Le syndrome du côlon irritable chez les chiens

Le syndrome du côlon irritable peut aussi affecter les chiens. Sachez-en plus ici sur les causes, les symptômes et le traitement de la maladie.
Le syndrome du côlon irritable chez les chiens

Dernière mise à jour : 07 janvier, 2021

Le syndrome du côlon irritable – IBS pour Irritable Bowel Syndrome en anglais – est une pathologie qui survient chez les chiens et les humains. Il s ‘agit d’un trouble qui génère notamment des douleurs abdominales et des modifications du transit intestinal.

On estime dans certaines régions que le pourcentage d’humains touchés par ce syndrome est de 11,6 %. Le chiffre est similaire chez les chien, puisque les portails vétérinaires estiment que 10 à 15 % des chiens peuvent le développer.

Poursuivez donc votre lecture si vous souhaitez savoir comment détecter ce trouble. Vous en saurez également plus sur son approche thérapeutique.

Les causes du syndrome du côlon irritable (SCI)

Le syndrome du côlon irritable se caractérise par une inflammation chronique de la muqueuse intestinale. Les causes de cette pathologie sont pour la plupart inconnues, de sorte que nous devons d’abord exclure d’autres maladies chez le chien : gastro-entérite, colite, pancréatite et infections parasitaires, entre autres.

Après avoir écarté toutes ces possibles raisons, il convient de suspecter le syndrome du côlon irritable. Bien que nous n’en connaissons pas les causes exactes, il semblerait qu’il résulte de certains facteurs, notamment :

  • Allergies à certains composants de l’alimentation du chien.
  • Une alimentation mal équilibrée.
  • Facteurs psychologiques, tels que le stress et l’anxiété.
  • Réaction indésirable à une protéine spécifique de l’alimentation.
  • Une inflammation de la muqueuse gastrique résultant d’une infection bactérienne.

Il convient de noter que le syndrome du côlon irritable canin est associé à une inflammation intestinale chronique et à un mal-être de l’animal, mais qu’il n’est généralement lié à aucune pathologie gastrique. Comme chez l’homme, ce syndrome ne prédispose pas l’animal à développer d’autres maladies.

Un chien qui ne mange pas sa gamelle.

Les symptômes

Les symptômes les plus courants du syndrome du côlon irritable chez les chiens sont la diarrhée chronique et occasionnelle du gros intestin. Outre cet manifestation très visible, il existe d’autres signes, parmi lesquels :

  • Épisodes intermittents de diarrhée / constipation qui disparaissent d’eux-mêmes.
  • Épisodes de mucus dans les selles.
  • Nausée et vomissements.
  • Dépression et léthargie.
  • Perte d’appétit et de poids si le tableau clinique persiste pendant quelques mois.

Selon les portails vétérinaires, les symptômes varieront en fonction de la zone compromise de l’animal. Par exemple, si l’estomac est plus touché, les nausées et les vomissements seront plus fréquents.

En revanche, si c’est l’intestin qui est le plus compromis, l’apparition d’épisodes diarrhéiques sera plus fréquente. Les deux signes cliniques peuvent toutefois survenir en même temps.

Diagnostic et traitement du syndrome du côlon irritable

Comme nous le disions précédemment, le seul diagnostic possible s’établit en excluant d’autres pathologies. Ces pathologies regroupent toutes celles qui compromettent le tractus gastro-intestinal de l’animal.

Au sujet du traitement, il doit être adapté à la périodicité des symptômes dans chaque cas. Les régimes riches en fibres, qui devraient également être facilement digestibles, font diminuer la fréquence des signes cliniques chez de nombreux chiens. Le vétérinaire guidera le tuteur pour la planification des menus.

Les épisodes de diarrhée peuvent être traités avec du lopéramide. Il s’agit d’un médicament qui modifie la motilité intestinale.

Dans les cas où les douleurs abdominales du chien nuisent à sa qualité de vie, l’administration de médicaments antispasmodiques, tels que le clinidium, peut également être explorée. La posologie ne doit pas dépasser 0,25 milligramme pour chaque kilo de l’animal toutes les 12 heures

Il est nécessaire de respecter scrupuleusement les doses prescrites par le vétérinaire. Soigner le chien sans assistance professionnelle peut très mal se terminer : les doses prévues pour les humains ne correspondront jamais à celles nécessaires pour un chien. Emmenez rapidement votre animal chez le vétérinaire en cas de doutes.

Le diagnostic du syndrome du côlon irritable chez les chiens.

Patience et persévérance

Il s’agit malheureusement d’un syndrome de nature chronique que nous ne pouvons soigner avec un médicament. L’absence d’un déclencheur clair fait que le traitement consiste à surveiller le régime alimentaire du chien et à apporter des changements à sa routine jusqu’à ce qu’une combinaison efficace réduise ses symptômes.

Vous devez, en tant que tuteur, vous armer de patience et accepter que cette condition de l’animal dure probablement à vie. Cela ne justifie toutefois aucune pratique indésirable envers l’animal : prenez soin de votre chien, comme il le ferait pour vous.

Cela pourrait vous intéresser ...
Trois maladies du système reproducteur chez les chiens
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Trois maladies du système reproducteur chez les chiens

Les chiennes ne sont pas les seules à souffrir de maladies de l'appareil reproducteur. Découvrez les malagies qui affectent les chiens.