Un enfant envoie une lettre à son chien mort et reçoit en retour une belle réponse

08 août, 2018
Sa mère ne savait plus comment alléger sa peine, alors elle lui suggéra d’écrire une lettre à son chien à destination du ciel. Et il a obtenu une réponse !

Expliquer à un enfant que son animal est mort peut-être l’une des choses les plus difficiles que nous ayons à faire dans notre vie. Pour nous, notre animal de compagnie est un membre de plus dans la famille, et pour un enfant c’est son ami, son complice de jeux, son frère. Les petits ne comprennent pas très bien le sens de la mort. Certains disent qu’il n’est pas bon d’inventer des histoires pour les aider comprendre la mort. Il y en a d’autres qui ne sont pas d’accord, notamment lorsque le chien décédé était plus qu’un animal de compagnie.

La mère de Luke fait partie du deuxième groupe. Luke est un garçon de 3 ans qui a été attristé par la mort de son Beagle, Moe. Sa mère ne savait plus comment alléger sa peine, alors elle lui suggéra d’écrire une lettre à son chien à destination du ciel. Et il a obtenu une réponse ! Vous voulez savoir ce que Moe a répondu à Luke ?

La lettre de Luke à son chien décédé, Moe.

La mère de Luke, qui a joué le jeu à 100 %, donna à son fils l’adresse de son chien décédé : » Moe Westbrook, Paradis des chiens, 1er nuage ».

La mère de Luke avait l’intention de ramasser la lettre avant l’arrivée du facteur, mais elle l’oublia.

La lettre de Luke disait (la mère avait écrit les mots que lui dictait son fils) :

« Moe, tu es parti sans dire au revoir, mais maman m’a dit que tu devais aller au paradis. J’imagine que ce sera sympa et que tu seras heureux là-bas… mais tu me manques beaucoup.

Maman m’a dit que tu ne peux pas revenir, mais je veux que tu saches que vivre avec toi a été très agréable et que je veux toujours jouer avec toi comme avant, même si tu n’es plus là, tu seras toujours mon ami.

Je t’aime,

Luke. »

La mère ne pouvait pas retenir ses larmes alors qu’elle écrivait les mots de son fils de 3 ans. Elle a ensuite mis la lettre dans une enveloppe, la referma et l’a mise dans la boîte aux lettres pour que le facteur l’enlève sous les yeux de Luc.

La réponse de Moe, le chien décédé de Luke

Quelques jours plus tard, Luke reçut une réponse de « Moe Westbrook, Paradis des chiens, 1er nuage ». La mère de Luke était à la fois surprise et perplexe. Ce n’était pas possible ! Curieuse et en même temps craintive, elle ouvrit la lettre qui disait cela :

« Je suis au paradis des chiens, je joue toute la journée et je suis heureux.

Merci d’être mon ami, je t’aime Luke.

Moe. »

Une fois la lecture finie de cette réponse de Moe, Luke n’était plus inquiet, car il savait que son ami allait bien et qu’il l’aimait toujours.

Mais pour la mère de Luke, il restait encore quelque chose à faire.

Qui était l’auteur de cette réponse  ?

Un enfant est assis par terre dans un champs avec un gros chien à ses côtés

La réponse semblait évidente : le bureau de poste de la localité où Luke et sa mère vivent. Et c’est à cet endroit que la mère de Luke est allée. Il n’y avait pas beaucoup de facteurs qui couvraient la région, alors après avoir mis la main sur cette liste, elle n’avait qu’à demander à chacun d’entres eux  qui avait répondu à la lettre de Luke.

Zina Owens, c’est le nom de la personne dans cette belle histoire. Zina travaille comme facteur à la poste, et lorsqu’elle vit la lettre de Luke, elle n’a pas pu s’empêcher de se sentir touchée. Elle savait qu’elle devait faire quelque chose pour réconforter le jeune garçon. C’est donc elle qui a écrit la réponse et a ainsi rendu Luke heureux.

La mère la remercia pour son geste gracieux et désintéressé. La réponse de Zina fut :

« Le monde est plein de mauvaises nouvelles qui semblent laisser tout le monde dans l’indifférence tant qu’ils ne sont pas touchés eux-mêmes. Un peu d’altruisme et d’humanité pourraient rendre le monde meilleur avec des gens plus heureux. Je voulais juste rendre votre fils un peu plus heureux et en même temps être un peu plus heureuse moi-même. Merci à vous »

Source principale de l’image : www.lasexta.com