Le lévrier espagnol : une race résistante et historique

20 juin, 2018
Le lévrier espagnol, est l'une des plus anciennes races de la péninsule ibérique. Cependant, elle était relativement méconnue jusqu'à récemment.
 

Les mauvais traitements et l’abandon des lévriers en font l’une des races les plus adoptées. Si vous voulez en savoir plus sur ces animaux, lisez ce qui suit :

L’histoire du lévrier espagnol

Le lévrier espagnol est une race très ancienne. On pense qu’il descend, comme les épagneuls, des chiens de l’Egypte Ancienne. Il existe des traces de l’existence de lévriers en Espagne depuis le IIe siècle av. J.-C. D’ailleurs, il existe un traité romain sur la chasse qui décrit des chiens dont le physique et le comportement sont identiques à celui des lévriers.

Ils ont toujours été utilisés pour la chasse au lièvre et au lapin, et pendant la Reconquête Espagnole, ils ont connu une période de propérité. De nombreuses zones de culture ne sont plus exploitées et deviennent des terrains de chasse, de sorte que le lévrier ait le terrain idéal : de grandes zones de plaines où vivent et courent lapins et lièvres.

 

un lévrier espagnol

Actuellement, on utilise toujours le lévrier espagnol pour ce travail. On en abandonne énormément à la fin de la saison de chasse, ce qui en fait l’une des races les plus présentes dans les refuges pour animaux. En revanche, ils sont parmi les chiens les plus adoptés, et même si les lévriers sont des chiens de chasse, ce sont aussi de bons chiens pour les foyers.

Caractéristiques physiques

Le lévrier espagnol a une anatomie de grand sprinter. Il a un corps léger mais puissant et grand sur pattes mais mince. Ainsi, les lévriers mesurent entre 50 et 70 centimètres, mais ils ne pèsent que 15 ou 18 kilos. Toute autre race de chien de cette taille pèserait au moins trois fois son poids.

Cela est dû au fait que le lévrier a des pattes longues et minces. D’autre part, il a un buste très profond, alors que son ventre et sa taille sont particulièrement minces. Il a aussi un dos légèrement arqué, et sa queue est longue et mince, plus large à la base qu’à l’extrémité.

Sa tête est également mince et allongée, et ses oreilles sont petites et triangulaires, mais également tombantes. Concernant son regard, ses yeux sont petits, vifs, alertes et situés sur les côtés de sa tête.

Quant à son pelage, le lévrier espagnol a un poil court, dur et dense. On peut le retrouver sous de nombreuses couleurs, mais on rencontre généralement des pelages tigrés de couleurs sombres. Il peut aussi être de couleur cannelle, brun, beige, jaune, noir ou blanc. Il y a aussi une variété de lévrier à poil long avec barbe, moustache et sourcils très longs. Cependant, c’est une variété moins répandue que le lévrier à poil court.

Comportement du lévrier espagnol

Les lévriers sont des animaux qui sont calmes et affectueux malgré ce que leur comportement pourrait nous indiquer. Trois promenades de qualité par jour sont suffisantes pour un lévrier espagnol. Il n’a pas besoin de dépenser plus d’énergie ou de faire plus d’exercice. Les propriétaires de lévriers sont surpris de constater que ce sont des animaux paresseux. En effet, ils passent la plupart de leur temps à dormir.

Leur instinct de chasse peut s’activer en leur faisant faire des jeux avec des objets en mouvement. Le fait de jouer avec eux en leur lançant une balle peut leur être plus nuisible que positif. Ce sont des chiens sensibles qui peuvent être très stressés lorsqu’ils jouent à ce type de jeux.

En ce qui concerne leur caractère, les lévriers sont des chiens timides. Cependant ils développent une grande affection pour leurs proches. Ainsi, ils ne sont généralement pas effusifs et ne font pas confiance facilement aux étrangers.

D’autre part, nous croisons beaucoup de chiens de cette espèce dans la rue qui ont été secourus. Peut-être ont-ils vécu un traumatisme ce qui, en plus de leur timidité naturelle, rend beaucoup de lévriers adoptés très peureux.

Leurs familles d’adoption peuvent accélérer leur processus d’adaptation et de guérison en se tournant vers un éducateur canin. Les lévriers sont des chiens résistants et forts. Ils peuvent surmonter les traumatismes causés par la négligence ou la maltraitance grâce à une thérapie individuelle.

un lévrier espagnol

Soins vétérinaires

Le lévrier espagnol est une race saine qui ne souffre pas de maladies héréditaires. Cependant, vous ne devez pas négliger les examens de santé que votre vétérinaire vous recommande. Il ne faut pas non plus oublier de suivre son programme de vaccination.

Il n’y a pas de forte incidence de dysplasie chez les lévriers. La dysplasie de la hanche  est un problème de santé courant chez d’autres chiens de cette taille, mais grâce à leur minceur, ils n’en souffrent généralement pas. On ne doit pas négliger la prévention des maladies communes aux grands chiens.

Chez les animaux qui chassent ou marchent dans des herbes hautes, il est important de ne pas oublier de suivre scrupuleusement les instructions données par les vétérinaires concernant le déparasitage interne et externe ; les puces ou les tiques peuvent être porteuses de maladies graves.

Vérifiez fréquemment ses coussinets et ses oreilles à la recherche d’éclats, de gravillons ou d’autres objets qui se seraient incrustés.