La schizophrénie chez les chiens existe-t-elle ?

Il arrive parfois que les chiens adoptent des comportements si étranges qu'on en vient à parler de schizophrénie. Est-ce le cas ? Nous abordons ici le sujet.
La schizophrénie chez les chiens existe-t-elle ?

Dernière mise à jour : 30 décembre, 2020

Nous entendons parfois parler de la schizophrénie chez les chiens en raison d’attitudes étranges. Certains chiens adoptent par exemple des comportements  agressifs envers leurs maîtres ou des personnes de leur entourage. Les chiens peuvent-ils souffrir de cette maladie ?

Connaître la réponse à cette question peut permettre de résoudre de nombreuses questions sur les comportements des animaux de compagnie. Il s’agit de la raison pour laquelle nous avons cru nécessaire de vous parler du sujet.

La schizophrénie chez les chiens existe-t-elle vraiment ?

Les animaux peuvent souffrir de maladies identiques aux nôtres. Nous en parlons souvent ici. C’est le cas notamment de la dépression et du stress.

Les scientifiques pensent que les chiens peuvent souffrir de troubles mentaux tout comme les humains. Le neurochirurgien Phil Weinstein a déclaré ce qui suit : « Les structures cérébrales sous-jacentes impliquées dans la réponse à de nombreuses situations ne sont pas aussi différentes qu’il semblerait. »

Un chien qui semble triste couché par terre.

En somme, le « hardware » cérébral des animaux n’est pas si différent du nôtre. Ils peuvent donc développer la même réponse aux émotions que nous. Cela concerne aussi bien les animaux intelligents que ceux qui ne le sont pas.

D’après la science, la schizophrénie affecte des modes de pensée complexes. Nous pourrions alors facilement penser que cette maladie n’affecte que les humains.

Toutefois, une étude publiée sur “Frontiers in Human Neuroscience” montre que plusieurs gènes associés à cette maladie proviennent de 45 classes de mammifères différentes. Cela montre que les animaux peuvent souffrir de schizophrénie, ainsi que d’autres troubles mentaux.

Comment savoir si mon chien souffre de schizophrénie ?

La schizophrénie se manifeste par les attitudes. Observer votre chien de manière constante peut vous permettre de savoir si votre chien souffre ou non de cette maladie. Un comportement inhabituel est un signal d’alerte. En voici quelques-uns :

  • Se frapper la tête. Si votre chien se cogne soudainement la tête ou une partie de son corps contre des objets ou un mur, et qu’il le fait délibérément, vous êtes alors face à un signe qui indique que quelque chose ne va pas.
  • L’agressivité. Votre animal doit accueillir les signes d’affection de votre part et du reste des membres de la famille. Si ce n’est pas le cas, et qu’il grogne soudainement ou tente même de mordre, il se peut que cela soit un signe de la maladie.
  • Des bagarres. S’il cherche à se battre avec tous les chiens alors qu’il ne l’a jamais fait auparavant, ou même avec vos amis ou visiteurs à la maison, il se peut que quelque chose cloche chez votre chien.
  • Des aboiements non justifiés. Si du jour au lendemain, votre chien aboie à toute heure et sans raison apparente, alors qu’il ne le faisait pas avant, il est peut-être temps de le faire examiner.

Ces signes peuvent indiquer la présence de la maladie. Vous devez cependant vous rendre chez le vétérinaire pour déterminer avec certitude que votre chien souffre de schizophrénie.

« Ce qui distingue le réel de l’irréel est dans le cœur. »

-John Forbes Nash-

Ce dernier lui fera passer les tests nécessaires afin d’établir un diagnostic fiable. Malheureusement, pour de nombreux chiens, la seule solution est souvent l’euthanasie. 

D’autres troubles mentaux chez les chiens

Les chiens peuvent souffrir d’autres troubles mentaux se manifestant par des comportements étranges. Contrairement à la schizophrénie qui apparaît sans raison apparente ou qui est liée à la génétique, ces autres problèmes ont des causes auxquelles nous pouvons remédier.

Un chien qui souffre de schizophrénie.

  • Le stress. Il est généralement le résultat de changements dans la routine de l’animal, tel que le fait de passer trop de temps seul ou de s’ennuyer plus qu’il ne le devrait. Un animal de compagnie supplémentaire aiderait, ainsi que beaucoup d’amour et de câlins.
  • La dépression. Le décès d’un membre de la famille, un divorce ou le décès d’un autre animal de compagnie dans le foyer pourraient être la cause de la dépression chez votre animal.
Cela pourrait vous intéresser ...
Des études scientifiques sur les émotions des chiens
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Des études scientifiques sur les émotions des chiens

Les capacités olfactives canines sont déjà bien connues. D'autres études scientifiques sur les chiens et leurs émotions révèlent des données incroy...