Que faire si votre chien a été victime d'un accident ?

05 juin, 2018
En cas d'accident, la première chose à faire est de garder son sang-froid et de rester calme. Ensuite, il faut couvrir le chien avec une couverture puis prendre son pouls avant de l'emmener chez le vétérinaire.
 

Accidents, contusions, blessures et même fractures. Les promenades quotidiennes de votre chien peuvent être à l’origine de situations durant lesquelles un incident est vite arrivé.

Pendant le trajet jusqu’au vétérinaire, il sera primordial d’être familier avec les gestes de premiers secours. Cela pourrait sauver la vie de votre animal de compagnie.

Juste après l’accident, il faut coucher le chien sur son flanc droit. Ensuite, couvrez-le immédiatement avec une couverture. Si le chien a pris un coup assez important, gardez en tête que sa vie peut être en danger.

S’il est inconscient, son cou doit être disposé de manière à être droit pour permettre l’entrée d’air. Tout de suite après, il faut ouvrir la bouche de l’animal et l’empêcher d’avaler sa langue en la sortant avec précaution. Cela permettra d’éliminer toute obstruction potentielle des voies aériennes.

un chien enroulé dans une couverture

Comment vérifier que le chien respire s’il a été victime d’un accident? Il faut visuellement analyser si sa poitrine se gonfle et se dégonfle. Si vous avez besoin de prendre le pouls de votre chien, il faudra le mesurer à partir de la partie interne des membres postérieurs. Gardez à l’esprit que le nombre de pulsations normales pour un chien ne dépassant pas les 13 kilos doit être entre 100 et 160 battements par minute. 

 

Il faut que vous comptiez le nombre de battements pendant 15 secondes. Ensuite, multipliez le nombre obtenu par quatre. Cela vous permettra d’obtenir le nombre de battements par minute. Cette opération est à répéter plusieurs fois afin de s’assurer que le comptage a été correct.

Le transport du chien accidenté jusque chez le vétérinaire ou un centre de secours doit être fait avec une grande délicatesse. D’autant plus que le déplacement peut être gênant ou douloureux pour l’animal. Il faudra transporter l’animal enveloppé dans une couverture. Si le transport est réalisé en voiture, il ne faudra pas le laisser sur le plancher de la voiture. En effet, un coup de frein pourrait aggraver ses blessures.

Blessures, hémorragies, fractures… Comment réagir selon le type d’accident ?

un épagneul devant sa gamelle

  • En cas d’hémorragie, il faut immédiatement stopper la perte de sang. Pour ce faire, appliquez une compresse en tissu ( le coton a tendance à perdre des fibres) imbibée d’eau. Une fois l’hémorragie arrêtée, coupez les poils autour de la blessure. Cela permet que cette dernière reste propre et que la guérison soit accélérée. Une fois cela fait, il faudra immédiatement emmener votre chien chez le vétérinaire.
 
  • Si la blessure a été causée par la morsure d’un autre chien, en plus de couper les poils autour de la blessure il faudra également nettoyer délicatement la zone infectée. Pour cela, utilisez de l’eau tiède et un désinfectant pour peaux sensibles. Ensuite, appliquez une crème antiseptique. Si la blessure est profonde, il faudra que vous emmeniez rapidement votre chien chez le vétérinaire.
  • En cas de fracture, il est très important d’agir avec précaution, sans faire de mouvements brusques. Vous pouvez essayer d’immobiliser la zone fracturée à condition de connaître les gestes de premier secours. Il vous faudra alors une attache, une revue ou un papier rigide, un morceau de tissu, etc. Si vous ne savez pas comment procéder, il est recommandé de ne pas manipuler la zone pour ne pas aggraver la blessure.
  • En cas d’asphyxie dans de l’eau : si votre animal présente des symptômes de suffocation et d’étouffement après être tombé à l’eau; la meilleure chose à faire est de le soulever par ses membres postérieurs. Cela permet de faire évacuer tout le liquide présent dans les poumons.

Si vous remarquez que votre chien ne respire pas, réanimez-le en effectuant une pression rythmée sur les deux côtés de son thorax. Une astuce rudimentaire mais efficace est de bien fermer la bouche de l’animal d’une main. Ensuite, soufflez dans l’autre main en formant un tube au-dessus des orifices nasaux.

Si vous suspectez un empoisonnement

Les intoxications et les empoisonnements sont d’autres risques importants susceptibles d’affecter un chien qui se promènerait en plein air. Les symptômes de l’empoisonnement sont clairs : vomissements, étourdissements, convulsions, etc. Votre chien pourrait même sécréter de la mousse par la bouche.

 
un cavalier king charles dans l'herbe

Dans ces cas-là, la première chose à faire est d’identifier le poison et d’en apporter un échantillon au vétérinaire. Entre-temps, essayer de faire boire à l’animal du lait ou de l’eau en continu afin de diluer le poison.

Si la substance toxique est entrée en contact avec la peau du chien, lavez-le abondamment à l’eau. Ainsi, si le chien veut se lécher, cela permettra d’éviter qu’il en ingère encore une dose. En cas de besoin, vous pouvez également couper les poils de la zone affectée.

Urgences oculaires

Nombreux sont les risques qui guettent votre animal de compagnie à l’heure de la promenadeQue ce soit des grains de sable, des branches d’arbre pointues, ou autre, si votre chien souffre d’une blessure à l’œil et qu’il garde la paupière fermée, ne le forcez pas à l’ouvrir.

La trousse à pharmacie

Vous devez avoir dans votre maison une trousse à pharmacie la plus complète possible pour vous occuper de votre chien. N’oubliez pas d’avoir :

  • des gants,
  • des ciseaux,
  • de l’iode,
  • des bandages,
  • du sparadrap,
  • un thermomètre clinique,
  • du coton,
  • de l’eau oxygénée,
  • de l’alcool,
  • des gazes, etc.