Les antihistaminiques sont-ils sans danger pour les chiens ?

30 octobre, 2020
Les antihistaminiques pour chiens sont sans danger à condition qu'ils soient prescrits par un vétérinaire qui connaît et diagnostique le problème de votre animal.

Les antihistaminiques sont des médicaments utilisés pour le traitement continu des allergies. Leur utilisation n’est pas courante chez les chiens, mais ils existent dans le cadre de la médecine vétérinaire.

En raison de leur utilisation répandue chez les humains, il est courant de se demander si ces médicaments sont sans danger pour les chiens. Comme toujours, celui qui devra dicter le traitement à suivre sera le vétérinaire, mais nous vous laissons ici quelques informations sur les antihistaminiques qui rassureront tous les gardiens de chiens allergiques.

Qu’est-ce que l’histamine ?

Comme son nom l’indique, l’antihistaminique a une action sur l’histamine. L’histamine est une molécule libérée par le système immunitaire des mammifères dans le processus d’allergie et qui provoque une réaction locale. elle remplit également d’autres fonctions dans la circulation sanguine et le système nerveux.

Dans le cas des allergies, l’histamine est impliquée dans les réactions d’hypersensibilité à un allergène (pollen d’herbe, poussière, une sorte de nourriture…)

  • Elle provoque une inflammation des tissus. Elle augmente le volume sanguin par vasodilatation, permet la sortie du liquide vers la zone détectée et attire les leucocytes. L’inflammation génère des bouffées de chaleur, de l’œdème et des démangeaisons.
  • Elle régule le sommeil. Elle agit sur le système nerveux comme un neurotransmetteur. L’histamine prolonge l’éveil et réduit le sommeil et agit à l’opposé de la mélatonine.

Les types d’antihistaminiques pour chiens : comment fonctionnent-ils ?

Les médicaments anti-histaminiques sont divisés en trois types différents. Chacun d’entre eux a des effets différents :

  • Les antagonistes physiologiques, des composés chimiques qui produisent les effets physiologiques contraires à l’histamine : adrénaline, éphédrine, xanthine…
  • Les inhibiteurs de la libération d’histamine, des composés qui réduisent les conséquences de l’histamine sur l’organisme, en empêchant sa libération dans la circulation sanguine.
  • Les antagonistes pharmacologiques compétitifs ou antihistaminiques, des médicaments qui occupent les récepteurs d’histamine, de sorte que l’histamine ne peut pas agir sur leurs cibles cellulaires. Dans cette catégorie, il existe trois types différents d’antihistaminiques, selon le type de récepteur avec lequel ils interagissent : H1, H2 et H3.
Les antihistaminiques pour chiens sont-ils sûrs ?

Les antihistaminiques pour chiens sont-ils sûrs ?

Les antihistaminiques pour chiens sont sûrs lorsqu’ils sont correctement prescrits par un vétérinaire et lorsque le maître de l’animal se conforme aux instructions du vétérinaire. L’arrêt des symptômes causés par une libération importante d’histamine (typique des réactions allergiques) et la protection de la muqueuse gastro-intestinale sont les principaux effets.

Les antihistaminiques H1 agissent sur les récepteurs d’histamine H1. Ces récepteurs sont responsables de la vasodilatation, de la perméabilité vasculaire et de la contraction des muscles bronchiques et intestinaux.

Ce type de médicament est utilisé en cas de réaction allergique et de choc anaphylactique. Aussi lorsqu’il y a des démangeaisons, de l’urticaire, des dermatites, de l’eczéma, des piqûres d’insectes… en combinaison avec d’autres médicaments.

Les récepteurs H2 de l’histamine régulent la sécrétion de HCl dans l’estomac et ont un effet de stimulation cardiaque. Les antagonistes antihistaminiques de ce récepteur sont utilisés pour pallier les effets sur le système digestif, en particulier les ulcères gastroduodénaux et la gastrite.

Les ulcères gastriques sont causés par un déséquilibre dans la sécrétion de l’acide gastrique et une altération de la muqueuse. Ce déséquilibre peut être causé par le stress et l’utilisation continue de médicaments tels que les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Les antagonistes des récepteurs H2 des antihistaminiques sont utilisés car ils ont un effet antisécrétoire jusqu’à ce que la barrière protectrice gastrique soit rétablie.

Les effets secondaires des antihistaminiques chez les chiens

Les antihistaminiques sont souvent prescrits en même temps que d’autres médicaments pour traiter les symptômes d’allergie, mais la disparition des démangeaisons, l’un des symptômes les plus frappants dans ces cas, n’est pas immédiate. Leur effet est renforcé par l’ajout d’oméga-3 ou d’oméga-6 à l’alimentation habituelle du chien.

Ces médicaments peuvent avoir certains effets secondaires, dont le vétérinaire vous informe avant leur utilisation. La somnolence est le principal effet secondaire des antihistaminiques, mais d’autres effets, plus rares, peuvent se produire :

  • Anorexie
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Augmentation des démangeaisons
Parmi les effets secondaires des antihistaminiques pour chiens figurent les démangeaisons.

Il est très important qu’un vétérinaire recommande l’utilisation d’antihistaminiques. Ne donnez pas de médicaments à votre chien de votre propre initiative, car ils doivent être utilisés avec prudence chez les animaux en gestation, souffrant de maladies du foie, de convulsions, de rétention urinaire, de glaucome et d’atonie gastro-intestinale.

Il existe des alternatives à l’utilisation des antihistaminiques, soit sous forme de médicaments oraux, soit sous forme de traitement topique, mais il faut toujours consulter un vétérinaire avant de les administrer.

  • Affinity petcare. Antihistamínico para perros. ¿Cuál elegir y cuándo administrarlo?
  • Psicología y mente. Histamina: funciones y trastornos asociados.
  • Soy un perro. Efectos de los Antihistamínicos para perros, 2020.
  • Axonveterinaria. Enfoque diagnóstico y control del prurito en el perro.