Les maladies transmises par les rats aux chats

Le recours aux chats comme agents antiparasitaires est généralement très risqué pour la santé de l'animal et du maître. Des maladies peuvent finir par mettre leur vie en danger.
Les maladies transmises par les rats aux chats

Dernière mise à jour : 13 novembre, 2021

Les chats domestiques sont réputés pour être d’excellents chasseurs de rongeurs, c’est un instinct hérité de leur passé sauvage. Certains maîtres admirent ce comportement et encouragent donc leur chat à chasser. Ce n’est pas du tout conseillé. Et ce, car certains animaux comme les rats peuvent transmettre des maladies aux chats si ces derniers entrent en contact avec eux.

Il convient donc d’éviter qu’un chat ne chasse ce type de rongeurs, car sa santé est en jeu. Les chats ne doivent pas être utilisés comme un moyen de lutter contre les parasites domestiques. Poursuivez donc votre lecture pour découvrir quelles maladies les rats peuvent transmettre aux chats.

Pourquoi les rats sont-ils dangereux ?

Les rats (genre Rattus) sont connus pour être porteurs de divers types de bactéries, de parasites et de virus. En effet, ils vivent dans des environnements malsains où abondent divers agents pathogènes. Comme si cela ne suffisait pas, ces animaux se reproduisent assez rapidement, ce qui les amène à envahir les espaces en peu de temps.

Ces rongeurs sont considérés comme une menace sérieuse pour la santé humaine et celle d’autres spécimens.

Le rat est l'un des rongeurs les plus intelligents au monde.

Quelles maladies les rats transmettent-ils ?

Les rats sont des réservoirs pour diverses maladies. Seules certaines d’entre elles peuvent être transmises aux chats. La transmission se produit lorsque le chat chasse et piège le rongeur, moment où le chat entre en contact avec les fluides corporels et les agents pathogènes du rat.

Toxoplasmose

La toxoplasmose est une maladie présente dans le monde entier, qui affecte divers mammifères et certains oiseaux. Elle est causée par un protozoaire (Toxoplasma gondii), qui utilise des rongeurs comme hôtes intermédiaires.

Cela signifie qu’il les utilise comme moyen de transport pour atteindre sa destination finale, les chats. Les symptômes les plus courants chez les animaux de compagnie sont les suivants :

  • Vomissements
  • Perte de poids
  • Changements de comportement
  • Fièvre
  • Léthargie

Le mécanisme d’infection est simple. Les rats sont infectés par les œufs présents dans l’environnement. Une fois à l’intérieur du corps, le parasite termine son développement et commence à produire de petits kystes qui s’ancrent dans les tissus de l’animal. Lorsque le chat attrape un rat infecté, les kystes de ce parasite pénètrent dans le corps du chat.

Les effets de ce parasite incluent des dommages neurologiques. Dans les cas les plus graves, le rat est susceptible d’avoir de graves séquelles.

En effet, les rats changent de comportement en raison des dommages neuronaux, et perdent leur peur des chats, ils sont donc facilement chassés par ces derniers. Le protozoaire s’assure ainsi qu’il atteindra plus rapidement son hôte définitif.

Cette maladie peut non seulement infecter les chats, mais aussi leurs maîtres. La toxoplasmose chez l’homme est souvent associée à des problèmes de grossesse et d’infertilité. Par conséquent, ce parasite constitue une urgence pour toute la famille.

Hantavirus

Les hantavirus sont un groupe de virus qui peuvent provoquer de graves maladies respiratoires. Ces agents pathogènes se trouvent naturellement dans le corps de différents types de rongeurs, de sorte que les chats peuvent facilement les contracter. Heureusement, les chats sont asymptomatiques et ne peuvent pas transmettre la maladie à l’homme.

Leptospirose

La leptospirose est une maladie causée par des bactéries du genre Leptospira, qui provoquent des tableaux cliniques différents selon les espèces. Cette pathologie est généralement bénigne et assez rare chez le chat.

Les traitements reposent sur l’administration d’antibiotiques pour lutter contre l’infection. Parmi les symptômes qui ont été détectés chez les chats domestiques, figurent les suivants :

  • Perte de poids
  • Changements de couleur de l’urine (rose, marron ou rouge sang)
  • Bradycardie (diminution de la fréquence cardiaque)
  • Dyspnée (essoufflement)
  • Sécrétions nasales verdâtres
  • Déshydratation
  • Polydipsie (augmentation de la soif)

Un chat peut acquérir l’agent pathogène en vivant avec un chat infecté ou en buvant de l’eau contaminée. Par ailleurs, d’autres mammifères, comme les rats, sont des porteurs courants de la maladie. Ces rongeurs n’ont même pas besoin d’être en contact direct avec le chat pour l’infecter : l’infection peut être transmise par les excréments et l’urine.

Enfin, il faut souligner que cette pathologie peut être transmise à l’homme. Dans le cas des humains, la maladie peut entraîner une insuffisance hépatique ou rénale. Pour les chats, la maladie n’est pas à haut risque.

Tularémie

La tularémie est causée par la bactérie Francisella tularensis, qui affecte différents types de rongeurs, tels que les lapins, les rats, les écureuils et les lièvres. Cependant, les fluides corporels des animaux infectés peuvent infecter d’autres spécimens sains.

Les chiens, les chats, les cochons, les chevaux, les poissons et les oiseaux contractent la maladie en étant en contact avec des rongeurs. Les animaux doivent ingérer ou inhaler l’agent pathogène pour être infectés.

La bactérie peut survivre assez longtemps dans le sol ou l’eau, devenant ainsi une source constante d’infection pour divers spécimens. Parmi les symptômes les plus courants de cette pathologie, figurent les suivants :

  • Fièvre
  • Léthargie
  • Perte d’appétit
  • Faiblesse musculaire
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Changement de comportement

En somme, la tularémie ne se transmet pas uniquement par contact avec les rats, mais aussi par l’environnement ou même par les piqûres de tiques. Si votre animal contracte la maladie, vous devez être très prudent, car vous pouvez également la contracter.

Peste

La peste est une infection bactérienne causée par Yersinia pestis et transmise par les puces des rongeurs. Si les chats chassent un rat infecté, ils attraperont la maladie. La période d’incubation dure entre 2 et 7 jours, puis les symptômes suivants commencent à apparaître :

  • Ganglions lymphatiques enflés (petites boules douloureuses dans le cou ou d’autres parties du corps)
  • Fièvre
  • Léthargie
  • Vomissements
  • Déshydratation
  • Diarrhée
  • Perte d’appétit
  • Perte de poids
  • Sécrétions nasales

Cette maladie peut également être contractée par l’homme. Elle est à l’origine de la fameuse peste noire qui a dévasté l’Europe au 14ème siècle.

Autrefois, on croyait que les rats étaient l’une des sources d’infection qui propageaient la maladie. Cependant, selon certains chercheurs de l’Université d’Oslo, il est probable que les puces et les poux aient été les véritables causes de la pandémie.

Fièvre par morsure de rat

Cette maladie est une infection rare causée par la bactérie Streptobacillus monilliformis. Cet agent pathogène est généralement transmis par la morsure de rat.

Cependant, les chats peuvent également être infectés s’ils mangent un rongeur infecté ou sont en contact avec ses déjections. La maladie se manifeste par de la fièvre, des douleurs musculaires, des nausées et des vomissements.

Parasites intestinaux (endoparasites)

Les endoparasites, tels que les nématodes, les vers ronds, les oxyures ou les coccidies, habitent généralement le corps des rats. Il n’est donc pas rare que les chats soient parasités lorsqu’ils mangent des rongeurs.

En conséquence, les symptômes suivants apparaissent : diarrhée, vomissements, perte de poids et léthargie. Ces symptômes ne sont pas très risqués pour le félin, mais les parasites doivent être contrôlés grâce à des vermifuges.

Un chat traque un rat.

En résumé, les rats sont d’incroyables réservoirs de maladies, qui peuvent être mortelles pour les chats. Par conséquent, il est préférable d’empêcher un chat de chasser tout type d’animal. N’oubliez pas que les chats domestiques n’ont pas besoin de chasser, il est donc préférable qu’ils restent à la maison loin des dangers inutiles.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi mon chat veut-il que je mange avec lui ?
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Pourquoi mon chat veut-il que je mange avec lui ?

Vous vous demandez pourquoi votre chat veut que vous mangiez avec lui ? Nous vous apportons ici des réponses et des moyens de l'empêcher de stresse...



  • Dean, K. R., Krauer, F., Walløe, L., Lingjærde, O. C., Bramanti, B., Stenseth, N. C., & Schmid, B. V. (2018). Human ectoparasites and the spread of plague in Europe during the Second Pandemic. Proceedings of the National Academy of Sciences, 115(6), 1304-1309.
  • Nowotny, N., Weissenboeck, H., Aberle, S., & Hinterdorfer, F. (1994). Hantavirus infection in the domestic cat. Jama, 272(14), 1100-1101.
  • Yaafar, N., Prado, M. A., Favot, N., Poli, G. L., Sarradell, J. E., Anthony, L. M., & Francois, S. E. (2020). Posible leptospirosis clínica en dos gatos (Felis silvestris catus) del sur de la provincia de Santa Fe. Ciencia Veterinaria, 21(2), 85-98.
  • Ingram, W. M., Goodrich, L. M., Robey, E. A., & Eisen, M. B. (2013). Mice infected with low-virulence strains of Toxoplasma gondii lose their innate aversion to cat urine, even after extensive parasite clearance. PloS one, 8(9), e75246.
  • Kohn, D. F., & Clifford, C. B. (2002). Biology and diseases of rats. Laboratory animal medicine, 121.
  • Boey, K., Shiokawa, K., & Rajeev, S. (2019). Leptospira infection in rats: A literature review of global prevalence and distribution. PLoS neglected tropical diseases, 13(8), e0007499.
  • Gaastra, W., Boot, R., Ho, H. T., & Lipman, L. J. (2009). Rat bite fever. Veterinary microbiology, 133(3), 211-228.
  • Gasper, P. W., Barnes, A. M., Quan, T. J., Benziger, J. P., Carter, L. G., Beard, M. L., & Maupin, G. O. (1993). Plague (Yersinia pestis) in cats: description of experimentally induced disease. Journal of Medical Entomology, 30(1), 20-26.