L'incubation chez les canaris

25 juin, 2018
La canariculture est devenue une passion qui a traversé les frontières et conquis des adeptes partout dans le monde. Elle s'est popularisée en Europe et en Amérique car elle est facile à manipuler, économique et nécessite peu d'espace

L’accouplement et l’incubation des canaris en captivité sont destinés à préserver le bien-être des couples. Si vos canaris sont déjà en phase de reproduction, les conseils qui suivent vous seront très utiles.

La canariculture : une passion au niveau mondial

Le mot ‘canari’ est un terme générique pour désigner différentes races de l’espèce serinus canaria. Il s’agit d’une race essentiellement granivore.

Sa morphologie se distingue par un corps petit et long, avec des plumes de couleur vive. Ses petits yeux ronds et un petit bec conique agrémentent son visage. 

La canariculture est devenue une passion qui a traversé les frontières en faisant des adeptes tout autour du globe. Elle s’est popularisée dans des pays européens et américains car elle est simple à faire, économique et demande peu d’espace. Les canaris attirent l’attention par leur docilité et leur chant suave.

Accouplement et incubation chez les canaris : cycle reproducteur

Comme il ne peut pas en être autrement, le premier pas vers l’accouplement et l’incubation des canaris en captivité suppose de sélectionner les couples les plus assortis ou compatibles.

deux canaris perchée sur une cage

Le cycle reproducteur des oiseaux est habituellement saisonnier. En liberté, les canaris s’accouplent quand les journées sont plus longues et qu’il y a davantage de lumière. Autrement dit, dès le début du printemps jusqu’à la fin de l’été.

En captivité, l’idéal est de choisir les meilleurs couples pendant les derniers jours de l’hiver. Pour cela, on doit observer le comportement des canaris, leur poids, leur âge et leur état de santé.

Les femelles atteignent  leur maturité sexuelle à l’âge de sept mois, alors que les mâles l’atteignent à neuf mois. A cet âge ils sont déjà fertiles, mais on recommande d’attendre qu’il ait atteint sa première année.

Les canaris ont besoin d’être bien nourris et en bonne santé pour se reproduire en toute sécurité. Ils doivent être joyeux et bien disposés à l’arrivée du printemps. On conseille qu’ils aient changé de plumes trois mois avant le cycle reproducteur.

Le moment idéal pour la reproduction de vos canaris

Petite curiosité : en Espagne, les adeptes de  la canariculture défendent la tradition qui consiste à réunir les couples le jour de la Saint José, que l’on fête le 19 mars.

Un canari sur son perchoir

Pour l’élevage en captivité, il est nécessaire d’aménager l’environnement et de stimuler artificiellement la menstruation des canaris. Cela génère des dates optimales plus flexibles pour l’accouplement. Mais le succès de la reproduction et la santé des oiseaux dépendent des conditions offertes par l’éleveur.

Reconnaître le rut chez les canaris mâle et femelle

Il faut attacher chaque oiseau et souffler ses plumes principales pendant les premières heures du jour.

Les canaris s’accouplent généralement au cours des trois premiers jours. Lorsque ça n’a pas lieu, on utilise une astuce consistant à allumer la lumière pendant la nuit. Ainsi, on augmente la période d’accouplement. L’objectif est d’illuminer doucement l’espace et simuler l’aube.

Ponte et préparation du nid

Lorsque l’accouplement est un succès, la femelle commence à construire un nid pour pondre ses œufs. On conseille de choisir un nid artificiel de bonne qualité pour les oisillons. Pensez aussi à offrir du poil de chèvre stérilisé à la femelle, qui se chargera d’aménager un berceau.

Postérieurement, la femelle se préparera à entamer la ponte, qui se produit habituellement après le lever du jour. Un canari en bonne santé pond un œuf par jour, jusqu’à atteindre quatre ou six pontes par accouplement.

Incubation chez les canaris en captivité

Une fois la ponte achevée, l’idéal est d’entamer l’incubation assistée des œufs. Chaque œuf doit être retiré soigneusement du nid en fin d’après-midi et remplacé par une petite pierre. L’œuf est alors placé dans une petite boîte rembourrée de coton propre. Lorsque la femelle termine la ponte, les œufs sont réintroduits dans le nid.

Il est possible de reconnaître les œufs possédant un embryon grâce à leur semi-transparence. En effet, elle permet de vois un noyau central rougeâtre ou foncé. Dans certains cas, on peut aussi observer des lignes de couleur rouge, que constituent les petites veines en devenir. L’observation doit toujours de faire à contre-jour.

Il convient de signaler que l’incubation chez les canaris permet aux oisillons de naître en même temps et de pouvoir ainsi recevoir la même alimentation.