Maladie de Carré : causes et traitements

12 octobre, 2020
La maladie de Carré est une maladie virale qui affecte l'épithélium et le système nerveux. Voici comment la combattre.

La maladie de Carré est une maladie virale qui peut toucher les chiens, les chats et les furets. En tant que gardiens d’animaux, il est très important d’être conscients de la nécessité des vaccins pour prévenir de telles maladies. Les chiens, et en particulier les chiots et les chiens âgés, sont les animaux les plus susceptibles de contracter cette pathologie.

Chez les chiens, la maladie de Carré est très grave, et chez les furets, elle risque d’être fatale. La prévention de cette maladie est telle que c’est l’un des premiers vaccins que le vétérinaire donne quand on se rend à la clinique avec l’animal.

Quelles sont les causes de la maladie de Carré et comment se propage-t-elle ?

La maladie de Carré est causée par un virus qui fait partie de la famille des virus de la rougeole chez l’homme. La transmission se fait par contact avec du matériel infecté, des liquides organiques provenant d’animaux infectés ou par l’air.

Ce virus se trouve dans les sécrétions et les larmes nasales qui se propagent sous forme de gouttelettes, comme la grippe chez l’homme. Les chiens infectés peuvent propager le virus pendant plusieurs mois.

Le virus se propage très rapidement entre les chiens dans les chenils et dans les endroits où de nombreux chiens peuvent se rassembler, comme les parcs. La période d’incubation est de 14 à 18 jours et, selon la souche, elle peut être plus ou moins virulente, et le pronostic, les symptômes et l’évolution peuvent alors être différents.

Quelles sont les causes à l'origine de la maladie de carré ?

Les symptômes de la maladie de Carré chez les chiens et les chats

Selon le statut immunitaire de l’animal, les symptômes peuvent être observés dans les premiers jours ou apparaître lorsque la gravité est élevée. Les organes cibles du virus sont l’épithélium et le système nerveux. C’est pourquoi elle peut produire une grande variété de symptômes différents :

  • Fièvre au-dessus de 39 degrés.
  • Diarrhée sanglante
  • Vomissement
  • Déshydratation
  • Apathie et le manque d’appétit
  • Toux et essoufflement ou dyspnée (des infections secondaires à Bordetella provoquent des neuropathies chez l’animal)
  • Écoulement nasal. (un larmoyant au début qui peut devenir mucopurulent)
  • Conjonctivite
  • Ataxie (il est possible de savoir si le virus a affecté le cerveau avec l’apparition de contractions incontrôlées de plusieurs muscles du corps)
  • convulsions
  • encéphalite (irritation et l’inflammation du cerveau)

Le tableau est très large et peut inclure de nombreuses autres maladies.

Un symptôme peu inquiétant, mais caractéristique de la maladie de Carré, est l’hyperkératose des coussinets, c’est-à-dire un épaississement atypique des coussinets. Les symptômes neurologiques peuvent parfois apparaître des semaines ou des mois après une première guérison.

La prévention, notre meilleure arme

A environ six semaines chez les chiens et huit semaines chez les chats, il est fortement recommandé de vacciner son animal contre la maladie de Carré. Ce vaccin contient une protection contre un plus grand nombre de maladies dont la parvovirose.

Plusieurs doses de revaccination sont nécessaires pour que l’animal acquière une immunité, en plus d’une dose de rappel annuelle tout au long de sa vie.

Les animaux non vaccinés peuvent perdre leur immunité et être infectés pendant les périodes de stress ou d’immunosuppression, à la fois par la maladie de Carré et par d’autres maladies qui nécessitent des doses de rappel.

Les chiots acquièrent leur première immunité contre la maladie de Carré par le colostrum et elle peut durer jusqu’à huit semaines. Les chiots ou les chats nourris au biberon ont une immunité (ils la reçoivent de leur mère) pendant la première semaine ou les quatre premières semaines de leur vie.

Existe-t-il des traitements pour soigner cette pathologie ?

La présence d’une maladie est confirmée par les symptômes de l’animal et par une analyse de sang. Le taux de mortalité est estimé à environ 50 % – 90 %, selon la virulence de la souche.

Il n’y a pas de traitement spécifique, mais le vétérinaire apportera son soutien par une thérapie liquidienne et un traitement symptomatique, ainsi que par des antibiotiques pour éviter les infections secondaires. Un lavage quotidien des sécrétions dans les yeux et le nez est également conseillé.

Si le vétérinaire confirme le diagnostic de la maladie de Carré, il est vital de garder l’animal sous contrôle dans la clinique ; il devra très probablement être hospitalisé jusqu’à ce qu’il soit stabilisé. Une fois la maladie maîtrisée, vous devez être patient et constant et consulter votre vétérinaire régulièrement.

Si vous avez plusieurs animaux à la maison, vous devez isoler l’animal malade, augmenter les mesures d’hygiène et laver vos vêtements et vos mains avant de toucher d’autres animaux.

Si l’animal se remet de la maladie de Carré mais que son système nerveux a été affecté, il peut y avoir des séquelles permanentes. Dans ce cas, l’animal peut avoir des épisodes de convulsions ou d’ataxie de façon sporadique.

Il n'y a pas de traitement spécifique pour la maladie de carré.

Comme d’autres maladies canines répandues, la maladie de Carré peut facilement être évitée en respectant le calendrier de vaccination recommandé par le vétérinaire. Grâce aux vaccins, nous réduisons à pratiquement zéro le risque que l’animal de compagnie contracte des maladies aussi graves que celle-ci.

  • Merck & CO., INC. El manual Merk de veterinaria. Barcelona, Océano Grupo Editorial, 2000.
  • Fidalgo, L. E., Rejas, J., Ruiz de Dopegui, R., Ramos, J. J.Patología Médica Veterinaria. Salamanca, Kadmos, 2003.
  • Zoetis. El moquillo canino.
  • Portalveterinaria. Moquillo canino neurológico, 2018.
  • Affinity petcare. Moquillo canino.