Emphysème chez le chien : causes, symptômes et traitement

L'emphysème provoque des dommages permanents aux poumons. Un diagnostic précoce est donc la meilleure option pour éviter les complications. Apprenez ici à le détecter.
Emphysème chez le chien : causes, symptômes et traitement

Dernière mise à jour : 15 novembre, 2021

Les maladies respiratoires sont une menace sérieuse pour la santé de l’animal. En effet, elles entravent le processus d’oxygénation du sang, ce qui provoque des problèmes dans différents organes du corps. Parmi ces troubles, figure l’emphysème, qui laisse généralement de graves séquelles qui compliquent la vie des chiens.

L’emphysème est une maladie qui rend la respiration difficile. Pour cette raison, il fait partie des maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC). Poursuivez donc votre lecture pour en apprendre plus sur cette maladie.

Qu’est-ce que l’emphysème ?

L’emphysème est une maladie qui affecte le système respiratoire. Les chiens qui en souffrent ont des problèmes pour expirer l’air qui pénètre dans leurs poumons, ce qui provoque des problèmes respiratoires. Les causes de cette affection sont diverses et au moins 3 formes différentes d’emphysème peuvent être identifiées : alvéolaire, interstitielle et sous-cutanée.

L'œdème pulmonaire chez le chien peut être très grave.

1. Emphysème alvéolaire

Cet emphysème est l’un des plus courants chez les chiens et affecte directement les poumons. Les sacs alvéolaires responsables de l’oxygénation du sang « gonflent ». Par conséquent, ces structures ne peuvent pas effectuer leur travail et l’animal ne parvient pas à respirer.

L’emphysème alvéolaire est généralement causé par une affection secondaire. Cependant, certains cas sont le résultat d’une maladie obstructive chronique, le chien doit donc prendre des médicaments tout au long de sa vie.

2. Emphysème interstitiel

L’emphysème interstitiel provoque une “bulle” d’air qui se loge à l’extérieur des poumons. Ce problème provient d’une blessure dans le système respiratoire, qui permet à une certaine quantité de ce gaz de s’échapper. L’air sort donc du tissu conjonctif et s’agglutine autour des organes.

Les dommages de cet emphysème dépendent de la quantité d’air dans la bulle ; toutes les structures internes sont endommagées en raison de la pression. Cette situation entraîne une atteinte de différents organes. Par conséquent, les symptômes et leurs traitements sont un peu plus complexes que ceux des autres cas.

3. Emphysème sous-cutané

Cet emphysème est assez rare, car il faut des conditions idéales pour qu’il apparaisse. Il se comporte généralement comme un emphysème interstitiel, mais l’air s’accumule sous la peau, d’où son nom. Il provoque des tableaux cliniques différents selon la zone dans laquelle se trouvent les « bulles ».

Les causes de l’emphysème

Différentes causes peuvent être à l’origine d’un emphysème. Cependant, la plupart sont causées par des maladies respiratoires préexistantes. Parmi les causes les plus courantes, figurent les suivantes :

  • Bronchite. Il s’agit d’une inflammation des bronches qui, si elle n’est pas traitée, peut entraîner un emphysème alvéolaire.
  • Traumatisme. Tout coup violent près de la région abdominale peut entraîner un emphysème. Cela inclut également certains accidents comme les écrasements.
  • Parasites. Certains endoparasites sont capables d’envahir le poumon et d’atteindre les alvéoles, ils peuvent donc provoquer une inflammation qui obstrue le mécanisme alvéolaire.
  • Cancer. Les processus invasifs du cancer sont capables de provoquer une lésion pulmonaire et de conduire à la maladie.
  • Plaies perçantes. Toute plaie profonde qui perce le système respiratoire peut entraîner un emphysème. Les morsures sont responsables de la plupart de ces cas.
  • Conditions génétiques. La maladie appelée emphysème lobaire congénital qui est le produit de la génétique du chien. Cette condition provoque une malformation des poumons qui empêche les chiens de respirer.
  • Chirurgies. Après certaines chirurgies, les chiens peuvent présenter un emphysème interstitiel.

Les symptômes de l’emphysème

Les symptômes les plus évidents de la maladie sont l’essoufflement et la toux. Cependant, il existe d’autres signes avant-coureurs qui peuvent indiquer un emphysème. Les principaux signes sont les suivants :

  • Perte de poids
  • Léthargie
  • Peu de résistance à l’exercice
  • Faiblesse
  • Perte d’appétit
  • Rythme cardiaque rapide
  • Protubérance dans une ou plusieurs parties du corps

Le diagnostic

Le vétérinaire doit écarter une longue liste de pathologies possibles, c’est pourquoi des examens physiques, des tests de laboratoire et des radiographies sont nécessaires. Des études complémentaires peuvent aussi s’avérer nécessaires pour aider au diagnostic.

Le diagnostic consiste à détecter l’emphysème et à découvrir le problème qui a causé la maladie. Seul un professionnel de la santé animale peut faire cela. N’essayez jamais d’auto-diagnostiquer ou d’auto-médicamenter votre animal de compagnie.

Le traitement

Le traitement de cette pathologie dépendra de la gravité du cas. Le chien peut avoir besoin d’une hospitalisation pour assurer son oxygénation. La première partie du traitement est axée sur la stabilisation des symptômes du chien. Pour cela, des bronchodilatateurs et des anti-inflammatoires sont administrés : ils aident à améliorer la respiration.

Après cela, une analyse des dommages dans les poumons est effectuée et les parties atrophiées sont retirées dans un processus connu sous le nom de lobectomie. Les organes touchés sont également soignés. Enfin, le professionnel procède ensuite à l’examen de la cause de l’emphysème.

Un chien avec un respirateur.

Les chiens n’ont pas de séquelles graves à long terme si le diagnostic a lieu suffisamment tôt. Cela inclut les patients qui nécessitent une intervention chirurgicale, car la récupération n’entraîne généralement pas beaucoup de complications.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment aider un chien qui a peur des vélos ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Comment aider un chien qui a peur des vélos ?

Si votre chien a peur des vélos, vous devez l'y exposer progressivement. Le but est qu'il arrête de réagir négativement face à un vélo.



  • Akhtardanesh, B., Azari, O., & Vosough, D. (2007). Uncomplicated generalized subcutaneous emphysema in a dog. Iranian journal of veterinary surgery, 2(5), 93-97.
  • Billet, J. P., & Sharpe, A. (2002). Surgical treatment of congenital lobar emphysema in a puppy. Journal of small animal practice, 43(2), 84-87.
  • Mass, B., Ikeda, T., Meranze, D. R., Weinbaum, G., & Kimbel, P. (1972). Induction of experimental emphysema: cellular and species specificity. American Review of Respiratory Disease, 106(3), 384-391.
  • Snider, G. L., Lucey, E. C., & Stone, P. J. (1986). Animal models of emphysema. American Review of Respiratory Disease, 133(1), 149-169.
  • Han, H. J., & Kim, J. H. (2019). Concurrent pulmonary hypoplasia and congenital lobar emphysema in a young dog with tension pneumothorax: a rare congenital pulmonary anomaly. Acta Veterinaria Scandinavica, 61(1), 1-6.
  • Vicens, B., Reventós, J., & Concustell, E. (1977). Estudio de las alteraciones de las propiedades tensioactivas del surfactante pulmonar del perro por la produccion de un enfisema experimental papainico. Archivos de Bronconeumología, 13(3), 168-173.