Les types de selles chez les chiens et ce qu'ils disent de leur santé

Vérifier les selles d'un chien est l'un des moyens les plus fiables de surveiller sa santé gastro-intestinale.
Les types de selles chez les chiens et ce qu'ils disent de leur santé

Dernière mise à jour : 07 août, 2021

Tous les chiens ont des selles au moins une fois par jour, et il est normal qu’ils défèquent 2, 3 et même plus en 24 heures. Les types de selles chez les chiens et leur fréquence nous en disent long sur leur santé gastro-intestinale, leur bien-être systémique, leur âge, leur poids, leur apport calorique et bien plus encore. A chaque promenade, il faut faire attention aux petits “cadeaux” que dépose votre chien.

Bien que ce sujet ne soit pas des plus agréables, il est essentiel de normaliser l’inspection des excréments d’animaux, car ce n’est que de cette manière que les problèmes gastro-intestinaux peuvent être détectés à temps. Découvrez ici les différents types de matières fécales qui existent en fonction de divers paramètres physiologiques et organoleptiques.

1. Les types de selles chez les chiens selon leur consistance

Le maître d’un chien a tendance regarder la couleur des selles, car c’est ce qui attire le plus son attention lors de la promenade avec son chien. Mais la consistance des matières fécales est d’égale importance, car elle peut indiquer des déséquilibres hydriques chez l’animal et bien plus encore.

Les selles « parfaites » doivent être solides et conserver leur forme une fois ensachées, mais elles doivent également être humides. Sur l’échelle de consistance des selles, les selles normales sont situées à 3,5.

Les selles trop dures

La raison la plus courante de cet événement physiologique est la déshydratation. Si le chien ne consomme pas assez d’eau ou de nourriture humide chaque jour, il se peut qu’il n’ait pas assez de liquides pour donner à ses selles la consistance nécessaire. Le manque d’exercice, le manque ou l’excès de fibres, les abcès dans les sacs anaux ou l’ingestion de matière non comestible peuvent également en être la cause.

La diarrhée

Si les selles de votre chien ont une consistance aqueuse 3 fois par jour ou plus, on peut dire qu’il souffre de diarrhée. De nombreuses pathologies se manifestent par la diarrhée : parasitoses, intoxications, infections bactériennes, ingestion d’aliments avariés ou de matières non comestibles, infections virales et bien d’autres maladies.

Si votre chien a la diarrhée, il est très important de déterminer depuis combien de temps et si les selles présentent d’autres caractéristiques que leur aspect humide. Le fait que les selles soient liquides est déjà une bonne raison d’aller consulter un vétérinaire. Si en plus vous apercevez du pus ou du mucus, l’urgence est encore plus évidente.

Alimentation chez les chiens souffrant de diarrhée.

2. Les types de selles selon leur taille

La taille des selles de l’animal doit correspondre à la taille de la race et à la ration alimentaire qu’il a reçue. Par exemple, un yorkshire terrier ne défèquera jamais comme un dogue allemand. Si la taille des selles de votre chien est toujours excessive par rapport à sa taille corporelle, il est fort probable que vous le suralimentiez.

La taille des selles est directement liée à la quantité de nourriture fournie au chien.

3. Les types de selles chez les chiens selon leur couleur

C’est peut-être le paramètre le plus important de la classification des types d’excréments chez les chiens. Découvrez maintenant ce que la couleur des selles dit sur la santé intestinale de votre chien.

Selles marron

La couleur brun chocolat est la norme et indique une bonne santé. Ce ton est obtenu grâce à la bilirubine, un composé dérivé du métabolisme qui se joint à la bile et est sécrété par le foie vers l’intestin. Grâce à l’action de ce suc intestinal, les selles des vertébrés sont généralement brun clair.

Selles noires

Des selles noires sont un très mauvais signe. En général, ce ton indique que le tube digestif supérieur saigne, c’est-à-dire la partie inférieure de l’œsophage ou de l’estomac. Au fur et à mesure que le sang est digéré via l’action enzymatique des sucs gastriques, il passe du rouge au noir. Ainsi, des selles noires indiquent une blessure à l’estomac, un cancer gastrique ou un ulcère, entre autres conditions.

Selles vertes

Ce type de selles ne pose généralement pas de problème, à moins qu’il soit récurrent. Si après une promenade au cours de laquelle votre a mangé de l’ herbe, il n’est alors pas étonnant que ces selles soient vertes. Parfois, ces animaux ingèrent des matières végétales pour purifier leur système gastro-intestinal.

Cependant, les selles vertes peuvent également indiquer un problème de vésicule biliaire. Si les selles de votre chien sont constamment vertes, n’hésitez pas à vous rendre rapidement chez le vétérinaire.

Selles grises et blanches

Des selles molles, grasses et grises indiquent un problème au niveau de son pancréas. Elles peuvent également indiquer que l’alimentation de votre chien est trop riche en calcium, auquel cas il est recommandé de consulter un professionnel de la nutrition canine pour améliorer son alimentation.

Selles jaune et orange

Des selles jaunâtres indiquent généralement un problème gastro-intestinal et précèdent souvent la diarrhée. Le jaune et le orange ont également été associés à un problème au niveau du foie, des selles de ces couleurs peuvent donc refléter une situation physiologique grave chez le chien.

4. Autres considérations

Au-delà de la couleur, de la taille et de la consistance des selles, il existe certains cas de figure atypiques auxquels une attention particulière doit être portée. Voyons quels sont ces cas de figure.

Une forme anormale

Les selles normales sont en forme de “saucisse”, et sont longues et plus ou moins épaisses. Si les selles sont composées de plusieurs petits cercles, sont excessivement fines ou présentent d’autres variations atypiques, il est possible que votre chien souffre d’un déséquilibre intestinal ou de problèmes dans la région anale.

Mucosité

Une petite quantité de mucus dans les selles de votre chien n’est pas à craindre, car ce matériau permet de libérer les selles plus facilement. Mais s’il y en a beaucoup, il est fort possible que votre chien ait irritation ou une inflammation au niveau du tractus gastro-intestinal.

Granulations et taches blanches

Si votre chien a mangé du maïs ou d’autres aliments contenant des graines dures, il est possible que vous observiez des granulations dans ses selles le lendemain. Cela est normal, mais généralement, des taches blanches dans les selles indiquent la présence de parasites actifs dans l’intestin de l’animal. Une telle anomalie justifie une visite urgente chez le vétérinaire.

Une crotte de chien sur l'herbe.

En somme, les types de selles chez le chien peuvent vous aider à savoir quel est l’état de santé de votre animal. Gardez à l’esprit que les selles parfaites sont brunâtres, en forme de saucisse, consistantes et humides, sans corps étrangers. Tout écart par rapport à la norme indique la nécessité d’aller rapidement chez le vétérinaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Selles noires chez le chien : pourquoi ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Selles noires chez le chien : pourquoi ?

Les selles noires chez les chiens peuvent être dues à une maladie gastrique. Il est essentiel de consulter un vétérinaire.



  • Bragg, M., Freeman, E. W., Lim, H. C., Songsasen, N., & Muletz-Wolz, C. R. (2020). Gut microbiomes differ among dietary types and stool consistency in the captive red wolf (Canis rufus). Frontiers in microbiology, 11, 2777.
  • Poulle, M. L., Bastien, M., Richard, Y., Josse-Dupuis, É., Aubert, D., Villena, I., & Knapp, J. (2017). Detection of Echinococcus multilocularis and other foodborne parasites in fox, cat and dog faeces collected in kitchen gardens in a highly endemic area for alveolar echinococcosis. Parasite, 24.
  • Muirhead, E. E., Jones, F., Stirman, J. A., & Lesch, W. (1953). Hemolytic anemia of the dog following bilateral nephrectomy. American Journal of Physiology-Legacy Content, 173(2), 371-378.
  • Klag, A. R., Dunbar, L. E., & Girard, C. A. (1991). Concurrent ehrlichiosis and babesiosis in a dog. The Canadian Veterinary Journal, 32(5), 305.