Parrainez un pingouin

05 juillet, 2018
Menacés par les changements climatiques et la pollution, une campagne de levée de fonds est en marche pour éviter que les populations de pingouins continuent de s’éteindre à petit feu. L’Espagne est très active sur ce thème avec la plus grosse ONG : l’Association Espagnole Contre le Cancer.
 

Comme tous les ans, la délégation espagnole de l’Armée de Terre qui travaille en Antarctique a commencé une campagne de sensibilisation environnementale. L’idée est simple : parrainez un pingouin, donnez-lui un nom et financez le projet.

Parrainez un pingouin

L’Armée de Terre a une base permanente sur l’île de Déception, l’un des lieux les plus isolés du continent Antarctique. Elle base son travail sur le contrôle du respect des législations environnementales internationales. Les militaires assistent aussi les scientifiques dans le développement de leurs études respectives.

Sur cette île, en plus des scientifiques et des militaires, vivent à peu près 20 000 couples de pingouins reproducteurs. Au final, plus de 40 000 pingouins de trois espèces différentes.

Pour sensibiliser à l’importance de prendre soin de l’environnement, une campagne s’ouvre chaque année pour que les gens parrainent des pingouins. Le but est simple : en échange de pouvoir donner un nom à un pingouin, le parrain s’engage à prendre soin de l’environnement pour que cet animal et ses petits puissent continuer à vivre le plus dignement possible.

Ainsi, le parrain reçoit un diplôme digital et une photo de « son » pingouin. Il suffit de remplir un formulaire pour participer et ensuite de respecter son engagement écologique.

Parrainer un pingouin est très facile !

 

Le processus est gratuit et ouvert à des parrains venant de n’importe quel pays. Cette année est spécifique car la campagne a été menée en collaboration avec l’Association Espagnole Contre le Cancer (l’AECC). Il est donc aussi proposé de donner pour aider à combattre cette grave maladie.

Les pingouins de l’île de Déception

Les scientifiques de l’île de la Déception sont actuellement en train d’étudier trois espèces différentes de pingouins. Dans le certificat envoyé aux parrains, apparaîtra l’une des ces espèces :

  • Le pingouin jugulaire. Ces animaux sont faciles à reconnaître car ils présentent une ligne noire sous leur tête. Ils mesurent approximativement 70 centimètres de haut et pèsent entre 3 et 5 kilos en fonction de l’époque de l’année. Ils ne vivent pas qu’en Antarctique, vous pourrez aussi en voir dans des régions proches, jusqu’en Argentine ou au Chili.
  • Le pingouin Adélaïde. Il mesure plus ou moins la même taille que le précédent et a le côté de l’œil de couleur blanche. Il a la queue plus longue que les autres espèces de pingouins mais il ne se trouve qu’en Antarctique.
  • Le manchot papou. C’est le plus grand des trois : certains adultes peuvent atteindre les 90 cm de haut. C’est l’espèce de pingouin la plus rapide dans l’eau. On le reconnait facilement grâce à la couleur orange de ses pattes et de son bec.

Le réchauffement climatique

Sur l’île de la Déception, des études sur le changement climatique sont en cours de développement. On considère que les pingouins sont l’un des meilleurs indicateurs de la santé des écosystèmes. En effet, ils font partie des éléments fragiles qui sont les premiers à faire face aux problèmes qu’on retrouve dans les régions polaires du Globe.

 

Le réchauffement climatique touche directement les populations de pingouins

Les pingouins ne sont pas les seuls animaux menacés par les changements climatiques et la pollution. De l’autre côté de la planète, dans l’Arctique, les ours polaires sont en danger, ils ne peuvent plus

De plus, d’autres animaux qui ne vivent pas du tout dans les pôles sont tout autant menacés par le réchauffement climatique. En effet, les écosystèmes de nombreuses espèces sont affectés par ce fléau. On peut par exemple citer les poissons, les oiseaux ou les grands mammifères comme les éléphants ou les lions.

Avec cette nouvelle campagne, le but est d’obtenir l’engagement d’un maximum de parrains et marraines de prendre soin de l’environnement, tout en générant une prise de conscience mondiale vis-à-vis de ce problème qu’est le réchauffement climatique. Tout le monde peut contribuer un peu. Étant donné que le problème est mondial, chaque action individuelle aura d’énormes effets de groupe sur toute la planète.

La lutte contre le cancer

Comme expliqué précédemment, cette année, la campagne de sensibilisation écologique est accompagnée de l’Association Espagnole Contre le Cancer (l’AECC). Ainsi, le parrain d’un pingouin obtient l’engagement de prendre soin de l’environnement mais il participe aussi à l’objectif d’obtenir 5 000 participants.

 

 

Si ce chiffre est atteint, une entreprise sponsor de l’opération s’engage à faire un don à l’Association Espagnole Contre le Cancer. De plus, sur le formulaire à remplir au début, il est proposé de faire un don supplémentaire à cette association de santé publique. En revanche, aucun des deux donc (les pingouins et le cancer) n’est obligatoire.

Il est très simple de parrainer un pingouin et cela permet de s’impliquer dans deux causes. D’un côté, la campagne peut nous rappeler l’importance de prendre soin de l’environnement. D’un autre côté, nous pouvons aider à obtenir un don pour une association qui lutte contre le cancer. C’est une maladie grandement développée dans notre pays.