La toxicité des médicaments chez les chiens

08 septembre, 2020
La toxicité des médicaments d'humains chez les chiens peut être très grave, voire létale.
 

S’il y a bien une chose que nous n’allons jamais recommander à un maître, c’est de soigner son chien sans conseils extérieurs ; si l’on suspecte ou remarque un problème de santé, consulter un spécialiste est la seule option. La toxicité des médicaments d’humains chez les chiens peut être très grave et finir par coûter beaucoup plus cher qu’une visite chez le vétérinaire.

Même si nous autres humains sommes aussi des animaux mammifères et avons un organisme qui fonctionne de façon similaire, les chien et les personnes sont différents. Par conséquent, les effets secondaires que peut provoquer un médicament varient beaucoup d’une espèce à une autre.

La toxicité des médicaments anti-inflammatoires chez les chiens

L’ibuprofène, l’aspirine et le paracétamol sont les médicaments que nous pouvons le plus fréquemment trouver à la maison. Ils servent à réduire les effets d’une douleur légère ou modérée. Le paracétamol est aussi un antipyrétique, c’est-à-dire qu’il réduit la fièvre.

Nous les prenons généralement quand nous souffrons d’une pathologie légère, avons mal à la tête, une douleur musculaire ou même la grippe. Ces types de médicaments sans prescription sont ceux dont nous abusons le plus.

En raison de leur usage récurrent et de leur simplicité d’accès, il est facile de penser que ces médicaments à utilisation quotidienne chez les humains puissent être la solution à un quelconque type de douleur chez les animaux de compagnie. Or, leur usage est très dangereux chez les animaux et, dans ce cas concret, il a même des effets létaux chez les chiens.

 
La toxicité des médicaments d'humains donnés aux chiens.

Les médicaments des humains dépassent la dose létale chez les chiens

La quantité thérapeutique de paracétamol qu’un chien pourrait prendre est très faible (15 mg/kg) si on la compare avec celle de l’être humain, et la dose létale (150 mg/kg) apparaît aussi comme très faible si l’on prend en compte que les comprimés pour les humains sont vendus à des unités de 500 mg à 1 g, bien au-dessus de la dose létale chez les chiens.

Cela signifie que si nous donnons un de ces comprimés à un chien d’environ dix kilos, nous aurons dépassé à plus de cinq fois la dose létale. L’animal pourrait alors mourir sans les soins urgents d’un vétérinaire.

Comment agissent les médicaments dans l’organisme ?

La vitesse à laquelle les premiers symptômes apparaissent dépend du temps que mettent les médicaments à circuler à travers le flux sanguin jusqu’à l’organe à cibler. Normalement, le médicament circule dans le sang jusqu’à se métaboliser dans le foie et être filtré dans les reins. Le temps que ces organes mettent à se métaboliser dépend, entre autres facteurs, de la concentration du produit.

La vitesse du métabolisme des médicaments n’est pas la même chez tous les chiens. Chez certains d’entre eux, le métabolisme peut être si rapide qu’il peut empêcher des concentrations sanguines toxiques. Chez d’autres, en revanche, il peut être très lent, et des doses plus faibles ou normales peuvent provoquer des effets toxiques.

 

Les interactions pharmacologiques d’autres médicaments avec lesquels on peut être en train de traiter l’animal, leur génétique ou le fait qu’il présente un type de maladie sont les principaux facteurs qui influent sur la rapidité du métabolisme des médicaments.

Un chien touché par la toxicité des médicaments.

 

Toxicité des médicaments : quels symptômes sont provoqués par une intoxication ?

Certains symptômes communs produit par la toxicité des médicaments chez les chiens sont :

  • Anorexie ou manque d’appétit
  • Vomissements
  • Douleur abdominale
  • Léthargie
  • Déshydratation
  • Ictère : la peau et les muqueuses acquièrent une coloration jaune à cause du mauvais fonctionnement du foie.
  • Gonflement des pattes
  • Hématomes : cela se produit aussi avec l’aspirine.
  • Augmentation de la température : symptôme typique de la consommation d’aspirine
  • Cyanose : des parties du corps de l’animal deviennent bleues à cause d’un manque d’oxygénation du sang
  • Difficulté respiratoire ou dyspnée : les AINS sont des médicaments qui empêchent l’oxygénation des tissus en s’unissant aux protéines du sang
  • Tachycardie
  • Coma
  • Mort par insuffisance hépatique et rénale

Les AINS endommagent aussi la muqueuse gastro-intestinale car ils inhibent les prostaglandines, des molécules chargées de protéger l’intestin en produisant du mucus qui lubrifie sa surface et en réduisant la sécrétion d’acide gastrique.

 

En plus des effets de la toxicité de ces médicaments chez les chiens, le problème originel dont souffrait le chien peut s’aggraver avec la prise du médicament, compliquant ainsi le diagnostic vétérinaire. Ainsi, pour toutes ces raisons, la seule option viable face à n’importe quelle pathologie de l’animal est de se rendre le plus vite possible dans un centre spécialisé.

 

  • MSD manuals. Metabolismo de los fármacos.
  • Ortocanis. Efectos secundarios de los antiinflamatorios en perros y gatos.
  • Affinity. Intoxicación por AINEs.
  • PortalVeterinaria. Uso racional de AINE en el perro.