Dermatophytose chez le chien : causes, symptômes et traitement

La dermatophytose chez le chien est une pathologie qui, en raison de sa grande importance en santé publique et animale, doit être traitée en temps opportun.
Dermatophytose chez le chien : causes, symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 28 février, 2022

Les maladies tégumentaires font partie des principaux problèmes rencontrés par les chiens. En raison du large éventail de micro-organismes pathogènes présents dans l’environnement, les chiens sont de plus en plus exposés à des pathologies qui provoquent des altérations de leur peau. La dermatophytose chez le chien fait partie de cet important groupe de maladies.

Pour protéger votre animal de compagnie de cette maladie gênante et contagieuse, nous vous invitons à poursuivre la lecture de cet article. Vous découvrirez ici quelles sont les causes les plus courantes de cette maladie, quels sont ses symptômes et quel est le traitement.

Qu’est-ce que la dermatophytose chez le chien ?

Aussi connue sous le nom de teigne, la dermatophytose chez le chien est une maladie de la peau causée par une infection fongique superficielle. Elle affecte les tissus kératinisés (poils, ongles, griffes et couche cornée). Elle a un taux de contagion élevé et peut toucher plusieurs espèces.

Chez le chien, les trois dermatophytes responsables de la manifestation de la maladie sont les suivants :

  • Microsporum gypse
  • Microsporus canis
  • Trichophyton mentagrophytes

Ces micro-organismes sont des agents kératinolytiques, c’est-à-dire qu’ils basent leur alimentation sur la kératine. La dermatophytose chez le chien est considérée comme une maladie zoonotique, ce qui signifie qu’elle peut être transmise à l’homme. Il est donc très important de prévenir sa propagation.

Un vétérinaire avec un chien dans ses bras.

Les principales causes de la maladie

La dermatophytose chez les chiens se transmet par contact direct avec un spécimen, une personne ou une surface contaminés par des spores fongiques. Cette maladie se propage rapidement, il est donc courant de trouver des foyers dans les pensions, les refuges et les endroits où il y a une surpopulation d’animaux.

Une fois que les champignons ont colonisé le corps du chien, ils s’accrochent à la couche cornée de la peau et commencent à se nourrir. Il est important de préserver l’état de santé de votre animal. Rappelons que les animaux immunodéprimés ne disposent pas de barrières suffisantes pour se défendre et sont plus à risque de contracter la maladie.

Les symptômes de la dermatophytose chez le chien

La dermatophytose chez le chien débute par un processus de desquamation cutanée, généré par la perte de kératine que les dermatophytes ont consommée. S’agissant d’une pathologie dans laquelle des micro-organismes envahissent les follicules pileux de l’animal, il est fréquent d’observer des zones alopéciques de forme circulaire sur le tégument.

Selon la gravité et l’évolution de la maladie, l’atteinte peut être localisée ou généralisée. Des croûtes et des squames d’une teinte jaunâtre peuvent accompagner les autres symptômes de la maladie. Contrairement à d’autres pathologies dermatologiques, le prurit (démangeaisons) n’est pas un symptôme caractéristique.

Voici d’autres symptômes possibles :

  • Érythème (rougeur cutanée)
  • Papules (lésions dures de moins de 1 centimètre de diamètre)
  • Pustules (petites lésions à contenu purulent), un symptôme fréquent des infections secondaires
Un cas de paraphimosis chez le chien.

Le diagnostic

Que la dermatophytose du chien présente ou non des signes permettant de la distinguer facilement des autres pathologies cutanées, il est indispensable de réaliser différents tests diagnostiques pour confirmer sa présence. Le vétérinaire commencera par effectuer un examen physique général de votre animal et observera ses blessures et ses zones alopéciques en temps opportun.

Il est nécessaire d’identifier le micro-organisme à l’origine des lésions sur les tissus. Pour ce faire, un échantillon de poils, d’ongles ou de peau est prélevé dans les zones proches des lésions ; cet échantillon servira à effectuer une culture fongique. S’il est positif, l’animal devra être maintenu en isolement jusqu’à l’obtention d’un résultat négatif.

Il est également possible d’effectuer un test connu sous le nom de “Wood’s Lamp”, qui fournit des informations plus spécifiques. Via une lumière ultraviolette, l’échantillon est chauffé pendant 5 minutes, puis observé dans l’obscurité. S’il y a des dermatophytes, une fluorescence vert jaunâtre particulière sera observée.

Les mesures thérapeutiques

Afin d’obtenir les meilleurs résultats dans les plus brefs délais, un traitement complet basé sur différentes voies et produits est nécessaire. Le traitement commence par l’administration de médicaments systémiques. Les médicaments de choix sont généralement les suivants :

  • Itraconazole : 5 à 10 mg/kg par voie orale toutes les 12 heures, pendant au moins 14 jours.
  • Kétoconazole : 10 mg/kg par voie orale toutes les 24 heures pendant 30 jours.
  • Fluconazole : 2,5 à 5 mg/kg par voie orale toutes les 12 heures pendant 6 semaines.
  • Griséofulvine : 20 à 60 mg/kg par voie orale toutes les 24 heures pendant 11 semaines.

Dans l’ensemble, l’utilisation produits topiques est conseillée. Prenez-en note :

  • Enilconazole : il s’agit d’un excellent sporicide facile à appliquer. À administrer deux fois par semaine pendant 5 minutes.
  • Chlorhexidine : avec une concentration de 2 %, cette substance empêche efficacement la germination des spores. Après son application, il est nécessaire d’enlever l’excédent avec beaucoup d’eau.
  • Miconazole : appliqué deux fois par semaine, ce produit permet d’éradiquer la dermatophytose chez le chien.

Comment prévenir la dermatophytose ?

L’une des caractéristiques qui rend les champignons hautement pathogènes est leur capacité à créer des spores. Ces structures peuvent survivre dans l’environnement jusqu’à 18 mois. Pour prévenir les poussées de dermatophytose chez le chien, nous vous suggérons de désinfecter périodiquement tous les objets et meubles à portée de vos animaux, ainsi que leur espace.

La meilleure alternative pour éliminer ces agents consiste à appliquer de la vapeur chaude sur les surfaces. Vous pouvez également avoir recours à la chlorhexidine et à l’hypochlorite de sodium à 0,5  %.

Dès le premier instant où vous détectez une anomalie chez l’un de vos animaux de compagnie, nous vous recommandons de le séparer du groupe jusqu’à ce qu’un diagnostic final soit émis, afin d’éviter la propagation de la maladie. N’oubliez pas que la dermatophytose chez le chien peut toucher n’importe quel membre de votre famille. Agissez de façon responsable.

Cela pourrait vous intéresser ...
Dalmatiens : faits curieux et principaux soins
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Dalmatiens : faits curieux et principaux soins

Découvrez quelques faits curieux et les soins à prodiguer aux dalmatiens, une race bien connue avec des exigences particulières.