Hernie diaphragmatique chez le chat : causes et symptômes

L'hernie diaphragmatique implique une rupture du diaphragme et le déplacement du contenu abdominal. C'est une maladie qui doit être traitée rapidement.
Hernie diaphragmatique chez le chat : causes et symptômes

Dernière mise à jour : 24 mars, 2021

Les chats peuvent souffrir de maladies peu connues, telles que l’hernie diaphragmatique. Il convient de savoir quels sont les symptômes de cette pathologie, ce qui la cause et que faire dans cette situation lorsqu’elle survient chez un félin domestique.

Comme toujours, si vous détectez une anomalie chez l’animal, le mieux est de consulter rapidement un vétérinaire. Très souvent, quelques heures peuvent faire la différence entre une anecdote et un tableau clinique grave. Sur la base de cette prémisse, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’hernie diaphragmatique chez le chat.

Qu’est-ce qu’une hernie diaphragmatique ?

Tout d’abord, une hernie fait référence à un sac formé dans le péritoine, la membrane qui tapisse la cavité abdominale. Cette membrane traverse le fascia – la couche solide de la paroi abdominale qui entoure le muscle – via un trou ou l’une de ces zones faibles.

Une hernie diaphragmatique est une anomalie congénitale ou traumatique. Parmi les anomalies péricardiques congénitales les plus courantes chez les chats et les chiens, se trouve l’hernie diaphragmatique péritonéo-péricardique.

L’hernie diaphragmatique péritonéo-péricardique est l’anomalie la plus fréquente chez les chats et les chiens. Cette condition clinique implique une communication durable entre la cavité péricardique et celle du péritoine.

La première correspond à la membrane qui tapisse le tractus abdominal et les viscères. La seconde est la membrane qui entoure le cœur. La gravité de cette pathologie dépend des organes compromis. Les organes les plus fréquemment touchés sont le foie et la vésicule biliaire.

Un chat chez un vétérinaire.

Quelles sont les causes de cette pathologie ?

Chez le chat, une hernie est généralement causée par un traumatisme, soit à la suite d’un accident de voiture, soit à une chute de hauteur. Un traumatisme peut également entraîner des fractures des côtes, des lacérations et des ecchymoses pulmonaires.

En effet, le contenu abdominal envahit le thorax et peut provoquer des altérations pulmonaires et cardiaques. Les manifestations digestives causées par une hernie diaphragmatique sont, elles, mineures.

Quels sont les symptômes d’une hernie diaphragmatique ?

Le principal symptôme d’une hernie diaphragmatique est l’essoufflement. Plus précisément, cette pathologie entraîne des problèmes respiratoires, car il est difficile pour l’animal d’élargir ses poumons pour inspirer. Parmi les signes cliniques les plus courants, on observe les suivants :

  • Difficulté à respirer.
  • Respiration rapide et superficielle.
  • L’animal force sa posture pour respirer en étendant sa tête et son cou.

Les symptômes varient en fonction de la gravité de l’hernie et de la quantité de matière abdominale présente dans le thorax. Parmi les autres signes les plus courants, figurent la toux, la dyspnée et le stertor.

Si le contenu de la poitrine s’est également logé dans le foie, cette condition peut entraîner une jaunisse. De plus, la jaunisse – jaunissement de la peau et des muqueuses dû à une augmentation de la bilirubine dans le sang – est souvent accompagnée d’une insuffisance hépatique.

Dans les cas les plus graves ou de nature chronique, les vomissements et la régurgitation sont des symptômes courants. Une dysphagie – une difficulté évidente à avaler – peut également être détectée.

Comment la maladie est-elle diagnostiquée et traitée ?

Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de faire des radiographies pulmonaires. Ce type de test clinique permet également de détecter la présence de toute autre anomalie chez le chat.

Lors de la radiographie, si l’animal est en bonne santé, le spécialiste observera la silhouette du cœur et des poumons. En cas de hernie, il détectera le déplacement des espaces pulmonaires et du contenu abdominal dans la cavité thoracique. De plus, il ne sera pas possible de distinguer la silhouette du cœur et la ligne diaphragmatique.

Le vétérinaire peut également décider de compléter le diagnostic en effectuant d’autres tests d’imagerie. Parmi eux, figurent les suivants :

  • Échographie abdominale et écologie thoracique.
  • Radiographie de contraste.
  • Tomodensitométrie.

La chirurgie est la seule façon de soigner une hernie diaphragmatique chez le chat. Pour cela, l’animal doit recevoir une anesthésie générale, et doit donc être stable.

La procédure consiste à remettre les organes abdominaux dans l’abdomen et à fermer la déchirure du diaphragme. Si de l’air, du liquide ou du sang s’est accumulé dans la cavité thoracique, le spécialiste placera un tube pour extraire l’élément.

Il est fort probable que l’opération sera effectuée par un chirurgien vétérinaire, car il ne s’agit pas d’une tâche d’attention primaire. Une fois la chirurgie effectuée, l’animal devra rester hospitalisé pendant une courte période afin de contrôler la douleur et s’assurer que l’animal reste calme.

Le taux de réussite de ce type de chirurgie est élevé et la récupération de l’animal est complète. Cependant, les lésions influeront sur le résultat de l’opération.

La polykystose rénale chez les chats est plus fréquente chez les Perses.

Face à tout symptôme ou comportement étrange, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Lui seul peut déterminer ce qui arrive à l’animal et comment y remédier.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les causes de la lipidose hépatique chez le chat
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les causes de la lipidose hépatique chez le chat

La lipidose hépatique féline est une maladie du foie qui survient lorsqu'un excès massif de graisses sous forme de triglycérides s'accumule dans ce...