Ulcères cornéens chez les chiens : conseils et traitements

05 septembre, 2020
De nombreux propriétaires ont déjà certainement souffert indirectement des conséquences inconfortables des ulcères cornéens chez les chiens. Dans cet article, vous trouverez des conseils utiles pour tenter de les prévenir.
 

Les yeux constituent l’un des organes les plus complexes de l’organisme. En raison de cette complexité, il existe de nombreux processus pathologiques qui peuvent affecter ces structures. Comme vous le savez déjà, plus une chose est complexe, plus elle est susceptible de s’abîmer. Parmi toutes les altérations possibles, nous vous en présentons aujourd’hui une qui se distingue par son caractère insidieux: les ulcères cornéens.

Qu’est-ce qu’un ulcère cornéen ?

D’après la structure de l’œil, nous savons qu’il est recouvert à l’extérieur par une couche appelée cornée. Donc, un ulcère cornéen n’est rien d’autre qu’une perte de continuité dans cette couche externe du globe oculaire. Il est généralement associée à une gêne intense ou à une forte douleur, en fonction de l’extension de la lésion. Il s’accompagne aussi souvent d’inflammation, de sécrétion, de larmoiement et de photophobie (peur de la lumière) entre autres.

Causes et conseils préventifs des ulcères cornéens

Les causes

Les causes mécaniques sont les plus fréquentes des ulcères cornéens. Cela comprend les traumatismes, les brûlures ou les corps étrangers comme éléments déclencheurs externes. Quant aux altérations anatomiques, elles concernent toutes celles qui ont trait à des problèmes au niveau des cils ou des paupières :

  • Entropion : altération palpébrale dans laquelle la paupière s’introduit vers le globe oculaire
  • Cils ectopiques : lorsqu’un cil naît dans une zone anormale, il entraîne une friction dans le globe oculaire
 
  • DistichiasisAnomalie congénitale qui produit une naissance anormale vers l’intérieur de l’œil plutôt que vers l’extérieur

Par ailleurs, il existe également des agents biologiques, principalement des virus, qui peuvent occasionner ce type de lésions.

Les bactéries sont généralement présentes dans de nombreux ulcères bien qu’elles n’en soient pas la cause. Elles apparaissent souvent de manière secondaire dans la plupart des cas.

Le traitement des ulcères cornéens chez les chiens.

Conseils préventifs

En connaissant les principales causes, nous pouvons nous concentrer sur les conseils pour prévenir les inconforts des ulcères cornéens.

  • Vérifier régulièrement les yeux, surtout après les promenades si votre chien a été en contact avec des herbes ou des arbustes. Il se peut qu’un corps étranger se loge dans la cavité oculaire de l’animal et plus vite il est retiré, moins grande sera la blessure. Dans ce cas, il est conseillé également d’appliquer un peu de sérum ou d’eau afin de réaliser un lavage oculaire en profondeur
  • Résoudre les altérations anatomiques chaque fois que cela est possible. Une intervention chirurgicale précoce préviendra les conséquences qui en résultent
  • Des précautions extrêmes doivent être prises à chaque manipulation de produits potentiellement dangereux. Le travail dans des ateliers où l’on produit des éclats de métal ou des étincelles, ou l’usage de l’eau de javel ou autres substances chimiques à la maison, sont quelques exemples. Dans ce cas, il faut redoubler de prudence et éviter que notre chien passe dans ces endroits
 

Traitement des ulcères cornéens

Malgré ces conseils, si votre chien a la malchance de développer un ulcère, vous devez vous rendre chez le vétérinaire pour soigner l’animal immédiatement.

Les mesures thérapeutiques, en général, sont les suivantes :

  • Éliminer la cause bien sûr en premier lieu : extraction du corps étranger, résoudre l’altération anatomique responsable ou nettoyage de tout agent corrosif, entre autres
  • Réduire la douleur : étant donné que l’ulcère peut être très douloureux, il est fondamental d’offrir à notre animal le confort maximal. A ce propos, un traitement anti-inflammatoire et analgésique sera appliqué. Ce traitement peut être topique, sous la forme de collyre, ou bien systémique
  • Dans ce genre de situation, il est indispensable de protéger l’œil du chien. Malgré les médicaments administrés, l’animal a souvent tendance à se gratter, ce qui pourrait fortement aggraver son état. La collerette est généralement le plus efficace pour éviter des complications
  • Antibiothérapie : l’usage d’antibiotiques est habituellement recommandé car, même si l’ulcère a une origine traumatique, des infections secondaires sont courantes
  • Chirurgie : dans certains cas d’ulcères cornéens étendus, profonds ou de longue durée, l’intervention chirurgicale peut être nécessaire
Un vétérinaire qui examine les yeux d'un chien souffrant d'ulcères cornéens.
 

Comme vous pouvez le constater, le sujet des ulcères cornéens est un monde à part entière. C’est l’un des troubles oculaires les plus communs auxquels les vétérinaires sont confrontés. Nous espérons que ces conseils vous seront utiles. Enfin, face au moindre symptôme étrange dans les yeux de votre chien, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire de confiance. Avec les ulcères cornéens, le temps, c’est de l’argent.