Pourquoi mon chat a le nez blanc ?

Le nez blanc chez un chat peut parfois être un signe clinique d'une maladie. Sachez-en plus sur les changements de teinte au niveau du museau des chats.
Pourquoi mon chat a le nez blanc ?

Dernière mise à jour : 14 juin, 2021

Quand on parle d’odorat, on pense automatiquement à l’extraordinaire capacité des chiens à reconnaître les odeurs. Or, l’appareil olfactif des chats est tout aussi efficace : ces animaux ont plus de 200 millions de terminaisons sensibles au niveau de leur museau et, grâce à elles, ils sentent 14 fois mieux que nous. Il est bon de savoir qu’un nez blanc chez les chats peut indiquer un dysfonctionnement.

Néanmoins, dans la plupart des cas, le changement de teinte au niveau du nez du chat ne devrait pas être une source de préoccupation. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, poursuivez donc votre lecture.

Le nez des chats

Au niveau morphologique, le nez des chats est composé du plan nasal, d’un septum et des fosses par lesquelles pénètrent l’air et les arômes. Au bout des fosses se trouvent les choanes, deux ouvertures à l’arrière de la cavité nasale qui communiquent avec l’extérieur avec la gorge, marquant le début du nasopharynx.

Les pathologies des voies nasales sont les affections les plus courantes chez les chiens et les chats, en particulier dans leurs variantes chroniques. De nombreuses maladies peuvent affecter cette zone si importante pour la respiration et l’odorat : blessures, cancers, infections virales, attaques fongiques et invasions bactériennes ne sont que quelques-unes d’entre elles.

Les allergies se manifestent également au niveau nasal et sont un problème courant chez les chats.

La respiration bruyante chez les chats a plusieurs causes.

Est-il courant que le nez d’un chat change de couleur ?

Il est normal que le nez du chat change de couleur, mais cette variation de teinte est temporaire. En période de stress, lorsque la fréquence cardiaque et le débit sanguin augmentent, il est normal que cette structure passe d’une couleur rose pâle à une couleur rougeâtre plus marquée. Cela indique que le corps de l’animal est en alerte et prêt à réagir.

Par ailleurs, certains chats souffrent d’un lentigo, une maladie qui se manifeste par l’apparition de petites taches sombres et inoffensives au niveau du nez. Et ce. en raison de l’accumulation de mélanocytes.

Si le chat les a depuis l’enfance, il n’y a pas de quoi s’inquiéter. En revanche, si des taches rougeâtres apparaissent spontanément sur le nez ou si son nez gonfle, par exemple, il est temps d’aller chez le vétérinaire.

Pourquoi le nez de mon chat est-il blanc ?

Comme commenté précédemment, un nez qui devient temporairement un peu plus rouge ou plus pâle que la normale n’indique rien de grave. Cependant, si ce signe s’accompagne d’autres symptômes, il est fort probable que l’animal souffre d’une pathologie sous-jacente. En voici quelques-unes.

L’anémie

L’anémie, chez le chat ou tout autre vertébré, consiste en l’absence de globules rouges circulants dans le sang. Comme l’indique le portail International Cat Care, lorsqu’un animal souffre d’anémie, le sang n’est pas en mesure de transporter suffisamment d’oxygène et certains tissus sont compromis. À long terme, c’est une maladie très invalidante.

Le nez est un excellent indicateur d’anémie féline. S’agissant d’un tissu très vasculaire, il est l’un des premiers tissus à paraître pâle en raison du manque d’érythrocytes.

D’autres symptômes accompagne le changement de couleur, tels qu’une faiblesse générale, des gencives pâles et une langue beaucoup moins rouge que la normale. Les maladies chroniques et les carences nutritionnelles sont les principales raisons d’une anémie prolongée.

Une hémorragie interne

Les hémorragies consistent en une perte de sang dans une partie du corps. Comme le corps perd activement et constamment des globules rouges, les tissus vascularisés les plus visibles apparaîtront plus pâles. En plus du nez blanc chez les chats, des vomissements sanglants, une perte de poids, un essoufflement et d’autres signes graves peuvent faire leur apparition.

Interactions médicamenteuses et problèmes d’organes

Si le nez du chat est pâle et bleuâtre, il est possible que le chat souffre d’hypoxie – manque d’oxygène dans le sang. Ce constat n’est pas nécessairement lié à l’anémie. Cela peut provenir d’un problème dans l’environnement pulmonaire ou encore d’une mauvaise réaction à un médicament – comme le paracétamol, qui ne doit jamais être utilisé chez le chat.

Le cas contraire : un nez plus rouge que la normale

Un chat dont le nez devient plus rouge avec le temps peut souffrir d’hypertension. Comme les études l’indiquent, cette condition est plus fréquente chez les félins plus âgés et chez ceux qui ont des problèmes rénaux. Dans tous les cas, ce signe clinique à lui seul n’indique pas un problème systémique clair chez l’animal.

Nez d'un chat.

Le nez blanc chez le chat n’est généralement pas un signe pathologique

Le nez blanc chez les chats domestiques ne doit pas être un signe avant-coureur d’une pathologie. Il existe une grande variabilité morphologique entre les spécimens et les races et, par conséquent, chaque animal aura ses propres caractéristiques faciales – tout comme les humains.

Le problème réside dans le changement soudain d’une teinte qui était normale à une autre. Il faut notamment faire attention aux signes qui accompagnent le blanchiment du tissu nasal. Si votre chat est apathique, arrête de manger, perd du poids ou vomit du sang, il souffre très probablement un problème médical grave. Dans ce cas, allez de toute urgence chez le vétérinaire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les compléments alimentaires pour chats
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les compléments alimentaires pour chats

Il y a un boom concernant l'utilisation des compléments alimentaires pour chats. Découvrez ce que révèlent les preuves scientifiques à ce sujet.



  • Anemia in cats, International Cat Care. Recogido a 11 de junio en https://icatcare.org/advice/anaemia-in-cats/
  • Bodey, A. R., & Sansom, J. (1998). Epidemiological study of blood pressure in domestic cats. Journal of Small Animal Practice, 39(12), 567-573.
  • Chen, Y. C., Hidayati, S. C., Cheng, W. H., Hu, M. C., & Hua, K. L. (2016, January). Locality constrained sparse representation for cat recognition. In International Conference on Multimedia Modeling (pp. 140-151). Springer, Cham.
  • Wray, J. D., Sparkes, A. H., & Johnson, E. M. (2008). Infection of the subcutis of the nose in a cat caused by Mucor species: successful treatment using posaconazole. Journal of feline medicine and surgery, 10(5), 523-527.
  • Mackey, L., Jarrett, W., Jarrett, O., & Laird, H. (1975). Anemia associated with feline leukemia virus infection in cats. Journal of the National Cancer Institute, 54(1), 209-217.