Médecine d'urgence des petits animaux : soins primaires et secondaires

Les soins primaires et secondaires permettent de résoudre une urgence sanitaire. Sachez-en plus ici.
Médecine d'urgence des petits animaux : soins primaires et secondaires

Dernière mise à jour : 15 avril, 2021

Toutes les étapes de la médecine d’urgence sont importantes pour une prise en charge réussie du patient en état critique. Il faut d’abord procéder au triage et à l’évaluation initiale, pour ensuite réaliser les soins primaires et secondaires.

Le triage permet de classer le patient en fonction des priorités cliniques. L’évaluation initiale permet quant à elle de déterminer sa stabilité plus en détail. De sorte qu’il est possible, en médecine d’urgence, de décider comment agir face à tout problème immédiat qui menace la vie de l’animal.

Quelle est donc la procédure à suivre une fois ces bases établies ? Savez-vous en quoi consistent les phases de soins primaires et secondaires dans le domaine de la clinique vétérinaire d’urgence ? Nous vous les présentons ci-après.

Les soins primaires et secondaires

Le système respiratoire, le système cardiovasculaire, le système nerveux central et le système urinaire sont évalués lors de l’évaluation initiale. Le vétérinaire peut ainsi classer le patient comme stable ou instable. Le processus de soins d’urgence se poursuit alors.

Médecine d’urgence : les soins primaires des animaux domestiques

Pratiquement les mêmes paramètres physiques de la phase précédente sont évalués, mais de manière plus exhaustive. Les paramètres les plus importants qu’il convient de surveiller sont les suivants :

Évaluation de la respiration

L’évaluation du système respiratoire inclut la vérification du bon fonctionnement des voies respiratoires supérieures, la couleur de la muqueuse respiratoire et d’autres paramètres. Le plus important à ce stade est peut-être d’évaluer la fréquence cardiaque, le rythme et l’effort respiratoire.

La trachée et toutes les zones du thorax doivent être attentivement écoutées. Il peut également être intéressant d’effectuer une oxymétrie de pouls en utilisant une machine qui mesure l’oxygène dans le sang.

L’hypoxie – manque d’air – peut entraîner des problèmes systémiques, car elle fait obstacle à l’arrivée de suffisamment d’oxygène dans les tissus. De sorte qu’une correction immédiate est nécessaire en cas d’hypoxie .

Un chien chez le vétérinaire.

Reconnaissance du bon fonctionnement du système cardiovasculaire

L’évaluation de la perfusion tissulaire de l’animal comprend plusieurs processus. Ce sont les suivants :

  • Évaluation de la couleur des muqueuses.
  • Temps de remplissage capillaire – un test qui évalue les niveaux de circulation et de déshydratation.
  • Température corporelle
  • Auscultation du cœur.
  • Palpation de la fréquence, du rythme et de la qualité du pouls à la périphérie – dans les veines des extrémités, du cou, de la tête ou de la queue.

Il y a plusieurs d’une mauvaise perfusion tissulaire. Chacun de ces signes justifie la nécessité de rechercher rapidement la cause sous-jacente et le traitement définitif. Ces signes sont les suivants :

  • Muqueuses pâles ou bleuâtres.
  • Un temps de remplissage capillaire long ou trop rapide.
  • Anomalies de la fréquence ou du rythme cardiaque.

Évaluation du système nerveux central

Les changements extrêmes dans le comportement des animaux tels que la stupeur, le coma ou même les convulsions nécessitent une recherche rapide de la cause sous-jacente. Appliquer un traitement rapide fera la différence entre la vie et la mort pour l’animal.

Il existe de nombreuses causes de dysfonctionnement du système nerveux central, notamment les crises d’épilepsie prolongées ou l’hypoglycémie. Elles peuvent causer des dommages irréversibles si elles ne sont pas traitées rapidement. Il est ainsi nécessaire d’identifier les symptômes de ces maladies rapidement.

De même, une augmentation de la pression intracrânienne provoque notamment la stupeur ou le coma. Cette augmentation peut être le résultat de nombreuses étiologies, certaines conventionnelles comme un coup ou un hématome, et d’autres plus graves qui nécessiteront un diagnostic plus poussé, comme une tumeur ou une infection.

Médecine d’urgence : les soins secondaires ou spécialisés

Une fois les phases de triage et d’évaluation initiale terminées – et les soins primaires terminés – , il convient d’évaluer la nécessité de poursuivre les soins vétérinaires. Les soins secondaires peuvent avoir lieu dès lors que les conditions qui mettent l’animal en danger de mort imminente se sont stabilisées.

Cette phase comprend un examen complet et approfondi. Il est tout d’abord nécessaire d’obtenir un historique détaillé de l’animal, qui relève de la responsabilité du maître. Nous recommandons à tout maître de conserver une trace des données importantes inhérentes à la santé de son animal.

Un examen physique complet, une évaluation de la réponse au traitement initial et tout autre diagnostic s’avèrent alors essentiels. Il peut ici convenir de recourir à l’imagerie diagnostique, par rayons X, échographie ou tout autre test de laboratoire.

C’est au cours de cette phase qu’un plan diagnostique et thérapeutique complet peut être établi. Il en va de même de l’estimation du pronostic et des coûts de la consultation.

Un chien qui subit une opération.

L’importance de respecter les étapes en médecine d’urgence

En bref, les soins primaires assurent l’identification et le traitement immédiat des conditions qui menacent la vie de l’animal. Cette phase permet également de confirmer l’identification des patients instables, afin de les surveiller de manière adéquate et éviter les problèmes ultérieurs.

Une fois les soins primaires terminés, viennent les tests plus spécifiques. Le patient, en principe, n’est plus en danger immédiat. Il est alors possible de réaliser des tests qui nécessitent davantage de temps et de dévouement. En somme, les soins primaires et secondaires permettent de résoudre l’urgence sanitaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les urgences habituelles lors de la gestation des chiennes
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les urgences habituelles lors de la gestation des chiennes

La gestation des chiennes est une période des plus critiques : prêter attention à leur état de santé de façon constante est donc indispensable.



  • King L, Boag A. BSAVA manual of canine and feline emergency and critical care. 2nd ed.