Un chien refuse de quitter la tombe de son maître pendant plus de 7 ans

Un chien de berger nommé Capitán a veillé sur la tombe de son maître décédé pendant des années. Nous vous racontons ici cette histoire émouvante.
Un chien refuse de quitter la tombe de son maître pendant plus de 7 ans

Dernière mise à jour : 23 février, 2022

Avez-vous entendu l’histoire de ce berger allemand qui a veillé sur la tombe de son maître le restant de ses jours ? Il y a des histoires vraies qui dépassent de loin les histoires fictives. Cette histoire ne peut que nous rappeler le film Hachiko, une émouvante histoire d’amitié entre un chien et son maître.

Nous vous racontons ici la belle histoire d’un chien nommé Capitán qui a vécu pendant plus de 7 ans dans un cimetière près de la tombe de son maître décédé. Des personnes ont tenté à plusieurs reprises de l’éloigner de la tombe, mais ce fidèle ami a toujours trouvé un moyen d’y retourner.

Capitán, le chien qui a veillé sur la tombe de son maître pendant des années

Issu d’un berger allemand, Capitán était un chien métis qui a été adopté par Miguel Guzmán. Verónica, sa femme, n’a pas été si heureuse à l’idée d’avoir un chien à la maison, car cela signifiait avoir plus de travail à la maison qu’elle n’en avait déjà. Mais en fin de compte, toute la famille s’est attachée à l’animal.

Cela s’est passé en 2005 dans la ville de Carlos Paz, à Córdoba en Argentine. L’année suivante, le père de famille est tombé malade et a été soigné dans divers hôpitaux jusqu’à ce que, malheureusement, il décède. Ce jour-là, Capitán a également disparu. L’animal est finalement réapparu quelque temps après, mais plutôt que de rester à la maison, il traînait dans les rues du quartier.

Un chien sur l'herbe.

Puis un jour, Capitán n’est pas revenu à la maison. La famille a alors pensé qu’il s’était définitivement perdu, que quelqu’un l’avait pris ou pire encore, qu’il était mort.

Un beau jour, alors que Verónica et son fils sont allés visiter la tombe du défunt, quelle n’a pas été leur surprise lorsqu’ils ont vu que près de la tombe de Miguel se trouvait leur fidèle ami Capitán. Damián, le fils, n’a pas cessé de crier de joie en voyant son grand ami, mais encore plus surprenante a été la réaction du chien dont l’aboiement ressemblait à un cri amer.

La famille a tenté de ramener Capitán chez lui, mais ce dernier n’a pas voulu les suivre. La famille a raconté que le chien leur rendait visite de temps à autres, mais ne restait jamais. Un jour, après une nouvelle visite de sa famille au cimetière, le chien a décidé de retourner chez lui en leur compagnie. Mais le séjour a été de courte durée : quelques temps après, Capitán est retourné au cimetière.

Quelques témoignages sur le chien qui reste près de la tombe de son maître

Une dame qui vend des fleurs au cimetière a raconté que lorsque Capitán a fait son apparition au cimetière, il s’est blessé à la patte. Elle a donc appelé un vétérinaire. Depuis lors, ce chien a gagné l’affection des personnes qui viennent quotidiennement au cimetière, ainsi que celle des travailleurs.

Le directeur du cimetière a affirmé avec grand étonnement que le chien était apparu seul au cimetière et avait erré un peu partout, jusqu’à ce qu’il ait trouvé la tombe de son maître.

races de chiens allemands

Cette histoire a commencé en 2007, mais ce n’est qu’en 2012 qu’elle s’est fait connaître à travers le monde, grâce aux différents médias. Des documentaristes français ont même décidé de faire un film documentaire pour raconter cette incroyable histoire.

À l’âge de 11 ans, ce chien a été touché par une insuffisance rénale. Une association a proposé que la rue principale du cimetière porte son nom, et qu’une sculpture soit réalisée en son honneur pour immortaliser l’amitié entre Capitán et son cher ami Miguel.

Cela pourrait vous intéresser ...
Une femme identifiée pour avoir déposé de la nourriture empoisonnée dans des jardins publics
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Une femme identifiée pour avoir déposé de la nourriture empoisonnée dans des jardins publics

Une femme a été arrêtée à Lucena, en Espagne, pour avoir déposé de la nourriture empoisonnée dans des parcs. Apprenez-en plus ici.