Le singe écureuil, le plus petit des primates

05 janvier, 2019
Bien qu’il puisse paraître inoffensif en raison de sa petite taille, le singe écureuil possède un fort caractère. Il convient donc de l'observer à une certaine distance.

Le singe écureuil est le plus petit des primates. Il s’agit néanmoins d’un animal si particulier et intéressant qu’il vaut la peine de s’en approcher un peu pour le connaître davantage. Vous souhaiteriez en savoir davantage ? Poursuivez donc votre lecture !

Le singe écureuil, tout ce qu’il faut savoir

Caractéristiques

Nous l’avons mentionné précédemment, le singe écureuil est le plus petit des primates. Son physique est donc petit : il mesure généralement entre 25 et 35 centimètres et pèse entre 500 et 1100 grammes. Les femelles pèsent quant à elles rarement plus de 750 grammes.

Le poids des mâles varie en fonction de la saison de l’année. Ils accumulent en effet de l’eau et de la graisse aux extrémités, à la poitrine et aux épaules lorsque la saison de reproduction approche. Ceci leur permet de se concentrer sur d’autres tâches et de disposer des forces nécessaires pour les réaliser.

La queue du singe écureuil est très longue car elles sont arboricoles. En d’autres termes, ils vivent dans les arbres et se déplacent grâce à eux. Contrairement à d’autres primates, leurs ongles sont plats et se situent sur des doigts incurvés munis de griffes ? Cela facilite dons leur mobilité et leur liberté de mouvement dans les arbres.

singe écureuil

 

Il possède un pelage court dans les tons orange sur le torse et les extrémités, et brun sur les épaules et les bras. Son visage est toujours blanc ou avec de ton très clair. Il s’agit donc de la partie de son physique que nous remarquons le plus, car elle se démarque des autres.

Ses yeux sont arrondis avec une petite paupière supérieure rose. Son regard est intense, de couleur ébène. Il est presque impossible de pas différencier les pupilles.

Il existe au moins cinq espèces différentes de singes écureuil. Chacune possède ses propres caractéristiques : le singe écureuil d’Amérique centrale, le singe écureuil commun, le singe geoffroy, le singe écureuil bolivien et le singe écureuil vanzolini.

Alimentation

Les singes écureuils sont omnivores. Leur régime alimentaire se compose de fruits et d’ insectes. Ils peuvent également se nourrir de feuilles, de graines, de racines ou de fruits secs. Ils peuvent parfois inclure de petits animaux vertébrés, tels que des oiseaux ou des chauves-souris, dans leur alimentation.

Le singe écureuil se déplace néanmoins peu lorsqu’il chasse. Il observe en effet une proie impudente, perchée sur une feuille par exemple, et attaque sans plus attendre. Ce de manière propre et efficace.

Comportement

Nous l’avons dit précédemment, le singe écureuil vit dans les arbres et, grâce à sa queue et à la forme de ses pattes, est capable de passer d’un arbre à l’autre de manière presque silencieuse. Il se déplace généralement en petits groupes composés du même nombre de jeunes que de femelles et de mâles.

singe écureuil

 

Les groupes de singes écureuil comptent en moyenne douze membres. Il y eu néanmoins des cas exceptionnels, pour des raisons inconnues, où les groupes comptaient jusqu’à 500 singes. Incroyable ! Nous espérons toutefois ne pas en croiser un aussi important.

La forme de communication passe par différents sons ou même par des marques olfactives. Ils tentent en effet d’avertir les autres par un son fort avant de s’enfuir s’ils aperçoivent un prédateur à proximité. Les autres singes écureuil sont en effet à même de différencier une tonalité informant d’un danger.

Vous vous rappelez que nous avons évoqué le fait qu’ils accumulent de l’eau et de la graisse dans leurs extrémités en période de reproduction ? Une autre raison pour laquelle les mâles le font est que plus ils sont gros, plus il seront attrayant pour les femelles.

S’agissant de sa relation avec l’homme, le singe écureuil est un primate agressif et également effrayant. Il est donc préférable de ne pas trop s’approcher, au cas où.

Voici donc un petit animal de la jungle considéré comme l’un des plus beaux primates du monde.

 

  1. Herrera Parra JP, Estrada Cely GE. Patrón de comportamiento de monos ardilla (Saimiri sciureus). CES Med Vet y Zootec. 2012;