécurité que pour votre tranquillité d'esprit.



  • Activated charcoal for dogs, Great Pet Care. Recogido a 22 de junio en https://www.greatpetcare.com/pet-medication/activated-charcoal-for-dogs/
  • Kim, Y. K., & Park, H. S. (2008). Foreign body granuloma of activated charcoal. Abdominal imaging, 33(1), 94-97.
  • Burkitt, J. M., Haskins, S. C., Aldrich, J., Jandrey, K. E., Rezende, M. L., & Boyle, J. E. (2005). Effects of oral administration of a commercial activated charcoal suspension on serum osmolality and lactate concentration in the dog. Journal of veterinary internal medicine, 19(5), 683-686.
  • Fiser, R. H., Maetz, H. M., Treuting, J. J., & Decker, W. J. (1971). Activated charcoal in barbiturate and glutethimide poisoning of the dog. The Journal of pediatrics, 78(6), 1045-1047.
  • Hansen, S. R., Timmons, S. P., & Dorman, D. C. (1992). Acute overdose of levothyroxine in a dog. Journal of the American Veterinary Medical Association, 200(10), 1512-1514.