Les 10 animaux les plus dangereux du désert

Dans le désert, à la moindre négligence, les espèces utilisent leurs capacités dangereuses pour achever leurs victimes.
Les 10 animaux les plus dangereux du désert

Dernière mise à jour : 10 octobre, 2021

Le désert est un habitat où il est difficile de vivre en raison de la chaleur et du manque d’eau. De plus, la variation des températures est exagérée : la forte chaleur de l’après-midi se transforme en un froid dévastateur la nuit. Les caractéristiques du désert amènent les animaux qui y vivent à développer des mécanismes dangereux.

Bien que l’environnement désertique soit complexe, il existe un grand nombre d’espèces qui réussissent à y survivre. Tomber sur certaines d’entre elles peut s’avérer fatal. Découvrez sans plus attendre les 10 animaux les plus dangereux du désert.

1. L’échide carénée (Echis carinatus)

C’est une vipère venimeuse que l’on trouve en Asie centrale et au Moyen-Orient et qui fait partie du groupe des « 4 grands serpents », célèbres pour leurs poisons dangereux. La morsure de cette espèce est capable de tuer sa victime, mais tous les spécimens n’injectent pas suffisamment de venin pour y parvenir.

C’est l’une des espèces de serpents terrestres les plus meurtrières. Heureusement, l’utilisation d’antivenins a considérablement réduit les résultats mortels produits par la morsure de cette espèce.

Un des animaux dangereux du désert.

2. Le monstre de Gila (Heloderma suspectum)

Le monstre de Gila fait partie du seul genre de lézards venimeux qui existe. Contrairement à la croyance populaire, ce reptile n’utilise pas de venin pour tuer ses victimes : ses toxines ne produisent que des douleurs intenses et une paralysie. Le danger ne réside pas dans sa létalité, mais dans la terrible expérience qu’elle peut nous faire vivre.

Un monstre de Gila sur une pierre.

3. Le scorpion fait partie des animaux dangereux du désert

Malgré leur taille, ces invertébrés peuvent également constituer un danger mortel pour l’homme. La plupart des scorpions sont redoutés par la société, car leurs poisons ont causé plusieurs décès.

De par leur nature, les environnements arides et chauds sont excellents pour leur développement. C’est pourquoi le désert est l’un de leurs habitats préférés.

Un des animaux dangereux du désert.

4. L’araignée violoniste (Loxosceles deserta)

L’araignée violoniste est l’un des arachnides les plus dangereux présents dans les environnements désertiques. En effet, son venin contient des composants nécrotiques qui peuvent entraîner de graves complications ou la mort lorsque la blessure n’est pas bien soignée.

Une araignée violoniste.

5. L’abeille européenne (Apis mellifera)

L’ abeille européenne n’est qu’une variante de l’abeille commune. Sa toxine est donc tout aussi dangereuse que celle de cette dernière.

Comme vous pouvez l’imaginer, sa morsure n’est pas mortelle en soi : le risque réside dans le grand nombre de spécimens qui attaquent une cible en même temps. De plus, le poison que ces abeilles injectent peut déclencher une réaction allergique susceptible de menacer la vie de la victime.

Comment les abeilles voient-elles ?

6. Le puma (Puma concolor), un des animaux dangereux du désert

Bien que cela puisse être difficile à croire, les pumas sont des animaux dangereux et qui s’adaptent à divers environnements. C’est pourquoi ils peuvent être vus dans certaines zones du désert montagneux.

Ce félin est le deuxième plus grand félin d’Amérique et est un chasseur inné qui n’hésitera pas à profiter de tout type de proie. Sa force, sa vitesse, ses griffes et ses crocs en font une espèce assez redoutable.

Un des animaux dangereux du désert.

7. Les fourmis de feu (genre Solenopsis)

Les fourmis de feu regroupent un grand nombre d’espèces, parmi lesquelles il existe des spécimens adaptés au climat désertique aride. Le poison produit par ces insectes provoque une grave irritation du corps dont la sensation s’apparente à celle d’une brûlure.

Ces mêmes toxines provoquent souvent des réactions allergiques, lesquelles peuvent être mortelles pour la victime. C’est là que le danger réside.

Les fourmis de feu divisent leur colonie en castes : il y a une reine, des ouvrières et des mâles reproducteurs.

Un des animaux dangereux du désert.

8. L’autruche d’Afrique (Struthio camelus)

Vous ne vous attendiez probablement pas à voir l’autruche sur cette liste. En effet, il s’agit généralement d’un oiseau au comportement assez docile.

Cependant, les pattes caractéristiques de cette espèce particulière lui permettent d’échapper aux prédateurs. En raison de leur grande force et de leur densité osseuse, un coup de patte de cet animal peut tuer même un lion.

Une autruche.

9. Le dingo (Canis lupus dingo)

Le dingo est un proche descendant des loups qui partage certains traits physiques  avec les chiens d’aujourd’hui. Ces canidés sont des chasseurs innés dans leur habitat et ne sont généralement pas agressifs envers les humains.

Cependant, les pénuries alimentaires peuvent modifier leur comportement et les inciter à s’attaquer à tout être vivant qu’ils rencontrent. Cela nous évoque un triste événement qui a eu lieu il y a 40 ans : un troupeau de dingos a mortellement attaqué un bébé de seulement 2 mois. Cet événement a été si choquant qu’il existe un film sur le sujet.

Toutefois, il n’y a aucune preuve certaine que ces canidés étaient les coupables. Quoi qu’il en soit, des cas d’attaques non mortelles sur les humains ont été en enregistrés.

Un dingo dans le désert

10. Le kangourou roux (Macropus rufus), le marsupial dangereux du désert

Malgré le fait que ces marsupiaux soient très appréciés, le danger potentiel qu’ils représentent n’est pas souvent pris en compte. Ils sont agressifs par nature, mais notre présence peut leur causer un malaise. Le kangourou roux est un animal aux pattes bien développées capable de causer des blessures graves.

Le coup de pied d’un kangourou rouge peut provoquer de graves fractures du squelette humain.

Des kangourous roux qui courent.

Chacun des animaux ci-dessus est capable de nous causer des blessures graves, voire la mort. Malgré cela, la plupart d’entre eux n’attaqueront pas à moins d’être dérangés.

En somme, de nombreux accidents mortels sont dus à une mauvaise interaction avec ces animaux : chaque être vivant mérite le respect. Ne jouez pas avec leur vie, et encore moins avec la vôtre.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les 12 animaux marins les plus dangereux
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Les 12 animaux marins les plus dangereux

Les animaux marins les plus dangereux utilisent leurs mâchoires ou leurs toxines pour tuer efficacement leurs proies. Découvrez-les !



  • Swinson, C. (1976). Control of antivenom treatment in Echis carinatus (Carpet Viper) poisoning. Transactions of the Royal Society of Tropical Medicine and Hygiene, 70(1), 85-87.
  • Eng, J., Kleinman, W. A., Singh, L., Singh, G., & Raufman, J. P. (1992). Isolation and characterization of exendin-4, an exendin-3 analogue, from Heloderma suspectum venom. Further evidence for an exendin receptor on dispersed acini from guinea pig pancreas. Journal of Biological Chemistry, 267(11), 7402-7405.
  • Gilbert, M. M., Snively, E., & Cotton, J. (2016). The tarsometatarsus of the Ostrich Struthio camelus: anatomy, bone densities, and structural mechanics. PloS one, 11(3), e0149708.
  • Winston, M. L. (1992). The biology and management of Africanized honey bees. Annual review of entomology, 37(1), 173-193.
  • Knight, D., & Bangs, M. J. (2007). Case report. Cutaneous allergic vasculitis due to Solenopsis geminata (Hymenoptera: Formicidae) envenomation in Indonesia. Southeast Asian journal of tropical medicine and public health, 38(5), 808.
  • Vorhies, C. T. (1917). Poisonous animals of the desert. College of Agriculture, University of Arizona (Tucson, AZ).