British longhair : origine et caractéristiques

De nature calme et amical, et avec un long pelage doux, le bristish longhair est un excellent choix pour de nombreux gardiens responsables.
British longhair : origine et caractéristiques

Dernière mise à jour : 08 juin, 2021

Les chats font partie des animaux de compagnie les plus populaires, mais il en existe de nombreuses races. Lorsqu’on cherche un chat à adopter comme animal de compagnie, tant de variété peut rendre le choix très difficile. Nous vous présentons ici une race hautement recommandée, le british longhair.

Ces chats ont été créés accidentellement au 20ème siècle et sont en train d’être reconnus comme une race à part entière. Si vous cherchez un compagnon félin et que vous voulez en savoir plus sur le british longhair, poursuivez donc votre lecture !

L’origine du british longhair

Les british longhair proviennent des félidés qui ont accompagné les Romains après que ces derniers ont colonisé la Grande-Bretagne. Ces animaux ont été à l’origine importés d’Egypte.

A partir de ces animaux anciens, la race de chats british shorthair a été établie et à peine modifiée au fil du temps. Cependant, leur survie n’a pas toujours été garantie.

Avec l’avènement de la Première Guerre mondiale, et encore plus après la Seconde Guerre mondiale, l’héritage génétique du british shorthair s’est considérablement réduit. Afin de fournir une variabilité génétique et de sauver la race, les éleveurs ont commencé à croiser les spécimens survivants avec des chats persans.

Ces chats portaient le gène des poils longs, mais ce gène est récessif, comme l’expliquent les portails spécialisés. Cela signifie que, pour que la progéniture ait de longs poils, ses deux parents doivent être porteurs de ce gène. Par conséquent, la majorité des chats issus de ces croisements initiaux étaient identiques aux félins à poil court.

Mais avec le temps, des chats à poils longs ont commencé à apparaître. Alors que le gène récessif commençait à devenir plus courant parmi les nouvelles générations, les traits du british longhair ont commencé à devenir de plus en plus pertinents.

Bien qu’initialement rejetés, les british longhair sont aujourd’hui une race de plus en plus reconnue et appréciée. En effet, cette race est très populaire aujourd’hui, mais cela s’est produit de manière totalement involontaire.

Un british longhair.

Ses caractéristiques physiques

En raison de son origine, le british longhair partage bon nombre de ses caractéristiques avec son ancêtre à poil court. Ce sont des félins de taille moyenne ou grande, avec une longue crinière dense qui les fait paraître encore plus imposants. Ils sont généralement assez trapus et larges, avec de fortes pattes courtes et une queue épaisse.

Leur tête est grande et arrondie, avec un museau court. Leurs coussinets des moustaches sont assez proéminents et arrondis, tout comme le menton. Leurs yeux sont grands, très circulaires et ouverts. Leurs oreilles sont courtes et arrondies.

Comme le british shorthair, ce chat présente une grande variété de couleurs. Certains spécimens ont une seule teinte sur tout le corps, tandis que d’autres sont ornés de combinaisons très différentes. Il existe plus de 300 motifs de couleurs. Parmi les plus populaires, figurent les suivants :

  • Tortie : Ce motif à 3 couleurs rappelle une écaille de tortue. Les torties sont généralement des femelles.
  • Colorpoint : le chat est de manière générale blanc. Le bout des pattes, la queue, le nez et les oreilles sont plus foncés.
  • Tabby : Ce motif caractéristique est constitué d’une couleur de base traversée par une série de rayures irrégulières plus foncées.

Le caractère du british longhair

Ces félins sont amicaux et affectueux, mais ils conservent également leur indépendance. Bien qu’ils ne dépendent pas constamment de leurs maîtres, ils apprécient la compagnie humaine. Ils préfèrent souvent être dans la même pièce que les gens, se blottir contre eux et jouer. Cependant, ils n’ont aucun problème à passer du temps seuls.

La race est généralement calme. Ce ne sont pas des chats particulièrement actifs, mais ils sont curieux. Ils aiment les jeux qui les stimulent mentalement, ils aiment la nourriture et ne sont généralement pas bruyants du tout.

Cette personnalité les rend compatibles avec des situations familiales variées. Ils tolèrent bien la coexistence avec les enfants, les chiens et les personnes âgées.

Les soins à prodiguer

Cette race nécessite des soins très similaires aux autres chats domestiques, avec deux aspects d’intérêt particulier. D’une part, elle a besoin de plus d’entretien que les races à poil court.

Autrement, ses poils peuvent rapidement s’emmêler et accumuler des débris, ce qui est gênant pour l’animal et peut entraîner des problèmes de santé. Pour éviter cela, il est fortement recommandé de brosser le chat chaque semaine.

D’autre part, cette race n’est pas très active et est passionnée par la nourriture. Cela la rend sujette à l’obésité. Il est très important de veiller à ce que les chats fassent suffisamment d’exercice et de soigner leur alimentation.

Il convient de noter que laisser le félin errer librement à l’extérieur de la maison n’est pas une bonne option. Il ne faut pas oublier que les chats sont des espèces envahissantes qui causent de très graves dommages à la biodiversité locale. Une meilleure alternative, pour eux et pour la nature, est qu’ils fassent de l’exercice à l’intérieur de la maison.

Les maladies

Comme toutes les races pures ou les croisements soutenus dans le temps, le british longhair a une prédisposition à certaines pathologies. Parmi elles, figurent les suivantes :

  1. Hyperthyroïdie : cette condition survient lorsque la glande thyroïde est surstimulée et produit trop d’hormones. Certaines sources affirment que cette pathologie est typique des british longhair, mais des recherches ont montré qu’ils courent moins de risques de la développer que les british shorthair.
  2. Cardiomyopathie hypertrophique : cette pathologie se caractérise par un épaississement atypique du ventricule gauche du cœur. Dans ce cas, il s’agit d’une condition plus susceptible de se produire chez le british longhair que chez les autres races.
  3. Maladie polykystique des reins : Dans cette condition, des kystes non cancéreux se produisent dans les reins du félin, lentement mais régulièrement. Les chats persans sont sans doute les plus touchés par cette maladie, mais les british longhair ne sont pas épargnés. De nombreux cas ont été enregistrés et génotypés.
Un british longhair.

En somme, les british longhair sont beaux, loyaux, joueurs et ont une apparence imposante. Comme toute race croisée dans le temps, elle est sujette à certains problèmes de santé dont il faut tenir compte.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les races de chats avec le moins de maladies
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Les races de chats avec le moins de maladies

Certaines races de chats souffrent moins de maladies que les autres. Plus la variante est croisée, plus le pronostic est mauvais.