5 faits intéressants que vous ignoriez sur les vers de terre

19 juillet, 2018
Ils ont un rôle fondamental dans l’écosystème car ils ingèrent les déchets organiques de la terre. Cela évite la pollution et le développement de maladies. Pour cela, ces petits animaux vivent dans des zones humides et fuient les étendues d’eau et la lumière.

Ils vivent dans nos jardins, ils n’ont pas d’œil ni de pattes et ils se déplacent rapidement… les vers de terre sont décidément curieux ! Ainsi, découvrez dans cet article quelques faits intéressants sur ces experts de l’exploration de la terre.

5 faits intéressants sur les vers de terre

Avez-vous déjà réfléchi à la manière dont les vers de terre se reproduisent ou mangent ? Ou encore, comment peuvent-ils voir ce qu’il se passe sous la terre sans qu’ils n’aient d’œil ? Voici quelques histoires intéressantes sur ces amis de notre jardin :

Ils sont gloutons

Vous ne pourrez pas voir leur bouche ni leur dents (car ils n’en ont pas) mais vous devez tout de même savoir qu’ils s’alimentent très bien. Comment ? Car ils étendent leur corps d’une manière impressionnante. Ces petits animaux ont un appétit de vorace, ce qui les mène à passer des heures entières à avaler les déchets organiques de la terre.

Ils le font à travers une sorte d’orifice qui leur sert « d’aspirateur ». Ainsi, ils dévorent jusqu’à la moitié de leur masse corporelle en nourriture… et ce, en un seul jour ! En un an, ils sont capables de dévorer jusqu’à 5 kilos de déchets organiques. Enfin, ils ne se reposent jamais et ont constamment faim car leur appareil digestif élimine rapidement les nutriments ingérés.

Ils vivent dans l’humidité mais pas dans l’eau

Pour les vers de terre, il est très important de se développer dans des zones humides. En effet, ils respirent à travers leur fine peau, qui doit constamment rester humide. En revanche, les étendues ou les flaques d’eau sont mortelles pour ces petits animaux.

Les vers de terre ont besoin d'humidité

Quand il pleut beaucoup et que leur lieu de vie est trop mouillé, ils sortent à la surface ou se déplacent vers des zones plus élevées. Si le niveau d’eau redescend, ils retourneront probablement à leur lieu de vie initial ou resteront dans leur nouvelle zone. Tout dépend de la quantité de nourriture qu’ils trouveront à leur disposition.

Si, pour une quelconque raison, la zone dans laquelle ils vivent devient trop sèche, ils peuvent creuser de près de 2 mètres sous terre. Ainsi, ils pourront trouver l’humidité dont ils auront besoin pour survivre.

Ils sont hermaphrodites

Un autre fait qui a attiré notre attention sur les vers de terre est le fait qu’ils ne présentent pas d’organes sexuels visibles. Cela ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas se reproduire. D’ailleurs, ils le font à une vitesse incroyable ! En effet, ils sont à la fois mâles et femelles et ils n’ont donc pas de problèmes à trouver un partenaire… ils s’adaptent à la situation !

Ils ont un anneau qui entoure leur corps. Celui-ci s’ouvre et c’est là que le sperme et les ovules sont déposés. La capsule se referme et en quelques jours, de nouveaux vers de terre sortent. Cela peut avoir lieu tous les 45 jours… c’est pour cela que vous en trouvez toujours autant dans votre jardin !

Les vers de terre sont hermaphrodites

Une autre anecdote : bien qu’ils ne puissent pas se reproduire sexuellement parlant, si par exemple une partie du corps est sectionnée, la partie où se trouve la tête s’étend pour recréer l’extrémité manquante pour la reproduction.

Ils sont très sensibles à la lumière

Ils n’ont pas d’œil mais leur corps possède une peau si fine que la moindre lumière ou chaleur les pousse à retourner au plus vite à l’obscurité, sous la terre. C’est pour cela que quand vous bougez une pierre du jardin, ils se mouvent incessamment et très rapidement.

Le soleil sèche leur peau, ce qui les empêche de respirer. Ainsi, ils feront leur possible pour échapper à la luminosité.

Ils ont un rôle clé dans l’écosystème

Les vers de terre aident à la formation d’une terre fertile, qui pourra être utilisée pour produire des plantes, des fleurs et des vergers. Ils font cela en améliorant les propriétés chimiques et physiques des sols et en promouvant l’activité bactérielle de ceux-ci.

Ils interviennent dans les cycles naturels du carbone et du nitrogène de la terre. Ils compostent les résidus organiques en évitant qu’ils stagnent et qu’ils polluent l’environnement en proliférant des maladies. Enfin, ces animaux font partie de la chaîne alimentaire de nombreux oiseaux. Ainsi, c’est pour toutes ces raisons que nous pouvons être reconnaissants de ces petits animaux que sont les vers de terre !