Les traitements par chimiothérapie chez les chiens

Bien qu'elle puisse entraîner des effets secondaires (chez 5% des patients en général), il faut signaler que le taux de réussite de la chimiothérapie avoisine les 80%.
Les traitements par chimiothérapie chez les chiens

Dernière mise à jour : 24 décembre, 2018

La chimiothérapie chez les chiens sert généralement à traiter les lymphosarcomes et le mastocytome. Le lymphosarcome est un type de néoplasie qui affecte les lymphocytes et peut nuire au foie et à la rate.

D’un autre côté, le mastocytome est une forme de cancer de la peau qui affecte les mastocytes -cellules du tissu conjonctif- et qui peut se propager à d’autres organes. Il convient de lancer le traitement le plus tôt possible.

Dans les deux cas, l’effet du traitement par chimiothérapie est notoire. En effet, on obtient près de 80% de réussite. Nonobstant, la chimiothérapie peut également servir à traiter d’autres formes de cancers courants chez les chiens. Nous allons vous présenter ci-dessous ces formes les plus fréquentes :

  • Cancer de la peau
  • Lymphomes
  • Cancer du sein
  • Tumeurs cancéreuses (principalement au cerveau et dans le cou)
  • Cancer des testicules
  • Cancer des os
chimiothérapie chez les chiens

 

Un chien ayant un cancer a-t-il toujours besoin d’une chimiothérapie ?

Non. La chimiothérapie est l’un des traitements possibles pour le cancer chez les chiens, mais cette décision doit être prise par le vétérinaire. Il décidera en fonction de l’évolution du cancer dans l’organisme et de l’état de santé de chaque chien. En général, on conseille la chimiothérapie dans les cas suivants :

  • Quand la tumeur affecte différents organes ou se répand dans le corps. Quand les cellules cancéreuses se sont propagées ou touchent plusieurs organes -le lymphome, par exemple- il devient impossible d’extraire la tumeur en opérant.

Dans tous les cas, la chimiothérapie est généralement la meilleure alternative pour freiner l’avancée de la maladie et offrir une meilleure espérance de vie à l’animal. Néanmoins, si elle en est à un stade avancé, s’il y a des métastases ou que le chien est très fatigué, on déconseille généralement la chimiothérapie.

  • Quand l’intervention chirurgicale ne parvient pas à extraire totalement la tumeur. Dans certains cas, la chirurgie d’extraction est viable et efficace, mais elle ne peut pas extraire la tumeur en totalité.

Dans ce cas, le vétérinaire peut employer la chimiothérapie après l’intervention chirurgicale pour compléter l’élimination des cellules cancéreuses.

  • Si la tumeur est trop étendue pour être extraite chirurgicalement. Si le vétérinaire constate que la taille de la tumeur rend toute chirurgie inefficace, il peut se tourner vers la chimiothérapie pour en réduire la taille.

Selon la réponse au traitement, le vétérinaire analysera l’utilité d’une intervention post-chimio pour extraire cette plus petite tumeur.

  • Après l’extraction d’une tumeur. Même lorsque l’intervention est un succès et que l’on a extrait la tumeur, le vétérinaire peut prescrire une chimiothérapie pour éliminer les éventuelles cellules cancéreuses restantes. De cette façon, on prévient le risque de récidive.

Comment agit la chimiothérapie chez les chiens ?

Les cellules cancéreuses présentent une croissance anormale, en se multipliant beaucoup plus rapidement que les cellules normales. L’objectif de la chimiothérapie est de freiner leur croissance et de les éliminer. Pour cela, on emploie des médicaments spécifiques qui détectent l’activité accélérée des cellules malignes et les détruisent.

chimiothérapie chez les chiens

En pratique, la chimiothérapie est plus efficace sur les tumeurs jeunes ou de petite taille, qui présentent une intense activité de division cellulaire.

Pour un cancer avancé, les cellules cancéreuses diminuent leur vitesse de reproduction et entrent en ‘repos’. Dans ce cas, les médicaments de la chimiothérapie sont incapables de différencier les cellules malignes des normales.

Existe-t-il des effets secondaires à la chimiothérapie chez les chiens ?

Comme c’est le cas dans presque tous les traitements médicamenteux, la chimiothérapie présente également quelques effets secondaires. Nonobstant, on estime que seuls 5% des patients ont des réactions négatives après le traitement.

Parmi les principaux effets secondaires de la chimiothérapie chez les chiens, on trouve :

  • Problèmes alimentaires et digestifs. Manque d’appétit, diarrhée, nausées et vomissements sont courants. Heureusement, il existe plusieurs médicaments et quelques compléments alimentaires naturels pour éviter et soulager ces maux.
  • Système immunitaire affaibli. Par l’action de la chimiothérapie, certains chiens peuvent souffrir d’une faiblesse du système immunitaire. Cela les rend plus vulnérables à plusieurs maladies, allant du rhume passager à des infections plus complexes.
  • Chute de poils. Il s’agit d’un problème plus rare lors d’une chimiothérapie chez les chiens. Nonobstant, certains chiens peuvent de pertes importantes de poils. Parfois, les poils peuvent pousser avec un ton ou une texture différentes dans ces zones.

Heureusement, les progrès scientifiques et en médecine vétérinaire ont permis d’améliorer considérablement les traitements par chimiothérapie chez les chiens. Grâce à cela, le pronostic après un diagnostic de cancer est bien meilleur que par le passé.

 

Cela pourrait vous intéresser ...
Existe-t-il une chimiothérapie naturelle pour les animaux ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Existe-t-il une chimiothérapie naturelle pour les animaux ?

tenu de l'ampleur de ses effets secondaires, de nombreuses personnes s'interrogent et envisage un recours à la chimiothérapie naturelle pour les an...