Retard de vaccination chez les chiens : risques et précautions

Un retard de vaccination chez les chiens est un problème qui doit être résolu dès que possible, car cette situation représente un grand danger pour l'animal.
Retard de vaccination chez les chiens : risques et précautions

Dernière mise à jour : 05 octobre, 2021

Bien que la plupart des maîtres fassent en sorte de respecter le calendrier de vaccination de leur chien, il peut toujours y avoir un imprévu. C’est à ce moment là que la question suivante vient à l’esprit : quels sont les risques de d’un retard de vaccination ?

Nous passons ici en revue l’importance des vaccins chez ces animaux et les dangers auxquels ils peuvent être confrontés en l’absence de protection sur ce front. Bien qu’il s’agisse de connaissances générales, il ne fait jamais de mal de rafraîchir ses connaissances.

Les risques d’un retard de vaccination chez les chiens

Les vaccins sont des substances constituées de micro-organismes atténués ou morts. Ils sont introduits dans l’organisme pour prévenir et traiter certaines maladies infectieuses. Les agents pathogènes inoculés ne sont pas assez puissants pour provoquer une maladie, mais suffisamment puissants pour stimuler la formation d’anticorps spécifiques.

Chez les chiens, comme chez toutes les autres espèces, les vaccins protègent contre les maladies potentiellement mortelles, telles que la rage, la maladie de Carré, la leptospirose et encore d’autres. Par conséquent, priver les chiens de cette protection signifie les laisser vulnérables à ces maladies infectieuses.

Pourquoi est-il important de maintenir les vaccins à jour ?

Le respect du calendrier vaccinal ne fait pas qu’assurer l’immunité de l’organisme contre des maladies dangereuses, c’est aussi un moyen de maintenir l’immunité de groupe. Bon nombre des virus désormais prévenus par les vaccins étaient un problème à grande échelle dans le passé, leur efficacité est donc plus que prouvée.

La quantité d’anticorps créés par le corps de l’animal pour combattre chaque agent pathogène diminue avec le temps si l’organisme n’a pas à faire face à la maladie. Pour cette raison, des rappels doivent être effectués tous les certains temps. Si la production d’anticorps n’est pas restaurée, le système immunitaire est compromis.

Parmi les pathologies évitées grâce aux vaccins figurent les pathologies zoonotiques, à savoir celles qui peuvent infecter les humains. Cela signifie que vacciner les chiens nous protège nous aussi les humains.

Le contrôle des foyers de rage est essentiel chez les animaux.

Que faire en cas de retard de vaccination ?

En cas de retard d’une dose de rappel, il est préférable de consulter un vétérinaire. La recommandation générale sera de reprendre le schéma thérapeutique dès que possible, mais la marge de sécurité diffère d’un vaccin à un autre.

De manière générale, un retard de vaccination doit être compensé dans les 30 jours. Le dépassement de cet intervalle chez les chiots peut impliquer un redémarrage de l’ensemble de la vaccination.

Des exemples de cela seraient les vaccins de base vivants atténués, tels que la maladie de Carré canine et l’adénovirus canin de type 2, qui doivent être administrés tous les 3 ans. Les fabricants précisent que la période de protection est un peu plus longue que celle indiquée, un léger retard ne représente donc généralement pas un grand danger.

Que faire en cas de retard dans la primo-vaccination des chiots ?

En cas de non-administration des vaccins nécessaires aux chiots, les choses se compliquent, car ce sont les premières doses que le chien reçoit dans sa vie, et ce sont les plus importantes. Cette négligence entraîne un risque beaucoup plus grand pour l’animal et une attention spécialisée est requise pour chaque cas.

La solution la plus courante consiste généralement à redémarrer le schéma vaccinal depuis le début, mais il peut y avoir des variations en fonction de la situation. Il est également recommandé que le chiot ait le moins de contacts possible avec l’extérieur et avec les autres chiens avant l’administration de la dose.

Quel est l’intervalle entre une dose de vaccin et une autre ?

Bien que des intervalles précis soient définis entre les doses, chaque pays (et région, le cas échéant) a généralement ses propres réglementations. Ces périodes sont établies en fonction du climat, de l’incidence des maladies et des épidémies, du pouvoir zoonotique des agents pathogènes et de nombreux autres facteurs.

Aussi, au niveau individuel, il y a plusieurs facteurs à prendre en compte : l’âge, la date de début de vaccination, l’état de santé général du chien, l’environnement dans lequel il vit et le mode de vie qu’il mène. Un chien qui réside dans une zone humide est plus à risque de contracter des maladies transmises par les moustiques, par exemple.

Les chiots sont aussi un cas particulier. Ne sachant pas quand les anticorps transmis par la mère pendant la grossesse et l’allaitement disparaîtront, il est plus que nécessaire de respecter le calendrier vaccinal conçu par son vétérinaire.

Le calendrier de vaccination des chiens

Les vaccins obligatoires ou de base chez les chiens protègent contre le virus de la maladie de Carré, le parvovirus et la rage canine. Les vaccins facultatifs immunisent contre la leptospirose, la parainfluenza, la toux de chenil causée par Bordetella, la maladie de Lyme et le coronavirus.

La vaccination contre la leishmaniose est également facultative. Cependant, de plus en plus de personnes choisissent de faire vacciner leur chien, car c’est aujourd’hui le seul moyen de prévenir cette maladie qui peut être mortelle. Voici le calendrier de vaccination de base pour les chiens :

  • À 6 semaines : primo-vaccination ou première vaccination.
  • À 8 semaines : vaccin polyvalent.
  • À 12 semaines : rappel du vaccin polyvalent.
  • À 16 semaines : vaccin contre la rage.
  • Annuellement : rappel du vaccin polyvalent et du vaccin contre la rage.

Le vaccin polyvalent a généralement différentes variantes en fonction du nombre de maladies contre lesquelles il immunise. Nous les spécifions dans la liste suivante :

  • Trivalent : il contient les vaccins contre la maladie de Carré, l’hépatite infectieuse canine et la leptospirose.
  • Tétravalent : le parvovirus canin est ajouté à ce qui précède.
  • Hexavalent : il est similaire au pentavalent, mais à la place du parainfluenza il comprend deux souches contre la leptospirose.
  • Octovalent : il protège contre la maladie de Carré, l’hépatite, la toux de chenil, le parvovirus, le parainfluenza, le coronavirus et deux souches de leptospirose.
Vaccins chez les chiens.

Tout le monde a un contretemps, raison pour laquelle des périodes de sécurité sont définies dans les calendriers de vaccination des chiens, mais il faut se rattraper au plus vite. Inutile de dire que les vaccins garantissent la santé et la vie des chiens. Gardez cela à l’esprit.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 raisons pour lesquelles votre chien dort à côté de vous
My Animals
Lisez-le dans My Animals
5 raisons pour lesquelles votre chien dort à côté de vous

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un chien recherche la compagnie constante de son maître. Découvrez ici pourquoi votre chien dort à côté de...



  • Guerrero, F. F. (2015). Fallos vacunales dependientes del animal: mitos y realidades. Argos: Informativo Veterinario, (165), 66-72.
  • de Morais, H. A. Recomendaciones de Inmunización Para las Enfermedades Infecciosas de los Perros y Gatos España y Portugal.