La leptospirose chez les chats : symptômes et traitement

24 avril, 2020
La leptospirose chez les chats est un exemple de cette maladie bactérienne qui affecte plus de 150 espèces de mammifères – sauvages et domestiques – dans le monde entier.

La leptospirose chez les chats est une maladie zoonotique d’origine bactérienne. On la considère actuellement comme une maladie infectieuse émergente chez les humains et les chiens.

Il existe cependant une variété d’animaux sauvages et domestique – comme c’est le cas des chats – qui, même en étant infectés, peuvent ne pas présenter les symptômes de la maladie. On parle alors d’infection subclinique.

Ces espèces qui portent la maladie servent de réservoir à la bactérie. Elles sont une source potentielle d’infection pour les hôtes secondaires et les humains.

Que devons-nous savoir de l’agent causal: la leptospire

Les maladies zoonotiques sont celles qui peuvent être transmises entre différentes espèces de mammifères. Ce sont donc des maladies qui peuvent se passer entre les humains et d’autres classes d’animaux.

Jusqu’à maintenant, on a identifié un total de 22 espèces de Leptospira. Parmi elles, 13 peuvent déclencher la maladie chez les humains.

Les espèces de leptospire sont aussi classées selon leur réaction d’agglutination provoquée par des sérums qui possèdent des anticorps reconnaissant la bactérie. Cette classification porte le nom de sérotypes. On reconnaît aujourd’hui 300 sérotypes pathogènes de Leptospira.

La forme de cette bactérie est très caractéristique : son apparence est celle de spirales fines. En général, l’une ou les deux extrémités de l’organisme sont repliées en forme de crochet.

La bactérie à l'origine de la leptospirose chez les chats

 

Cette bactérie entre dans l’organisme par simple contact. Elle pénètre la peau et les muqueuses grâce à la production d’un enzyme qui altère la perméabilité du tissu conjonctif. Plus spécifiquement, elle digère le contenu d’acide hyaluronique pour faciliter l’invasion.

La leptospirose chez les chats : comment se dissémine la bactérie ?

La bactérie s’élimine dans l’urine des animaux infectés. L’urine infectée peut contaminer des eaux superficielles comme les lacs, les ruisseaux et les rivières. La bactérie peut survivre pendant des périodes prolongées dans cette niche, jusqu’à plusieurs mois. La maladie se transmet donc souvent par l’eau.

Les chats peuvent être directement ou indirectement infectés. Dans le cas de la route indirecte, ils peuvent attraper l’infection en mangeant un animal sauvage qui a bu l’eau infectée.

Quand elle est attrapée directement, la leptospirose chez les chats s’acquiert par contact avec l’urine infectée d’autres animaux infectés, qui cohabitent avec le félin. Ils peuvent aussi attraper la maladie en buvant l’eau infectée qui contient le spirochète Leptospira. 

Après la pénétration des membranes muqueuses ou de la peau, les leptospires se multiplient rapidement dans le sangLa bactérie peut envahir de nombreux organes, surtout les reins, dans lesquels les leptospires peuvent s’installer et se disséminer à travers l’urine pendant des mois ou des années.

Signes et symptômes de la leptospirose chez les chats

En analysant des chats infectés, on a découvert que la bactérie était présente dans l’urine et le sangCes études ont déterminé que la leptospirose chez les chats ne produit que des signes cliniques légers.

La bactérie provoquant la leptospirose chez les chats vue au microscope

 

Même si les signes cliniques n’apparaissent que rarement chez les chats, la leptospirose peut, chez eux, produire une inflammation rénale et hépatique. Des études récentes ont démontré une possible association entre la maladie rénale chronique féline et l’infection par la Leptospira spp.

Gestion de la maladie

Comme chez les chiens, le traitement des chats malades dépendra de la gravité des signes cliniques. En général, le traitement de la leptospirose chez les chats consiste en des antibiotiques et une thérapie de soutien. 

Chez les chats apparemment sains qui disséminent des leptospires à travers l’urine, on doit administrer un traitement à base de doxycycline – 5 mg/kg toutes les 12 heures pendant trois semaines – pour éliminer leur état de porteur.

Prévention

  • Il n’y a pas malheureusement pas de vaccin disponible pour éviter la leptospirose chez les chats
  • La seule façon d’éviter que les chats ne s’infectent est de faire en sorte qu’ils ne se nourrissent pas de rongeurs potentiellement infectés. Il faut aussi éviter tout contact avec de l’eau stagnante
  • Les chats qui restent à l’intérieur d’une maison ont un très faible risque d’infection

Consultez votre vétérinaire pour écarter l’infection à la leptospirose chez les chats. Souvenez-vous : même si votre chat ne montre pas de symptômes de la maladie, il peut être une source de contagion pour les humains et les chiens autour de lui.

Nous ne pouvons pas imaginer une vie sans nos chats. Cependant, dans l’actualité, le fait que les chats puissent servir de réservoir à la Leptospira dans l’espace domestique est de plus en plus mis en avant. Il est donc largement recommandé de réaliser un dépistage de la leptospirose chez les chats.

Il existe des tests spécialisés disponibles pour identifier les bactéries dans le sang, l’urine ou les tissus. Par ailleurs, on peut aussi réaliser des tests pour détecter la présence d’anticorps contre la bactérie dans le sang du félin.

 

  • Picardeau M (May 2017). « Virulence of the zoonotic agent of leptospirosis: still terra incognita? ». Nature Reviews. Microbiology. 15 (5): 297–307.
  • Hartmann, K., Egberink, H., Pennisi, M. G., Lloret, A., Addie, D., Belák, S., … & Lutz, H. (2013). Leptospira species infection in cats: ABCD guidelines on prevention and management. Journal of feline medicine and surgery, 15(7), 576-581.
  • Millán, J., Cevidanes, A., Chirife, A. D., Candela, M. G., & León‐Vizcaíno, L. (2018). Risk factors of Leptospira infection in Mediterranean periurban micromammals. Zoonoses and public health, 65(1), e79-e85.