L'insuffisance cardiaque chez les chiens

10 juillet, 2018
Les diagnostiques d'insuffisance cardiaque chez les chiens sont croissants. Cela affecte principalement les animaux adultes d'un âge moyen ou assez avancé. La pathologie n'a pas de traitement.

En revanche, si le diagnostique est fait tôt, il peut y avoir des traitements efficaces. Cela garantirait la survie digne et confortable de l’animal. Découvrez dans cet article plus d’informations sur les faiblesses cardiaques et leurs conséquences.

Qu’est-ce que l’insuffisance cardiaque ?

Tout d’abord, sachez que “l’insuffisance cardiaque” est la terminologie médicale utilisée pour nommer certains traumatismes. Ceux-ci sont liés aux faiblesses du cœur. On parle d’insuffisance quand un organe n’arrive pas à pleinement exercer ses fonctions. Cela peut être dû à une certaine anomalie, par exemple. Ainsi, dans le cas du cœur, l’insuffisance signifie que l’organisme ne reçoit pas la quantité adéquate de sang.

Ensuite, pour tenter de préserver l’équilibre organique, le corps active certains mécanismes. Ils servent à garantir l’oxygénation des organes et des tissus. En revanche, l’intensification de l’insuffisance cardiaque prend le dessus sur ces moyens compensatoires. Cette anomalie affecte les humains, les chiens et les chats d’une manière très similaire.

un chien allongé

Si vous analysez les données à niveau national ou international, les résultats sont évidents. L’Association Américaine du Cœur a constaté que près de 6 millions de personnes vivent avec une insuffisance cardiaque. Et ce chiffre ne concerne que les Etats-Unis !

Les causes de l’insuffisance cardiaque chez les chiens

Premièrement, cause la plus commune de l’insuffisance cardiaque chez les chiens est une sévère cardiomyopathie dilatée. Il s’agit en fait d’une condition qui affaiblit les parois du cœur. Chez les femelles, la gestation est l’une des causes de dégénérescence des parois et des valves cardiaques.

Ainsi, la pathologie est aussi associée aux facteurs suivants :

  • l’accumulation de liquide dans le sac péricardique
  • la déficience dans les valves cardiaques
  • la Dirofilariose canine (la pathologie du vers dans le cœur)
  • l’altération du rythme cardiaque
  • l’hypertension artérielle
  • l’infection des valves cardiaques (l’endocardite)
  • la néoplasie cardiaque.

Le développement de l’insuffisance cardiaque chez les chiens

Tout d’abord, les problèmes cardiaques peuvent affecter le côté droit du cœur, gauche ou les deux. Le point d’origine détermine les caractéristiques et l’évolution de la maladie.

Il est important de signaler que quand l’insuffisance cardiaque se concentre sur le côté droit, le sang ne monte pas. Il restera alors dans l’abdomen et s’y accumulera.

Ensuite, les anomalies venant du côté gauche de l’organe vital occasionnent des rétentions du liquide excédentaire dans les poumons. Dans les deux cas, l’accumulation est très dangereuse. En effet, ces congestions peuvent causer l’arrêt cardiaque.

Par ailleurs, l’insuffisance cardiaque chez les chiens peut provoquer l’agrandissement graduel du ventricule gauche. Ce phénomène est connu sous le nom de “cœur agrandi”. Ainsi, dans les cas les plus sévères, le cœur devient si fragile qu’il ne pompe même plus le sang.

Les symptômes de l’insuffisance cardiaque chez les chiens

D’abord, le symptôme le plus notable est l’accumulation de liquide dans les différentes parties du corps. Cela génère des gonflements visibles. Ainsi, il est très fréquent que l’animal présente un aspect “gonflé” à cause de la dilatation abdominale.

D’autres symptômes caractéristiques de l’insuffisance cardiaque sont les suivants :

  • la fatigue, le manque de motivation et la fragilité
  • la toux et les difficultés respiratoires
  • l’altération du rythme cardiaque ou de la pression artérielle
  • la difficulté ou l’intolérance aux activités physiques
  • les évanouissements fréquents
  • l’altération de la couleur des gencives (vers des tonalités de gris ou de bleu)
  • les pertes de consciences

Ces signaux deviennent alors perceptibles avec l’avancée de la pathologie. Cela provoque la fragilité progressives des structures cardiaques. C’est pour cette raison qu’il est important de faire un diagnostic tôt. Cela garantira un traitement efficace. De plus, vous améliorerez aussi l’espérance de vie de votre animal de compagnie.

Le diagnostic de l’insuffisance cardiaque chez les chiens

Tout d’abord, si vous reconnaissez l’un des symptômes cités ci-dessus, il est indispensable que vous vous rendiez rapidement chez le vétérinaire. Le professionnel procédera ainsi aux tests nécessaires.

Le diagnostic d’insuffisance cardiaque congestive sert à vérifier la cause de la fragilité. Ainsi, il comprend en général les analyses suivantes :

  • le sang : pour détecter les “vers de cœur
  • la mesure de la pression artérielle et des tests d’effort
  • l’observation du thorax avec rayon X
  • un ECG ou un électrocardiogramme
  • un échocardiogramme : pour vérifier l’anatomie et le fonctionnement des structures cardiaques.

un pitbull allongé

Le traitement de l’insuffisance cardiaque chez les chiens

  • Le traitement spécifique dépend de la cause de l’insuffisance. Il dépend aussi de l’état de santé de l’animal. Par exemple, si une dirofilariose est détectée, il faudra rapidement déparasiter l’animal. Ainsi, cela passe par l’élimination des “vers de cœur”
  • Presque tous les chiens affectés par une insuffisance cardiaque doivent prendre un traitement à vie. Cela permet de leur rendre la vie plus confortable en améliorant les fonctions cardiaques. En revanche, l’animal devra continuer à être contrôlé tous les 6 mois. Ce contrôle est principalement composé d’analyses cardiaques.
  • Quand l’insuffisance cardiaque chez les chiens atteint un certain degré, l’animal peut avoir besoin d’une hospitalisation ou de thérapies d’oxygène. Ainsi, i une accumulation de liquide est découverte dans le poumon ou l’abdomen, il faudra faire des sucions. Tout cela sous contrôle, bien évidemment.