Hernie périnéale chez le chien : symptômes, traitements et soins

Bien que n'étant pas une maladie mortelle en soi, ne pas opérer l'animal après l'apparition d'une hernie périnéale est un acte d'irresponsabilité.
Hernie périnéale chez le chien : symptômes, traitements et soins

Dernière mise à jour : 07 mai, 2021

La hernie périnéale chez le chien n’est pas une maladie mortelle en soi, mais si elle implique d’autres organes, elle peut nécessiter une intervention chirurgicale d’urgence. Cette maladie affecte généralement les chiens mâles plus âgés, lorsque certains muscles du corps commencent à perdre du tonus.

Les hernies se manifestent par le bombement de la région adjacente où elles apparaissent, de sorte que le plus courant est de voir une bosse chez l’animal. Découvrez ci-après les clés pour détecter les symptômes de la hernie périnéale chez le chien ainsi que les traitements et soins appropriés.

Qu’est-ce qu’une hernie périnéale ?

Le rectum, dernière partie du gros intestin qui stocke les faisceaux avant leur expulsion, est soutenu par ce que l’on appelle le plancher pelvien. Ce diaphragme musculaire maintient tous les contenus abdominaux dans leur position normale.

Lorsque les chiens atteignent un certain âge – ou souffrent de certaines pathologies – ils peuvent subir une détérioration de ce muscle qui, s’il se brise, laissera échapper une partie de l’intestin. Celui-ci est alors emprisonné à l’intérieur de la hernie : les tripes quittent la cavité abdominale pour se loger entre le muscle et la peau.

Bien que les causes spécifiques de l’apparition d’une hernie périnéale ne soient pas connues, la plupart des cas surviennent chez des chiens mâles âgés. Par conséquent, on pense que les hormones mâles et une hypertrophie de la prostate sont des facteurs de risque.

Au moment où la rupture se produit, l’intestin est exposé entre le scrotum et l’anus, c’est donc là que se situera la bosse. Cette pathologie affecte généralement la capacité d’uriner et de déféquer, elle peut donc être potentiellement dangereuse pour l’animal qui en souffre.

L'IRM chez les animaux de compagnie est essentielle pour le diagnostic des maladies.

Les signes cliniques de la hernie périnéale

La hernie périnéale peut être détectée par l’apparition d’une bosse sous ou à côté de l’anus. Dans cette position non naturelle, l’intestin exerce une pression contre les sphincters anaux, empêchant ainsi le chien de déféquer. De plus, à certaines occasions, une anse intestinale peut sortir par la hernie et se retrouver étranglée.

Si cela se produisait, la circulation sanguine ne serait pas fluide, donnant ainsi lieu à une nécrose. Il est aussi possible que, au lieu de l’anse intestinale, ce soit la vessie qui sorte par la hernie. L’animal perdra alors sa capacité d’uriner et pourrait souffrir d’intoxication, ne parvenant pas à libérer les déchets par l’urine. 

Dans ces différentes situations, les signes cliniques dépendront des organes affectés. En général, les plus courants sont les suivants :

  • Dépression.
  • Douleur abdominale.
  • Léthargie et apathie.
  • Difficulté à uriner et / ou à déféquer.
  • Constipation.
  • Changement de démarche.

Le traitement

La hernie périnéale chez le chien est facile à diagnostiquer par palpation rectale. Le vétérinaire demandera l’historique complet de l’animal et effectuera tous les tests pertinents pour différencier la hernie d’une éventuelle tumeur.

Bien que ce ne soit pas vraiment nécessaire, une échographie peut aider à déterminer le contenu de la hernie pour mieux la définir et ainsi prescrire le traitement le plus efficace. De plus, si la prostate est hypertrophiée, il est normal que le vétérinaire commande des tests supplémentaires.

Le traitement de la hernie périnéale chez le chien dépendra entièrement de son ampleur. L’approche chirurgicale et la castration sont toujours nécessaires, cependant, il existe des soins non chirurgicaux disponibles qui, dans certains cas, peuvent fonctionner.

Le traitement chirurgical est le traitement le plus recommandé. Grâce à la chirurgie, le contenu de la hernie retrouvera sa place et la zone du diaphragme musculaire endommagé sera réparée.

Pour éviter que la hernie ne ressorte à nouveau, le côlon et la vessie peuvent être cousus à la paroi abdominale, afin de stabiliser les organes. De plus, il est possible de renforcer le diaphragme musculaire par un treillis chirurgical ou par une musculature prélevée d’un autre endroit 

Enfin, on réalise une castration pour abaisser les hormones mâles, réduire la taille de la prostate et diminuer la probabilité de réapparition de la hernie. Tout cela évitera de futurs épisodes pathologiques.

Les soins postopératoires

Tout d’abord, les chiens devront prendre un traitement antibiotique pour prévenir tout type d’infection après la chirurgie. De plus, l’utilisation d’analgésiques est courante pour éviter que les animaux ne souffrent de douleur. Une fois à la maison, le tuteur doit effectuer une série d’actions pour faciliter la guérison.

L’essentiel est de changer le régime alimentaire de l’animal en un régime riche en fibres et avec beaucoup d’humidité, pour assurer le transit intestinal. La zone étant très affectée, l’animal devra être aidé autant que possible pour que les matières fécales traversent les intestins sans causer de douleur ou d’inconfort.

Une autre considération importante est l’exercice. Bien qu’il doive être réduit au maximum, l’animal ne peut pas être autorisé à rester continuellement couché. Vous devrez le sortir plusieurs fois par jour et marcher pendant 2 ou 3 minutes à chaque fois.

Enfin, il est à noter que la fréquence à laquelle le chien sort à l’extérieur doit augmenter progressivement. Autrement dit, si avant vous sortiez promener votre chien trois fois, vous devrez maintenant le faire six ou sept fois, mais pendant très peu de temps. Petit à petit, vous pourrez recommencer à faire vos sorties normalement.

La hernie périnéale chez le chien nécessite un traitement.

Dans la plupart des cas, le pronostic de la maladie et de la chirurgie est très bon. Cependant, chaque condition dépendra de l’étiologie. Le vétérinaire peut suggérer des visites plus régulières pour un suivi plus efficace. Si vous pensez que votre chien souffre d’une hernie périnéale, n’hésitez pas à vous adresser rapidement à un professionnel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Malocclusion dentaire chez le chien : causes, conséquences et traitements
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Malocclusion dentaire chez le chien : causes, conséquences et traitements

La malocclusion dentaire chez le chien peut avoir une origine génétique. Cependant, dans certains cas, il peut s'agir d'une pathologie assez grave.



  • Cinti, F., Rossanese, M., & Pisani, G. (2021). A novel technique to incorporate the sacrotuberous ligament in perineal herniorrhaphy in 47 dogs. Veterinary Surgery.
  • Maute, A. M., Koch, D. A., & Montavon, P. M. (2001). Perineal hernia in dogs–colopexy, vasopexy, cystopexy and castration as elective therapies in 32 dogs. Schweizer Archiv fur Tierheilkunde, 143(7), 360-367.
  • Pekcan, Z., Besalti, O., Sirin, Y. S., & Caliskan, M. (2010). Clinical and surgical evaluation of perineal hernia in dogs: 41 cases. Kafkas Univ Vet Fak Derg, 16(4), 573-578.
  • Vnuk, D., Maticic, D., Kreszinger, M., Radisic, B., Kos, J., Lipar, M., & Babic, T. (2006). A modified salvage technique in surgical repair of perineal hernia in dogs using polypropylene mesh. VETERINARNI MEDICINA-PRAHA-, 51(3), 111.
  • Weaver, A. D., & Omamegbe, J. O. (1981). Surgical treatment of perineal hernia in the dog. Journal of Small Animal Practice, 22(12), 749-758.