Qu'est-ce que la phytothérapie vétérinaire ?

27 avril, 2018
Pendant des décennies, l'homme a utilisé les plantes comme traitement contre les maladies. C'est une technique connue sous le nom de phytothérapie.

Concrètement, la phytothérapie vétérinaire est justement l’application de cette pratique pour le traitement de pathologies chez les animaux.

Les plantes sont connues pour leurs innombrables bienfaits sur la santé. Il faut dire que c’est à l’ère primitive que l’homme découvrit le pouvoir des plantes pour guérir les blessures. Les hommes appréciaient déjà à cette période les qualités des plantes pour le traitement des maladies communes.

Même les animaux, de manière instinctive, utilisent les plantes pour provoquer diverses réactions de leur corps. Un exemple simple et commun, que vous avez sûrement déjà observé si vous avez une maison avec un jardin, sont les chiens qui mangent un peu d’herbe ou de gazon afin de se purger.

Bien que ce ne soit pas encore commun, la médecine vétérinaire s’ouvre à la pratique de la phytothérapie. C’est d’autant plus vrai pour les cas d’animaux dont l’alimentation est basée sur un régime naturel.

Les experts du monde animal mettent en pratique la phytothérapie dans le but de soigner les maladies. Dans certains cas, elle sera utilisée pour le traitement de blessures simples. Cependant, elle commence également à être utilisée pour traiter des pathologies plus complexes, en tant que substitut aux médicaments.

On ne peut pas négliger le fait que les spécialistes de ce milieu définissent la phytothérapie vétérinaire comme étant une médecine naturelle qui convient à tous.

Les origines de la phytothérapie vétérinaire

Dans la culture orientale notamment, l’utilisation des herbes curatives est très commune. En comparaison, la culture occidentale a majoritairement recours aux traitements médicamenteux.

un Golden Retriever reçoit un vaccin chez le vétérinaire

Conscient de leurs bénéfices, l’homme a étudié les plantes des années durant. C’est pour cette raison que certains principes actifs de la médecine occidentale proviennent des plantes. C’est par exemple le cas de l’acide salicylique (provenant du saule), de l’atropine et de la scopolamine (issues de la belladone) ou encore de la silymarine (obtenue à partir du chardon-marie).

Un autre facteur important découvert pendant les recherches scientifiques est qu’une plante entière peut offrir différentes propriétés curatives. Ainsi, les propriétés curatives ne se concentrent pas uniquement dans les feuilles ou la tige, mais également dans les racines, comme c’est le cas pour certaines plantes.

De la même manière, il est commun dans la médecine homéopathique de tirer profit de l’intégralité d’une plante. Par exemple, l’Aloé Vera s’utilise comme cicatrisant alors que la racine de la très fameuse “griffe du chat” aide à lutter contre les inflammations.

Il serait bien de préciser que la phytothérapie vétérinaire est une pratique relativement récente. Le plus gros du travail a été d’arriver à faire prendre conscience aux gens du pouvoir des plantes et aux bienfaits qu’elles apportent à l’organisme des animaux.

Quels sont les avantages de la phytothérapie vétérinaire?

1. C’est une technique moins intrusive pour le corps. 

En utilisant la phytothérapie vétérinaire, l’organisme de l’animal ne sera pas exposé à tant de composés chimiques. Cela permet ainsi d’en diminuer la toxicité.

De plus, cela permet de minimiser les effets secondaires souvent causés par les médicaments ou les traitements. Cela permet ainsi d’écarter le risque d’un surdosage.

2. La phytothérapie offre une diversité de formes d’administration.

La plante peut être administrée de diverses manières: en infusion, en sirop ou la plus commune, sous forme de macération.

Selon l’animal et son état, le spécialiste pourra choisir la forme la plus adéquate. Il existe d’autres formes d’administration telles que les inhalations ou les teintures.

3. Le maniement des dosages.

 La phytothérapie vétérinaire permet de doser le médicament selon les caractéristiques de l’animal. Cela permet également de revoir le nombre de prises pendant l’avancée du traitement.

Un autre avantage serait que, puisqu’il s’agit de plantes, il est possible de les combiner afin d’obtenir de meilleurs résultats. Cela permet aussi d’éliminer les risques de surdosage ou d’intoxication, chose impossible lorsque le traitement est effectué avec des médicaments.

Il faudrait aussi garder en tête que, dans de nombreux cas, le mélange de plusieurs médicaments est susceptible de déclencher des effets secondaires irréversibles sur l’organisme.

4. Des coûts bas et une grande disponibilité.

La phytothérapie vétérinaire est plus économique. De plus, vous y avez accès de manière immédiate, sans avoir à passer par un protocole médical.

Dans ce sens, il ne faut pas non plus oublier que pour une bonne application, il sera important de connaître les propriétés de chaque plante, ainsi que leurs bienfaits.

Un bichon mange une friandise donnée par sa propriétaire

De la même façon, il sera recommandé de vous informer sur la présentation la plus efficace de la plante. Certaines plantes sont plus bénéfiques si elles sont déshydratées à l’avance, alors que d’autres sont plus efficaces en étant fraîches.

Dans chaque région, il existe différentes plantes avec des bienfaits médicaux communs. Ainsi, connaître la parité des espèces aide à avoir plus d’options au niveau des traitements médicinaux.

Pour une meilleure efficacité de la phytothérapie vétérinaire, les spécialistes recommandent de donner une alimentation naturelle à l’animal. Cela consiste à substituer la nourriture industrielle et à la remplacer avec des aliments préparés à la maison.

Pour conclure, il serait judicieux de préciser que les bienfaits des deux pratiques combinées favorisent le fonctionnement physique et émotionnel optimal de l’animal. De plus, les effets se font ressentir de manière immédiate.