Les courses de chiens sont enfin interdites

17 avril, 2018
Nous utilisons les chiens pour de nombreuses bonnes raisons. C'est le cas des thérapies, comme avec les enfants autistes, la détection du cancer ou l'assistance avec les chien d'aveugles, etc. Cependant, on les utilise aussi à des fins plus obscures. A présent, examinons le cas des combats et des courses de chiens.
 

Différentes organisations luttent depuis des années pour y mettre fin. Jusqu’à présent, aucune grande avancée n’avait aboutie. En effet, malgré les sanctions prévues par la loi, il n’est pas toujours facile de trouver les responsables. Cependant, d’excellentes nouvelles nous sont parvenues et nous devions les partager avec vous. Les courses de chiens sont désormais interdites !

L’interdiction des courses de chiens

 

Cette nouvelle touche particulièrement l’Argentine, un pays où les courses de lévriers étaient nombreuses. Après de nombreuses manifestations et pétitions de citoyens, le gouvernement a décidé d’envisager la possibilité de poursuivre l’examen de cette question.

une course de lévriers

Le gouvernement a alors mis en place un votre pour ou contre cette action cruelle de beaucoup de gens. Cependant, la décision n’a pas été facile à prendre. Il y a même eu une révolte devant la porte du Congrès.

D’une part, les activistes en faveur de l’interdiction de ces courses sont arrivés très tôt pour faire ce que l’on appelle un processus de surveillance. Pendant ce temps, ceux qui étaient contre l’interdiction voulaient en faire de même. Ce sont eux, appelés “galgueros”, qui contrôlent les courses.

 

Il n’ y a pas grand-chose à expliquer sur ce qui s’est passé quelques minutes plus tard. Une longue journée d’insultes, de cris et même de poussées s’est déroulée. Elle a atteint un tel point que la police est intervenue pour empêcher le sang de couler. Car on sait très bien que lorsqu’on défend quelque chose qui nous tient à cœur, on y met son corps et son âme.

L’intérieur n’était pas différent. Beaucoup se sont abstenus d’ailleurs. Ceux qui s’opposaient à leur interdiction (peut-être parce qu’ils en tirait profits) se battaient pour changer l’opinion des autres.

Toutefois, la victoire a été écrasante : 132 voix pour, 17 contre et 23 abstentions, ce qui indique que le pays interdira alors les courses.

Quelles seront les sanctions ?

deux lévriers sur un terrain

 

La loi, rédigée par le sénateur de la Coalition Civique, interdit la course des chiens de toute race. Peu importe qu’ils soient des lévriers ou non. Ceux qui veulent enfreindre la loi et organiser ces courses encourent des peines d’emprisonnement allant de 3 mois à 4 ans. Mais aussi des amendes allant de 4 000 $ à 80 000 $.

Les organismes à but non lucratif qui se sont battus pour y parvenir sont ravis. L’un d’entre eux, Proyecto Galgos, a clarifié la nécessité de rendre ces carrières illégales et de créer des peines de prison et des sanctions économiques.

 

C’est ce qu’ils ont expliqué à l’un des journaux locaux:

“Les courses sont un business dans lequel les lévriers gris sont un produit qui est utilisé pour des millions de dollars en prix, paris et ventes de traitement.”

La maltraitance des chiens

“Les lévriers sont enfermés dans l’obscurité totale pour briser leur caractère. Les éleveurs les attachent avec des cordes et les font courir sur le parcours où les chiens tombent ou se brûlent. À six mois, ils commencent à leur donner des médicaments pour qu’ils deviennent de meilleurs coureurs. Ces médicaments contiennent de la strychnine, de l’arsenic, de l’éphédrine, des oestroides Viagra.

Dix minutes avant de courir, ils reçoivent une injection finale dans le cou ou sur la poitrine. Elle peut contenir des méthamphétamines et même de la cocaïne liquide avec des vitamines.

Selon le vétérinaire Andrea Diratchette : “Après une course le dimanche nous avons des chiens avec des fractures, des problèmes systémiques, des arrêts cardiaques, des morts subites. Ceux qui sont blessés sont forcer à se lever. Ils les soulèvent et, même s’ils sont fracturés, les font monter de la même façon.”

Enfin, après avoir lu ces commentaires, il est clair qu’il était urgent d’interdire les courses de chiens. Nous nous en réjouissons !