Le Chat des Andes : un félin en sérieux danger

Le Chat des Andes est un petit félin sauvage qui vit dans les hautes altitudes des Andes. Malheureusement, cet animal se trouve en grave danger.
Le Chat des Andes : un félin en sérieux danger

Dernière mise à jour : 04 décembre, 2020

Le Chat des Andes (Leopardus jacobita) est un petit félin sauvage endémique d’Amérique du Sud. Il s’agit de l’une des espèces les plus menacées du continent américain, et l’un des félins les moins connus de la planète. Sa répartition se limite aux régions montagneuses des Andes, du Pérou, du nord de la Bolivie, du Chili et d’Argentine.

Considéré comme un animal sacré par de nombreuses tribus andines, cette espèce possède une importante valeur historique pour les communautés locales. Sa figure est effectivement représentée dans des pétroglyphes gravés par différentes cultures des Andes. Ce chat est considéré comme l’esprit protecteur des montagnes. Sache-en plus ici sur ce petit félin.

A quoi ressemble le Chat des Andes ?

Il s’agit d’un petit félin qui mesure entre 74 et 85 centimètres de long, avec une longue queue annelée qui dépasse 40 centimètres au total. Il ne dépasse généralement pas les 35 centimètres de hauteur et pèse entre 4 et 7 kilogrammes. Autrement dit, cet animal présente des mesures très semblables à celles d’un chat domestique.

Son pelage est long, dense et gris avec des taches rougeâtres-jaunâtres disposées uniformément sur les deux côtés du corps. Son ventre est blanc. Ses oreilles sont grandes et arrondies. Son nez est complètement noir. Quant à ses pattes, elles sont courtes et robustes.

Il s'agit d'un Chat des Andes.

L’habitat du Chat des Andes

Ce félin sauvage vit dans des milieux arides, rocheux, avec peu de végétation et proches des sources d’eau. Il se trouve à de hautes altitudes comprises entre 3000 et 5000 mètres au-dessus du niveau de la mer. Les températures y sont extrêmes et de fortes rafales de vent y soufflent continuellement.

Etant donné que ces paysages rocheux ne sont pas continus, l’habitat du Chat des Andes – et de ses proies – est naturellement fragmenté. En outre, les perturbations humaines rendent encore plus difficile son extension. La densité de cette population est très faible. Actuellement, on estime qu’il y a seulement environ 1378 spécimens adultes à l’état sauvage.

Par ailleurs, on pense que le Chat des Andes et le Chat des Pampas partagent le territoire. Le félin qui nous intéresse aujourd’hui est une espèce plus spécifique avec une gamme de ressources plus étroite que celle du Chat des Pampas.

En raison de son comportement farouche et de la difficulté de son territoire, il existe très peu d’observations de cet animal. Seules des techniques avancées, comme l’usage d’appareils photos et de colliers émetteurs, ont permis de calculer le nombre de spécimens en liberté.

Un animal farouche et méconnu

Le Chat des Andes et un félin solitaire et très difficile à observer. On méconnaît donc beaucoup de données sur son mode de vie. Cependant, on pense que son activité est plus fréquente pendant la nuit et la première moitié de la journée. Il est probablement plus facile pour lui d’attraper des proies.

On l’a observé couple entre les mois de juillet de décembre, puis avec des chatons entre octobre et avril. La mère protège certainement sa portée à l’intérieur des galeries de mammifères fouisseurs ou dans les fissures des rochers.

Les principales proies du Chat des Andes sont les rongeurs autochtones, comme le gros rat à ventre gris (Phyllotis xanthopygus), le chinchilla (Lagidium viscacha), la souris chinchilla grise (Abracoma cinerea) ou la souris à queue de pinceau (Octodontomys gliroides). On sait qu’il peut également capturer des oiseaux, des insectes et autres petits mammifères.

Les menaces auxquelles fait face le chat sacré des Andes

Les principales menaces auxquelles fait face ce chat sont le braconnage, la rareté des proies et la perte de son habitat. Aussi, étant considéré comme sacré dans les traditions indigènes, ce félin est malheureusement offert en sacrifice lors de festivités.

Ce facteur, avec le braconnage pour sa fourrure, sont deux des principales menaces dont souffre cette espèce. L’expansion de la frontière agricole, la mauvaise gestion du bétail et l’extraction d’eau pour l’activité minière et pétrolière croissantedans les hauts plateaux d’Amérique du Sud sont des activités humaines qui altèrent également l’habitat du Chat des Andes.

Le Chat des Andes assiste à la perte de son habitat.

La surveillance des spécimens en liberté, l’association entre les différents pays qui abritent cette espèce, ainsi que la collaboration avec l’ONG Allianza Gato Andino, tentent d’améliorer la situation de ce félin sauvage. Sensibiliser la population et modifier son statut d’espèce en voie d’extinction est une tâche difficile, mais pas impossible.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 curiosités sur l’intelligence des chats
My AnimalsLisez-le dans My Animals
5 curiosités sur l’intelligence des chats

L'intelligence des chats est le sujet d'un grand nombre d'études actuelles, qui nous révèlent beaucoup de choses sur nos petites boules de poils.



  • IUCN Leopardus jacobita
  • ONG Alianza Gato Andino
  • Felinos de Argentina