6 espèces aquatiques envahissantes

31 mars, 2021
Les espèces envahissantes peuvent tuer les espèces indigènes et détruire les écosystèmes, entraînant ainsi de graves pertes économiques, environnementales et sociales.

Les espèces envahissantes habitent les différents écosystèmes de la Terre et, par leur simple présence et reproduction, mettent en danger les espèces indigènes. Leur extension à différents environnements est devenue un problème sérieux au niveau écologique et environnemental.

Dans ce cas, nous nous concentrerons sur les espèces envahissantes de l’écosystème aquatique. Pouvez-vous citer au moins une de ces espèces ? Ne vous en faites pas si vous n’en avez aucune idée, nous vous disons tout ci-après.

Que sont les espèces envahissantes ?

Les espèces envahissantes sont celles qui ont été introduites accidentellement ou intentionnellement dans un environnement autre que le leur. Malgré la modification de leur habitat, elles s’adaptent aux nouveaux changements. Elles deviennent ainsi une menace pour les espèces indigènes, car toutes se disputent les ressources.

Leur introduction peut être accidentelle ou naturelle, mais dans la plupart des cas, l’action humaine y est pour quelque chose. Selon les Nations Unies (ONU), les espèces envahissantes sont la deuxième cause de perte de biodiversité dans le monde. C’est pourquoi chaque pays a une liste des taxons qui mettent en danger l’équilibre naturel.

6 espèces aquatiques envahissantes

Actuellement, de nombreuses espèces animales et végétales ont été introduites dans d’autres écosystèmes ou habitats. Nous vous présentons ci-après quelques exemples d’espèces aquatiques envahissantes.

1.  La moule zébrée (Dreissena polymorpha) fait partie des espèces aquatiques envahissantes

La moule zébrée porte le nom scientifique de Dreissena polymorpha et a été classée comme « l’envahisseur d’eau douce le plus dangereux au monde ». Les spécimens adultes adhèrent aux bateaux, un acte qui leur permet de parcourir de grandes distances.

Ce mollusque d’eau douce est un animal filtre qui se nourrit principalement d’algues unicellulaires. Pour cette raison, leur présence est une compétition pour les ressources avec d’autres filtreurs.

La moule zébrée fait partie des espèces envahissantes.

2. La rascasse volante (Pterois volitans)

Venant d’Indonésie, la rascasse volante (Pterois volitan) est l’un des prédateurs les plus répandus au monde. Les régions côtières et d’eau douce d’Amérique du Sud sont les plus touchées par cette espèce envahissante. La dissémination de cette espèce a été enregistrée dans l’océan Atlantique dans les années 1980.

Elle se distingue par son caractère vénéneux et difficilement contrôlable, ainsi que son apparence impressionnante. Malheureusement, son éradication semble impossible, car chaque femelle peut libérer jusqu’à 2 millions d’œufs par an.

Un poisson-lion aux Bahamas.

3. Le crabe vert (Carcinus maenas)

Le crabe vert a colonisé l’Amérique du Nord, certaines parties de l’Amérique du Sud, l’Australie et l’Afrique du Sud. Pour atteindre ces régions éloignées, il s’est incrusté dans des coques de navires ou des équipements contaminés. Il est également commercialisé sous forme de crustacé ou d’appât.

Sa grande adaptabilité fait qu’il survit sans problème aux différentes conditions des environnements dans lesquels il a été introduit. Son régime alimentaire est composé de diverses formes de vie côtière, comme les mollusques et les vers. Dans certaines régions, sa présence et son appétit vorace ont affecté l’industrie des fruits de mer.

Le crabe vert est l'une des espèces envahissantes.

4. Le cténophore Mnemiopsis leidyi

Au cours des années 1980, cette espèce a été accidentellement introduite dans la mer Noire par des navires russes transportant du pétrole. Depuis lors, ce cténophore bioluminescent s’est développé et est maintenant présent dans presque toutes les mers européennes.

Actuellement, il a l’honneur douteux de figurer sur la liste de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) des «1 00 espèces exotiques envahissantes les plus nuisibles au monde ». En effet, malgré son apparence inoffensive, c’est une espèce carnivore qui se nourrit de zooplancton et d’ichtyoplancton.

De plus, son taux d’alimentation est si élevé qu’il menace le reste des membres de la chaîne alimentaire. En plus de sa croissance et de son expansion rapides, le reste des communautés ne peut pas faire face à cette espèce.

Un cathénophore dans la mer.

5. Le ouaouaron (Lithobates catesbeianus)

Le ouaouaron est originaire d’Amérique du Nord et est l’un des amphibiens les plus nocifs. En outre, il réduit la viabilité des espèces indigènes et transmet des agents pathogènes – tels que Batrachochytrium dendrobatidis – à d’autres espèces d’anoures et d’urodèles.

Ces raisons, ainsi que son pouvoir reproducteur élevé, sa toxicité et son absence de prédateurs, ont conduit à sa catégorisation en tant qu’espèce envahissante. De plus, cet amphibien fait partie de la vie humaine comme animal de compagnie ou comme délice culinaire, il est donc très difficile d’empêcher son entrée dans certains écosystèmes.

Le ouaouaron est une espèce exotique.

6. Batrachochytrium dendrobatidis, le champignon chytride des amphibiens

Batrachochytrium dendrobatidis est responsable du déclin généralisé d’au moins 500 espèces de grenouilles et de crapauds dans le monde. Ce champignon provoque la maladie chytridiomycose, la cause de la plus grande perte de biodiversité de toute l’histoire.

Plus précisément, ce pathogène a causé l’extinction de jusqu’à 90 espèces d’amphibiens au cours des 50 dernières années. Pour cette raison, cette espèce de champignon d’eau douce est sur la même liste que le cnetophore Mnemiopsis leidyi.

Une grenouille chantante.

On peut conclure que les espèces exotiques sont capables de devenir facilement des espèces envahissantes, affectant gravement l’écosystème colonisé. Dans certains cas, les introductions ont été accidentelles, mais l’influence humaine est toujours présente.

Actuellement, ces espèces ont été identifiées comme la deuxième cause de perte de biodiversité dans le monde. Ce fait affecte absolument tous les êtres vivants qui habitent la Terre. Il est donc de notre obligation de protéger tous les membres de la planète en contrôlant la population de ces animaux.

  • 5 invasive species you should know. Ocean Find Your Blue, Smithsonian. Accedido el 24 de marzo de 2021 en: https://ocean.si.edu/ocean-life/5-invasive-species-you-should-know
  • Infección por Batrachochytrium dendrobatidis. Manual de las Pruebas de Diagnóstico para los Animales Acuáticos. Accedido el 24 de marzo de 2021 en: https://www.oie.int/fileadmin/Home/esp/Health_standards/aahm/current/chapitre_batrachochytrium_dendrobatidis.pdf
  • 7 de las especies invasoras que más daño están causando en América Latina. BBC News. Accedido el 24 de marzo de 2021 en: https://www.bbc.com/mundo/noticias-50263147