Collier antiparasitaire pour chien : lequel choisir ?

Bien que le marché regorge de nombreuses alternatives pour prévenir et éliminer les puces et les tiques, les colliers antiparasitaires pour chiens sont la meilleure option.
Collier antiparasitaire pour chien : lequel choisir ?

Dernière mise à jour : 21 juin, 2021

L’un des dispositifs les plus simples et les plus efficaces du marché pour éliminer les parasites de l’environnement d’un chien est le collier antiparasitaire. Ceux-ci ont libèrent de façon prolongée et efficace certains composés dont le but est de tuer différents taxons d’arthropodes indésirables, tels que les acariens, les tiques, les puces et les poux.

Les tiques, les puces et autres invertébrés sont des vecteurs de maladies graves qui affectent à la fois les canidés et les humains. Par conséquent, protéger les animaux de compagnie de ces vecteurs est la première étape pour préserver leur santé – et la nôtre. Ci-dessous, vous trouverez plusieurs exemples de collier antiparasitaire pour chien.

Qu’est-ce qu’un collier antiparasitaire pour chien et comment fonctionne-t-il ?

Comme son nom l’indique, les colliers antiparasitaires pour chiens sont ceux qui parviennent à éradiquer les parasites externes qui peuvent les affecter. La plupart d’entre eux sont sans danger et ne causent aucun mal au chien ou à l’humain qui le manipule correctement. Selon la marque choisie, la période d’efficacité du collier antiparasitaire varie.

Prevender

C’est l’un des colliers antiparasitaires pour chiens les plus efficaces contre les puces. Il préveint également les piqûres de diverses espèces de tiques pendant environ 6 à 7 mois.

Le principal atout de ce collier antiparasitaire pour chien est le diazinon. Il s’agit d’un insecticide organophosphoré qui se libère lentement au contact avec le parasite, provoquant la paralysie et la mort.

Ce collier est idéal pour les chiens de plus de 6 mois. Bien que étanche, il est recommandé de l’enlever lors du bain du chien.

Les puces sont des animaux qui vivent cachés dans votre maison.

Scalibor

Ce collier est très populaire sur le marché, car il est l’un des rares approuvés par des études extérieures qui certifient son efficacité contre le phlébotome, responsable de la leishmaniose chez le chien. Il assure une protection contre la maladie pendant 12 mois dans le cas des phlébotomes, 6 mois pour les tiques et 4 mois pour les puces.

L’atout de ce collier contre la leishmaniose est la libération constante de deltaméthrine dès sa mise en place sur le chien. Au bout d’une semaine, le collier atteint son point d’efficacité. Cette option est idéale pour les chiens qui restent à l’extérieur pendant de longs moments pendant l’été, car elle repousse également les moustiques capables de transmettre la dirofilaria.

Scalibor est recommandé chez les chiens âgés de plus de 7 semaines. Il est également résistant à l’eau et à la pluie, bien qu’il soit recommandé de l’enlever lors du bain du chien. Il mesure entre 48 et 65 centimètres et la poussière qui l’accompagne doit être éliminée à l’aide d’un chiffon avant de le mettre autour du cou de l’animal.

Zotaline

Il s’agit d’un autre collier antiparasitaire pour chiens dont le principe actif est le diazinon ou le dimpylate. Sa fonction dépend de la température corporelle du chien, se propageant à travers la peau et les poils. Cette substance est très peu toxique pour les chiens en général. En revanche, elle est mortelle pour les parasites, comme les puces et les tiques.

Ce collier n’est pas étanche et doit être retiré à l’heure du bain. Son utilisation est déconseillée chez les chiennes allaitantes.

Il est indiqué chez les chiens âgés de plus de 6 mois. Un examen constant du chien est essentiel pour détecter d’éventuels effets secondaires, tels que des chutes, des démangeaisons ou encore des rougeurs. Des réactions plus fortes –  vomissements, diarrhée ou anorexie – peuvent survenir si le chien mord, lèche ou suce le collier.

Taber

Ce collier antiparasitaire pour chien a pour principal actif la perméthrine, idéal contre les poux, les puces et les tiques, ainsi que pour repousser les moustiques et les mouches. Son effet est optimal pendant 4 mois et sa mesure de 60 centimètres le rend apte pour de nombreuses races de chiens.

Contrairement au Zotalin, ce collier convient aux chiens de plus de 2 mois, aux chiennes gestantes et à celles en période d’allaitement. Il est vendu dans un sac qui ne doit être ouvert qu’au moment de le mettre autour du cou du chien. Autrement, son effet se verrait réduit.

Merlin

Comme le collier Scalibor, le composant principal de ce collier antiparasitaire pour chien est la deltaméthrine. Il offre une protection contre les phlébotomes pendant près de 6 mois, contre les puces pendant 4 mois et les tiques dans les 6 mois. Concernant l’âge recommandé pour une utilisation chez le chien, le chien doit être âgé de plus de 7 semaines.

L’efficacité maximale a lieu au cours de la première semaine après la mise en place du collier. Il est résistant à l’eau. En revanche, il peut générer des réactions allergiques dans la région du cou. Il est indispensable de renoncer à son utilisation en cas de réaction, telle qu’un manque de coordination, des vomissements, une hyperactivité ou une salivation excessive.

Seresto

Il s’agit du collier antiparasitaire pour chien le plus vendu et le plus populaire, en raison de sa durée de 8 mois. Durant cette période, ses principaux actifs – imidaclopride et fluméthrine – sont constamment libérés. Il peut être utilisé chez les chiots de plus de 8 semaines, qui bénéficient de la protection Seresto contre les puces, les tiques et les poux.

Le Seresto est un collier étanche qui s’est également avéré efficace contre la leishmaniose.

Les actifs sont libérés en petites quantités à travers le pelage et la couche graisseuse de la peau du chien. Cependant, le plus frappant est son niveau de sécurité chez les chiens, les humains et même les chats (il existe également une version pour les félins). Ce collier est vendu sous deux présentations, en fonction du poids du chien (s’il pèse ou non plus de 8 kg).

Canishield

C’est le seul collier contenant de la deltaméthrine, une substance qui parvient à offrir des périodes de protection différentes selon le parasite. Dans le cas des tiques, son efficacité est assurée pendant 6 mois. Pour les phlébotomes, pendant 5 mois, et contre les puces, pendant 4 mois. Le collier peut résister à quelques éclaboussures, mais il est préférable de le retirer à l’heure du bain.

Kiltix

Contrairement aux colliers précédents, Kiltix est un collier qui libère du propoxur et de la fluméthrine pour tuer les acariens, les puces et les tiques. Son efficacité varie selon la taille du chien : 7 mois chez les chiens moyens et grands et 6 mois chez les petits chiens.

Cependant, cette efficacité varie en fonction de la quantité de pelage et du nombre de parasites dans l’environnement du chien. Ce collier s’active 24 heures après la pose, et si une tique est présente dans la fourrure du chien, elle mourra dans les 3 jours.

Un antiparasitaire pour les chiens.

Que sont les colliers répulsifs pour chiens ?

Contrairement aux colliers antiparasitaires, les colliers répulsifs sont fabriqués à partir d’extraits de plantes ou d’huiles. Leur fonction se limite uniquement à repousser certains invertébrés.

Leur champ d’action est plus limité – de 2 à 3 mois – et leur prix est plus accessible, car ils ne contiennent pas d’actifs insecticides. Par conséquent, ils ne servent que d’agents de prévention.

En somme, les colliers antiparasitaires pour chiens sont d’une grande aide lorsqu’il s’agit de mettre fin aux parasites gênants qui peuvent affecter la santé d’un chien. Le collier ne doit jamais être trop serré, et il faut toujours utiliser celui qui convient le mieux aux besoins de l’animal. Si vous avez des doutes, parlez-en à votre vétérinaire.

It might interest you...
Les alternatives au collier élisabéthain pour les chiens
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les alternatives au collier élisabéthain pour les chiens

Le collier élisabéthain est un cône qui se place au niveau du cou du chien pour l'empêcher de mordre ou lécher ou une certaine zone.