Malocclusion dentaire chez le chien : causes, conséquences et traitements

La malocclusion dentaire chez le chien peut être une caractéristique de la race, un défaut et parfois le début d'une pathologie grave.
Malocclusion dentaire chez le chien : causes, conséquences et traitements

Dernière mise à jour : 06 mai, 2021

On parle de malocclusion dentaire chez le chien lorsque les dents du chien ne sont pas correctement alignées les unes avec les autres. Ce défaut esthétique peut provoquer des blessures légères comme des pathologies réellement graves s’il n’est pas traité.

En règle générale, les problèmes de malocclusion ne peuvent être définis tant que l’animal n’a pas perdu ses dents de lait. Ce moment survient généralement à l’âge de 6 mois. Dans les lignes suivantes, découvrez quelles sont les causes les plus fréquentes à l’origine de ce problème, ainsi que ses conséquences et les traitements possibles.

Les types de malocclusion dentaire chez le chien

Les principaux signes qui indiquent qu’un chien ne mord pas correctement en raison d’un mauvais alignement des dents sont la supraclusion et le prognathisme (mâchoire inférieure saillante). À 10 mois, un chien peut déjà avoir une mâchoire formée et toutes ses dents permanentes, lesquelles devraient être alignées.

Il existe différents types de malocclusion, certains typiques de certaines races de chiens et d’autres non. La supraclusion est le défaut le plus courant et n’est liée à aucun facteur héréditaire. Les chiens qui en souffrent ont un museau en forme de bec de perroquet.

La morsure peut également être croisée et les mâchoires peuvent ne pas du tout s’emboîter. À certaines occasions, les problèmes de malocclusion peuvent être résolus en extrayant certaines dents avant que le chien ne développe complètement sa mâchoire.

Après cela, seuls des traitements ou des chirurgies peuvent atténuer les signes cliniques dérivés. Ils ne résoudront pas le problème.

Un chien atteint de malocclusion dentaire regarde la caméra.

Les causes de la malocclusion dentaire chez le chien

De nombreuses races de chiens ont des problèmes de malocclusion héréditaire. C’est le cas des chiens brachycéphales. Bien qu’en principe cela ne soit pas un problème – tant que les actions préventives nécessaires sont menées -, d’autres pathologies dentaires peuvent parfois se développer.

Chez les races de chiens où la malocclusion apparaît comme un défaut dû aux dents de lait, les problèmes qui en résultent peuvent être plus graves. En général, les causes de malocclusion chez le chien sont soit héréditaires, soit acquises à cause d’un remplacement incorrect des dents lors du passage aux dents permanentes.

Les conséquences d’une mauvaise morsure

Lorsqu’un chien n’a pas une morsure correcte, il y aura des espaces entre les dents où les bactéries peuvent se loger librement. Cette prolifération bactérienne, associée au fait que de nombreux autres aliments restent logés au même endroit, peut augmenter la croissance de la plaque dentaire.

La plaque dentaire est un résidu minéral laissé par les bactéries et s’accumule sur l’émail, la couche la plus externe de la dent. La plaque dentaire est la principale cause du développement de maladies dentaires, telles que la gingivite ou la maladie parodontale.

Cette dernière pathologie est très douloureuse, car elle provoque une inflammation des gencives, et les dents finissent par pourrir, puis tomber. Il arrive que les dents ne tombent pas parce que la plaque elle-même les fait rester attachées à la gencive.

Une autre conséquence de la malocclusion est que les dents s’enfoncent dans les tissus mous de la bouche. Cela provoque des blessures constantes difficiles à cicatriser si la partie à l’origine des dommages n’est pas retirée.

Enfin, de nombreux chiens développent des problèmes alimentaires. Ils finissent par souffrir d’anorexie et de malnutrition, ainsi que de douleurs très désagréables.

Le traitement de la malocclusion

Pour les chiens de race prognathe, il n’y a pas de traitement possible. Mais un traitement n’est pas non plus souhaitable, car la race canine est telle qu’elle est et il faut l’accepter.

Cependant, ces chiens ont besoin de soins particuliers et de visites plus fréquentes chez le vétérinaire. En règle générale, ces chiens ont besoin de plus de nettoyage par ultrasons, ainsi que d’une surveillance de routine à la maison.

Chez les races canines où la malocclusion est un défaut, il est nécessaire d’appliquer un traitement. Parfois, l’extraction d’une ou plusieurs dents suffit pour laisser de la place au reste des dents. Dans d’autres cas plus graves, la plupart des dents doivent être extraites afin de prévenir les maladies parodontales.

De plus, il est à noter que, ces dernières années, sont apparus des traitements correctifs tels que l’orthodontie et la mise en place d’appareils buccaux. Cette méthode est la plus efficace et la moins traumatisante, car l’animal gardera toutes ses dents dans la plupart des cas, et développera une morsure correcte.

Cependant, ces types de traitements sont coûteux et ne sont pas appliqués dans tous les pays. Avec le temps, cela devrait être bientôt le cas.

Un chien brun avec une malocclusion dentaire.

Si l’animal développe un problème de malocclusion, le plus important est de maintenir l’hygiène dentaire, de brosser quotidiennement les dents et de réaliser un nettoyage chez le vétérinaire quand ce dernier juge cela nécessaire. Si tous les paramètres oraux sont contrôlés, la pathologie devrait rester stable. 

Cela pourrait vous intéresser ...
Sténose pulmonaire chez le chien : symptômes, diagnostic et traitement
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Sténose pulmonaire chez le chien : symptômes, diagnostic et traitement

La sténose pulmonaire chez le chien est une maladie cardiaque congénitale typique de certaines races. Heureusement, il existe des options de traitement.



  • Amimoto, A., Iwamoto, S., Taura, Y., Nakama, S., & Yamanouchi, T. (1993). Effects of surgical orthodontic treatment for malalignment due to the prolonged retention of deciduous canines in young dogs. Journal of Veterinary Medical Science, 55(1), 73-79.
  • Ramfjord, S. P., & Ash, M. M. (1981). Significance of occlusion in the etiology and treatment of early, moderate and advanced periodontitis.
  • Shaw, W. C., Addy, M., & Ray, C. (1980). Dental and social effects of malocclusion and effectiveness of orthodontic treatment: a review. Community Dentistry and Oral Epidemiology, 8(1), 36-45.
  • Southerden, P. (2017). Malocclusion in dogs and cats. The Veterinary Nurse, 8(4), 207-214.