Des coléoptères comme animaux de compagnie ?

27 septembre, 2020
Les coléoptères sont des insectes jouant un rôle indispensable dans la nature. Ils peuvent également être des animaux de compagnie étonnamment intéressants dans des conditions adéquates.

Les coléoptères, mieux connus sous le nom de scarabées, sont des insectes qui ne s’associent pas facilement au concept d’animal domestique. Cependant, ces dernières années, ils sont devenus des animaux de compagnie et d’exposition, en raison de leur facilité d’entretien et de leurs couleurs vives.

Au sein de la nature, ils remplissent un rôle très important, car ce sont des animaux saprophytes (qui se nourrissent de déchets). Dans cet article, nous mentionnons quelques espèces de coléoptères domestiques, ainsi que quelques conseils pour en prendre soin.

Quelles sont les espèces de coléoptères domestiques les plus courantes ?

Dans le monde, il existe plus de 400.000 espèces de scarabées vivant dans des conditions très différentes. Un aspect très frappant est que la plupart des coléoptères sont nocturnes, à l’exception de quelques espèces diurnes.

Toutefois, toutes les espèces ne sont pas aptes à être adoptées et domestiquées. En général, les personnes intéressées préfèrent les plus colorées ou les plus vives.

Découvrez ci-dessous les espèces les plus communes choisies comme animal de compagnie.

Genre Dynastes et Megasoma

Au sein de ces deux genres, nous trouvons des scarabées extrêmement attractifs. Par exemple, le scarabée rhinocéros (Dynastes hercules lichyi) ou le scarabée éléphant (Megasoma elephas elephas).

La large corne présente sur la tête des mâles est ce qui donne le nom au scarabée rhinocéros. Il est considéré comme l’un des plus grands, atteignant les 17 cm de longueur. Par ailleurs, le scarabée éléphant reçoit son nom curieux pour sa légère ressemblance avec ce sympathique mammifère.

Genre Mecynorrhina

Au sein de ce genre, il existe de nombreuses espèces très attractives, dont:

  • Mecynorrhina polyphemus confluens
  • Mecynorrhina torquata immaculicollis

Genre Phalacrognathus et Protaetia

Ce genre regroupe des espèces de coléoptères très diverses :

  • Phalacrognathus muelleri
  • Protaetia aeruginosa
Il s'agit d'une espèce de coléoptère rhinocéros.

Coléoptères comme animaux de compagnie : soins et conseils

Il est important de mentionner que chaque espèce de ces insectes possède ses propres besoins. Il est donc nécessaire de s’informer correctement sur les besoins de l’animal avant de l’acheter.

Cela dit, comme pour chaque espèce animale, il est fortement conseillé de suivre un ensemble de de recommandations générales.

Un terrarium pour les larves de coléoptères

Selon l’espèce à laquelle appartiennent les larves, le terrarium devra remplir quelques conditions spécifiques. Par conséquent, il vaut mieux étudier chaque espèce individuellement.

Par exemple, les larves qui vivent dans le sol requièrent une couche épaisse de terre légèrement humide. Il faut alors préparer une boîte pour cela, puis étaler une couche de terre de 10 à 20 centimètres d’épaisseur.

Quant à la taille, cela dépendra de facteurs tels que le nombre de larves ou la taille de l’espèce. Il faut également tenir compte du fait que les larves peuvent être cannibales. Dans ce cas, il est préférable que chaque larve ait sa propre boîte.

Comment nourrir des larves de scarabées?

Concrètement, les larves du sol se nourrissent de matières végétales en décomposition. Leur régime alimentaire comprend tout, de la litière de feuilles au bois en décomposition. Ces aliments peuvent facilement se trouver dans n’importe quelle forêt ou zone sauvage.

Néanmoins, les matières végétales fraîches sont rarement une bonne option. En revanche, les animaleries exotiques proposent également des mélanges de nourriture adaptés aux larves selon leur espèce.

Un environnement adéquat

Le type de coléoptère dicte la température et l’humidité du sol. Normalement, pour maintenir la terre humide, on pulvérise ou on verse de l’eau en mélangeant comme il faut une à deux fois par jour.

Nous devons aussi vérifier que les larves disposent de suffisamment de nourriture. En effet, elles mangent beaucoup. Les experts recommandent également de bien remuer la terre régulièrement afin de vérifier plus facilement les restes de nourriture accessibles et d’aérer le substrat.

Coléoptères adultes : les recommandations dont il faut tenir compte

Les enclos pour les coléoptères

L’environnement et les soins sont dépendants de l’espèce elle-même. Ce qu’il faut savoir c’est que l’enceinte change entre les larves et les insectes adultes.

Il est préférable de les individus adultes se trouvent dans un terrarium en verre ou en plastique. Sa taille doit être cinq fois plus grande que la longueur et la largeur de l’animal.

De cette façon, nous assurons un espace suffisant pour qu’il se déplace. D’autre part, l’insecte doit disposer d’une couche assez épaisse de terre et de quelques brindilles pour qu’il puisse escalader.

Pour les espèces peu domestiquées, il est important de fournir un enrichissement environnemental abondant. L’enclos doit effectivement ressembler le plus possible à l’environnement naturel.

Une humidité et une température adéquates

La terre peut s’humidifier si nous l’arrosons avec de l’eau tout en la remuant. Le terrarium peut aussi être chauffé à l’aide d’une ampoule émettant la chaleur. Le scarabée pourra ainsi se réchauffer sous l’ampoule ou se refroidir en cherchant des petits coins à l’ombre.

Généralement, les coléoptères domestiquées sont originaires de milieux tropicaux et humides. Les conditions idéales sont donc une température élevée (26-28 degrés) et une humidité relative supérieure à 60 %. Cependant, chaque espèce a ses propres exigences.

Voici un scarabée dans un terrarium.

Une bonne ventilation est essentielle dans les installations pour éviter l’apparition de moisissures et de bactéries indésirables.

Aliments recommandés pour les coléoptères

L’alimentation peut également varier selon les espèces. Elle comprend des fruits, des céréales, du bois et des plantes. Par ailleurs, il existe des coléoptères carnivores qui se nourrissent d’insectes et d’amphibiens, mais ils ne sont généralement pas commercialisés.

Si le scarabée est frugivore, il doit être approvisionné en fruits fraisParmi les fruits les plus communs, on trouve la banane, la pomme, l’orange ou les raisins.

Il existe aussi de multiples mélanges de gélatines qui offrent tous les bienfaits à l’animal. Ils sont peu coûteux et faciles à trouver en ligne et dans les magasins spécialisés.

Les coléoptères : un monde entier sous une coquille

Pour résumer, les scarabées peuvent être d’excellents animaux domestiques, car il est facile de s’en occuper. Toutefois, il est vivement conseillé de suivre les recommandations mentionnées dans cet article, ou celles du vétérinaire.

Enfin, il est essentiel de rappeler que les espèces de coléoptères se trouvent dans des régions bien spécifiques de la planète.

Si vous décidez d’en acheter un, il est primordial de vous assurer qu’il a été élevé en captivité. Autrement, la contrebande de coléoptères dans leur milieu naturel mettrait en péril leur rôle fondamental dans la nature.