Les régimes alimentaires pour les problèmes rénaux des chiens

24 mars, 2021
Il a été démontré que les régimes alimentaires pour les problèmes rénaux chez les chiens qui combinent une faible teneur en protéines, une faible teneur en phosphore, une teneur modérée en sodium, une teneur modérément élevée en potassium et des oméga-3 réduisent l'urémie et prolongent l'espérance de vie des chiens.

Bien que la maladie rénale puisse être un diagnostic effrayant, il est possible pour un chien atteint de cette maladie de vivre confortablement pendant des années. Bien sûr, cela dépend de la détection précoce de la maladie rénale et de l’application correcte du régime alimentaire adapté aux problèmes rénaux des chiens malades.

Dans les lignes suivantes, nous vous disons quels sont les aliments habituellement consommés par les chiens domestiques pour faire face à ces conditions. Ne passez pas à côté de cet article !

Les problèmes rénaux

Les maladies rénales et l’insuffisance rénale générale deviennent une affection courante chez les chiens. L’un des premiers signes de la présence de l’une de ces pathologies est l’augmentation du besoin d’uriner et de boire.

En effet, les chiens atteints de maladie rénale ne peuvent pas concentrer leur urine. Cela entraîne la production d’un grand volume de liquide et donc d’urine, d’où la sensation de soif et la déshydratation.

À mesure que la fonction rénale diminue, le chien conserve de l’ammoniac, de l’azote et d’autres déchets chimiques dans son sang. C’est ce qu’on appelle l’urémie. Le degré d’urémie est déterminé par la mesure de l’azote uréique du sang (BUN), de la créatinine et des électrolytes.

Comment les reins sont-ils affectés ?

Les reins sont des organes vitaux. Ils ont pour tâche principale d’éliminer les déchets du sang, d’équilibrer les fluides corporels et de produire de l’urine. Les reins filtrent le sang du corps en régulant la pression artérielle et en maintenant la concentration de globules rouges circulant dans le sang.

La maladie rénale survient lorsque les reins sont endommagés et ne peuvent pas filtrer correctement le sang. Au fil du temps, les dommages s’accumulent et entraînent le stockage des déchets dans le corps. À mesure que la maladie rénale s’aggrave, les niveaux de toxines augmentent dans le sang et l’animal tombe malade.

Les problèmes rénaux peuvent également entraîner une hypertension artérielle, un faible taux de fer dans le sang (anémie), un affaiblissement des os, des lésions nerveuses et une malabsorption nutritionnelle. Aussi surprenant que cela puisse paraître, l’une des causes les plus courantes d’insuffisance rénale est une maladie bucco-dentaire.

Un chien souffrant de problèmes rénaux.

La valeur des régimes alimentations pour les problèmes rénaux des chiens

La plupart des médicaments utilisés pour traiter les animaux atteints d’une maladie rénale prétendent seulement réduire les symptômes. En revanche, la mise en place d’un régime alimentaire adéquat peut avoir des effets positifs considérables et garantir la survie de l’animal, d’ où son importance.

Des études cliniques ont montré que les animaux qui suivent des régimes conçus pour les maladies rénales peuvent vivre deux fois plus longtemps que les animaux qui ne suivent pas un tel régime. Ce point n’est donc pas négligeable.

Les changements nutritionnels devant être apportés dépendent de la gravité de la pathologie. De manière générale, les animaux atteints d’une maladie rénale doivent suivre une alimentation réduite en phosphore, en protéines et en sodium. La supplémentation en acides gras oméga-3 est tout aussi importante.

L’eau, plus vitale que jamais

Si votre canidé a une maladie rénale, vous devez vous assurer qu’il a un accès facile à l’ eau. Un bon niveau d’hydratation empêche la concentration de composés toxiques dans la circulation sanguine.

Au fur et à mesure que la maladie rénale progresse, votre chien peut ne pas être capable de boire suffisamment d’eau tout seul. À ce stade, il sera sans doute nécessaire d’administrer du liquide par voie intraveineuse, toujours dans une clinique vétérinaire.

À la maison, encouragez votre chien à boire. Une maladie rénale peut rendre un chien si malade qu’il refusera de boire. Pour lui remonter le moral, donnez-lui un bouillon aromatisé à faible teneur en sodium. De nombreux experts recommandent de s’assurer que l’eau est fraîche et exempte de contaminants. Une eau filtrée est donc la meilleure option.

Les composants des régimes pour les problèmes rénaux des chiens

Dans les premiers stades de la maladie rénale, l’objectif est de prévenir d’autres dommages et de compenser l’augmentation de la miction. Pour la plupart des chiens, la quantité de nourriture doit plus ou moins correspondre à 2 % ou 3 % de leur poids corporel.

Si vous décidez de cuisiner à la maison pour votre animal, rappelez-vous qu’un taux d’humidité élevé est essentiel dans son alimentation. Consultez votre vétérinaire pour ajuster les quantités en fonction du poids et de la taille de votre chien.

Au fur et à mesure que la maladie canine progresse – mesurée par l’augmentation du taux de protéines dans l’urine la consommation de viande doit être réduite. Voyons maintenant ce qu’il en est avec les aliments industriels.

Que rechercher dans l’offre commerciale ?

Les aliments commerciaux de qualité doivent être constitués de protéines animales, de fruits et de légumes entiers. Ils doivent être peu transformés et leur teneur en humidité doit être comprise entre 80 et 85 %. Les protéines doivent être facilement digestibles. De plus, il faut que tout aliment respecte les conditions suivantes :

  • Faible teneur en phosphore : maintenir le niveau de phosphore dans le sang de l’animal à un niveau bas est censé ralentir la progression de la maladie rénale et améliorer la survie de l’animal.
  • Faible teneur en sel : les aliments riches en sodium peuvent augmenter la tension artérielle et aggraver les lésions rénales, c’est pourquoi les régimes conçus pour les animaux atteints d’une maladie rénale sont faibles en ce composé.
    • Les friandises à faible teneur en sodium comprennent les fruits et les légumes, mais assurez-vous d’éviter les raisins, les raisins secs, les oignons et l’ail.
  • Faible teneur en protéines : les protéines sont une grosse molécule complexe pouvant être difficile à digérer. Les protéines sont décomposées en acides aminés, qui sont essentiels pour votre chien. Le blancs de poulet, de dinde et les œufs sont recommandés.

D’autre part, les déchets azotés proviennent également du métabolisme des protéines et leur excès est indésirable chez les chiens atteints d’insuffisance rénale. La clé est de réduire – mais pas d’éliminer – les protéines que votre chien reçoit.

En plus de lui donner un régime pauvre en protéines, vous devez également éviter de donner à votre chien des friandises riches en protéines. Les friandises à éviter sont les suivantes : viande, collations, fromage, oreilles de porc, etc.

Les suppléments recommandés

  • Acides gras oméga-3 : Il existe des preuves que ces acides gras contenus dans l’ huile de poisson peuvent être bénéfiques pour les chiens atteints d’une maladie rénale.
    • Demandez à votre vétérinaire si l’huile de poisson convient à votre animal et, le cas échéant, quel est le dosage optimal et quelle marque a un contrôle de haute qualité.
  • Citrate de potassium : Le citrate de potassium induit une augmentation de la concentration de bicarbonate dans le sang. En cas de maladies rénales, le taux de bicarbonate dans le sang diminue et rend le pH du sang plus acide.
  • Vitamines : en raison d’un dysfonctionnement rénal, les vitamines contenues dans les aliments ne sont pas réabsorbées dans le rein. La prise de suppléments vitaminiques aidera à compenser les pertes.

Qu’il s’agisse d’un régime commercial ou fait maison, les aliments ne doivent pas avoir été exposés aux conservateurs, aux pesticides, aux engrais, aux OGM et aux rayonnements ionisants. En ce qui concerne la viande, elle doit provenir d’animaux qui ne reçoivent pas d’antibiotiques ni d’hormones de croissance.

Cette distinction est importante dans les régimes alimentaires pour les problèmes rénaux chez les chiens, car cela signifie que la nourriture ne contient pas de toxines. Cela signifiera que l’alimentation quotidienne du chien exercera moins de pression sur la fonction des organes endommagés.

Les régimes pour les problèmes rénaux chez les chiens doivent être très spéciaux.

Il reste beaucoup à apprendre sur les besoins nutritionnels des chiens souffrant de problèmes rénaux. Le défi est de maintenir un apport adéquat, car les chiens atteints d’une maladie rénale ont tendance à ne pas avoir un grand appétit.

Il est donc conseillé de surveiller la perte de poids, de varier les saveurs et de nourrir le chien plusieurs fois par jour. Votre animal compte sur vous !

  • O’Neill, D.G., Elliott, J., Church, D. B., McGreevy, P.D., Thomson, P.C. and Brodbelt, D.C. (2013). Chronic Kidney Disease in Dogs in UK Veterinary Practices: Prevalence, Risk Factors, and Survival. Journal of Veterinary Internal Medicine, 27:814–821
  • National Research Council. Nutrient Requirements of Dogs and Cats. Washington, DC: The National Academies Press; 2006.
  • Cline M. (2016) Nutritional management of chronic kidney disease in cats & dogs. Todays Vet Pract ;6(2):58-66.
  • Larsen JA, Parks EM, Heinze CR, Fascetti AJ. (2012) Evaluation of recipes for home-prepared diets for dogs and cats with chronic kidney disease. J Am Vet Med
    Assoc 240(5):532-8. doi: 10.2460/javma.240.5.532.