Races de chiens susceptibles de souffrir d'otite

11 mai, 2018
Cette condition peut être causée par des allergies, des infections ou des corps étrangers situés à l'intérieur de l'oreille. Le plus souvent, ces corps sont des épillets ou des poils dont l'animal ne parvient pas à se débarrasser seul

L’otite est une maladie très courante chez les chiens. Toutefois, certaines races sont plus susceptibles que d’autres de souffrir de ce type de maladie. Cette sensibilité est due à de multiples raisons liées à l’hygiène, à la physionomie et au comportement de l’animal.

L’otite est une inflammation qui se produit dans l’oreille. Elle peut être externe. Dans ce cas, elle se produit dans le tympan, vers l’extérieur. En revanche, lorsqu’elle est interne, elle touche cette membrane et ses terminaisons.

Chez les humains, comme chez les animaux, l’otite externe est la plus courante. Néanmoins, une mauvaise pratique peut conduire à une infection plus sévère qui peut mener à la perte auditive.

Causes de l’otite chez les chiens

Les causes de l’otite peuvent être multiples. Les spécialistes classent généralement les causes en deux groupes : les primaires et les secondaires.

Chien qui penche la tête d'un côté

Les causes primaires de cette douleur à l’oreille sont liées à l’entourage et aux habitudes du chien. Par exemple, si le chien vit dans un environnement très humide ou s’il se baigne constamment.

De même, cette pathologie peut être la conséquence d’allergies, d’infections ou de corps étrangers situés à l’intérieur de l’oreille. Les corps les plus communs sont des épillets ou des poils dont l’animal ne parvient pas à se débarrasser seul.

Les causes secondaires sont les conséquences d’autres pathologies ou d’autres conditions. Par exemple, la présence de bactéries, de champignons ou de levures. Ces éléments ne sont pas directement responsables de la maladie. Ils sont plutôt dus à un processus d’infection.

D’autres types de causes sont générés à partir d’une même otite. Il s’agit du moment où l’infection externe s’installe et commence à affecter l’intérieur, ou à la suite d’une fibrose ou d’une calcification.

Races susceptibles de souffrir d’otite

Certains types de races sont plus susceptibles de souffrir d’otite. Les chiens aux oreilles tombantes et aux petits conduits auditifs sont plus vulnérables face à cette maladie.

C’est notamment la cas du cocker spaniel. De fait, la disposition de ses oreilles ne permet pas une bonne ventilation. Par conséquent, ses oreilles restent humides et sont peu oxygénées. Les beagles et les basset hounds ont le même problème.

Cocker spaniel anglais assis

Les chiens qui ont beaucoup de poils à l’intérieur de leurs oreilles sont également sujets à cette maladie. De fait, une quantité importante de sécrétion s’accumule dans leurs oreilles. Cette situation peut alors s’aggraver et provoquer une allergie ou une infection.

Les races comme le yorkshire terrier, le collie, le berger allemand et le berger belge souffrent de cette maladie. Elle est, en effet, très fréquentes chez les chiens au pelage fourni et long.

Soins pour les chiens susceptibles de souffrir d’otite

L’hygiène est fondamentale pour les chiens sujets à cette condition. Avant d’appliquer des techniques de nettoyage, nous vous conseillons de consulter des spécialistes.

Tous les animaux domestiques doivent garder leurs oreilles propres. Toutefois, le nettoyage n’est pas le même pour toutes les races de chiens.

La première chose à faire est d’enlever les secrétions des oreilles, surtout chez les chiens aux oreilles poilues. Nous vous déconseillons d’utiliser des coton-tiges car ceux-ci peuvent provoquer des lésions internes. Le nettoyage doit être externe et ne doit pas dépasser les endroits à la portée des doigts.

Vétérinaire qui examine les oreilles d'un chien

Les chiens sensibles aux otites ne doivent pas prendre de bains trop souvent. Un bain approfondi une fois par mois est suffisant. Le reste du temps, vous pouvez nettoyer le corps de l’animal sans lui mouiller la tête.

Il est important de protéger l’animal d’une humidité excessive. Par exemple, lorsque vous emmener votre chien à la plage. Il en va de même lorsque le climat est humide car l’humidité favorise les infections par otite.

Comment identifier la maladie

L’otite externe est plus facile à identifier :

  • De manière général, les chiens peuvent se gratter les oreilles à cause de la sensation d’inconfort. Ils peuvent aussi les frotter contre le sol.
  • Secouements de la tête fréquents.
  • Comportement agressif lorsque vous essayez de leur toucher les oreilles.
  • Sécrétion dans les oreilles plus fréquente.
  • Perte d’équilibre ou désorientation en cas d’otite chronique et accumulation de sang dans la cavité de l’oreille.

Si vous remarquez un de ces symptômes chez votre chien, vous devez faire examiner ce dernier par un spécialiste. Celui-ci réalisera une otoscopie pour vérifier l’état des oreilles de l’animal et analyser les sécrétions par cytologie. Pour les cas plus complexe, le vétérinaire réalisera des frottis, des mises en culture, des biopsies ou des radiographies.

Le traitement dure entre 21 et 30 jours et se fait généralement avec des médicaments topiques ou oraux. Dans les deux cas, c’est toujours un professionnel sanitaire qui doit vous communiquer la marche à suivre.