Le narval : la licorne des mers

12 juin, 2018
Ce cétacé difficile à apercevoir est considéré comme une espèce en voie d'extinction. Il est comparé à une licorne des mers, grâce à sa corne, qu'il utilise notamment pour chasser.

Il ressemble à un animal mythologique. Cependant, il s’agit bien d’un être réel qui vit dans nos océans. Il est surnommé la licorne des mers et il est difficile à étudier. Toutefois, tous les narvals ne possèdent pas cette corne caractéristique. Le narval est un animal aussi méconnu que passionnant.

Caractéristiques du narval

Le narval est un cétacé odontocète proche du béluga. Autrement dit, il s’agit d’un mammifère marin à dents. Il fait partie de la famille des baleines et se caractérise par son immense corne sur la tête. Il s’agit en fait d’une défense.

Les mâles et les femelles sont légèrement différents d’un point de vue morphologique. Une fois adultes, les mâles pèsent en moyenne 1 600 kilos et les femelles peuvent atteindre 1 000 kilos. Les femelles sont un peu plus petites que les mâles. Elles mesurent environ quatre mètres, tandis que les mâles atteignent généralement quatre mètres et demi.

D’autre part, le narval change de couleur tout au long de sa vie. Lorsqu’il nait, il est gris et des taches sombres uniques chez chaque animal apparaissent ensuite. Ces taches cessent d’apparaitre lorsque le narval atteint l’âge de deux ans. Cependant, elles continent de s’étendre avec le temps. Les taches les plus anciennes paraissent même noires. Enfin, les taches se seront tellement étendues qu’elles recouvreront tout le corps de l’animal.

Le narval se distingue des autres baleines car, comme le béluga, il ne possède pas de nageoire dorsale. En revanche, il présente une crête qui mesure jusqu’à un mètre de long.

Sa caractéristique la plus frappante est l’énorme incisive située à l’avant de sa tête. Cette défense peut mesurer jusqu’à deux mètres et peser plus de 10 kilogrammes. Elle n’est présente que chez les mâles.

Jusqu’à récemment, on ignorait à quoi servait la défense du narval. On pensait qu’elle était liée à l’orientation. Certains scientifiques osent même dire qu’elle leur permettrait de briser de fines couches de glace. De récentes recherches démontrent que le narval se sert en fait de cette défense pour chasser. En effet, il l’agite très rapidement pour étourdir les poissons avant de les manger.

Comportement du narval

Le narval vit en petits groupes. Pendant l’hiver, les groupes sont constitués de neuf individus. Cependant, en été, les navals migrent vers le sud et forment des groupes gigantesques de centaines ou milliers d’individus.

Il convient de noter que les narvals sont des cétacés particulièrement bruyants. Alors que d’autres espèces de baleines émettent à peine de bruit, les navals communiquent non seulement constamment par des sons, mais ces derniers sont aussi très variés.

Ils produisent ainsi des “clics” de manière régulière et à des intervalles différents. Ils utilisent ces sons comme écholocalisation, à la manière des dauphins. Cependant, ils produisent également des sifflements et d’autres bruits. Ces derniers permettraient uniquement aux narvals à communiquer entre eux. Les narvals sont également capables de moduler ces sons. Les scientifiques pensent donc que leur langage est complexe.

Quant à son alimentation, ce cétacé se nourrit dans les fonds marins. Il peut plonger jusqu’à 800 mètres de profondeur pendant 30 minutes. Il est donc, avec le cachalot, l’un des mammifères capables d’atteindre les plus grandes profondeurs lorsqu’il est submergé.

Habitat du narval

Le narval vit dans un endroit bien précis de la planète. En hiver, il vit dans les eaux glacées autours du pôles nord. Autrement dit, au nord du Canada, autours du Groenland et dans la partie de l’océan Atlantique russe. En été, il migre un peu plus au sud. On peut alors l’apercevoir dans des fjords ou des bras de mer canadiens.

Autrefois, les narvals vivaient dans des eaux plus chaudes mais, avec l’évolution, ils se sont déplacés vers les eaux les plus froides de la planète. Leur habitat est très réduit et leur population est peu dense. Ces cétacés sont des espèces en voie de disparition même s’ils ont peu de prédateurs. Seuls les peuples inuits les chassent.

Alimentation du narval

Le narval se nourrit exclusivement de poissons et de crustacés. Il s’agit donc d’un animal carnivore. Il peut chasser les bancs de poissons situés près de la surface. Toutefois, il plonge souvent pour se nourrir des créatures qui peuplent les fonds marins.

Il se nourrit surtout au début de l’hiver, lorsque la migration vers le nord s’achève et qu’il se retrouve dans les eaux froides. Lorsque ces eaux contiennent peu de glace, il se nourrit peu, voire pas du tout. Sa digestion peut être très lente. Par conséquent, les proies qu’il ingère peuvent le nourrir pendant des semaines, voire des mois.

Le narval figure parmi d’autres espèces en voie de disparition. Néanmoins, sa protection est heureusement garantie. En effet, les narvals sont difficiles à étudier et à connaitre en profondeur. Toutefois, leur population semble rester stable. Cependant, ils n’ont pas beaucoup de proies à chasser et, pour eux, la plus grande menace est la pollution.