Un chien errant entre dans une église et reçoit la bénédiction du curé

06 février, 2018
 

Un chien errant est entré dans une église pendant qu’une messe était célébrée et reçut la bénédiction du prêtre. Les faits ont eu lieu dans la paroisse de São José Operário dans la municipalité de Sorocaba, dans l’Etat de São Paulo, au Brésil. La photo de ce moment particulier a fait le buzz sur les réseaux sociaux. C’est souvent le cas pour ce genre d’événements.

“Waguinho” et le chien errant

Premièrement, le protagoniste humain de cette histoire est le père Wagner Ruido. Il est également surnommé par sa paroisse “Waguinho”. Après la rencontre avec le chien, le prêtre a expliqué son geste. ” J’ai appris que l’amour de Dieu doit atteindre tout le monde. Oui. Tout le monde”.

Ensuite, concernant le toutou en question, on ne sait pas grand-chose. Peut-être était-il perdu ? En effet, son aspect général ne laissait pas penser qu’il avait passé beaucoup de temps dans la rue, expliqua le curé.

Ce qui est certain, c’est que personne ne l’avait jamais vu avant. Depuis sa rencontre avec le père Ruivo, personne ne l’a recroisé non plus. Cependant, le curé a déclaré que si le chien revenait dans les environs de la paroisse, il serait plus que le bienvenu en tant que nouveau membre de la communauté religieuse.

La photo d’un chien errant entré dans une église et recevant la bénédiction du prêtre a fait le buzz sur les réseaux sociaux. Si seulement l’image avait pu servir afin de faire prendre conscience de l’importance du respect et du bon traitement que les humains doivent adopter envers les animaux, cela aurait été d’autant plus bénéfique.

 

Etre ou paraître, telle est la question

Des attitudes aussi positives telle que celle de ce curé peuvent peut-être aider à éveiller de bons sentiments ou même des actions concrètes envers les animaux, surtout envers ceux qui se retrouvent abandonnés.

Je voudrais rappeler deux faits dont j’ai été témoin. Ces anecdotes impliquent des catholiques supposément pratiquants. Ces derniers ont provoqué mon indignation.

Ainsi, se rendre à la messe tous les dimanches ne suffit pas à faire de vous des gens biens.

Une de ces anecdotes eu lieu sur le chemin menant à la paroisse de mon quartier. Exceptionnellement, j’empruntais ce chemin et remarquais la présence d’un petit chien errant qui avait l’air très sale et ébouriffé.

C’est à ce moment-là que les personnes ayant assisté à la messe commencèrent à sortir. A leurs côtés, il y avait plusieurs enfants qui commencèrent à harceler l’animal. Ils lui criaient après et lui lançaient des coups de pieds sous le regard indifférent des adultes. Il va sans dire que le pauvre chien s’est enfuit effrayé.

A la recherche de bons chrétiens

L’autre anecdote qui me fit définitivement détester les attitudes hypocrites de certaines personnes eu lieu dans une grande ville touristique.

Ce jour-là, je m’étais approchée d’une église afin d’en admirer le détail architectural. Soudain, le concierge de ces lieux attira mon attention. Il était en train d’expulser un chien errant qui avait tenté d’entrer. Avec mon caractère, je n’ai pas pu me retenir et lui dit quelques mots à propos de l’amour de dieu envers toutes les créatures.

 

La leçon à retenir est que la pratique d’une religion ne nous rend pas meilleur, bien évidemment. Il en faut beaucoup afin d’éduquer et de faire prendre conscience aux gens de la gravité d’un abandon, d’un mauvais traitement et de l’importance d’une attitude responsable envers les animaux.

Remarques sur les religions et le traitement des animaux

Le père Ruivo a raconté que le chien a fait irruption dans la paroisse juste quand il prêchait sur l’amour envers tous les êtres vivants. Il en a également profité pour rappeler les mots du Pape François sur l’importance de prendre soin de notre maison commune. Il faisait référence à la planète, et par extension, à tous ceux qui l’habitent.

Au fond, la religion et la protection des animaux ne sont pas des thèmes incompatibles, ou du moins, ils ne devraient pas l’être. Ou peut-être, selon qui nous l’explique, nous n’avons pas tous été créés par un être supérieur?

Toutes les religions n’abordent pas la question de la même façon. S’étendre sur le sujet serait prétentieux dans cet article. Cependant, il est important de souligner, avec certaines nuances, qu’elle ouvre la voie à l’idée de respect envers tous les êtres vivants et de la recherche d’une harmonie dans la nature.

Espérons que bien plus de cas comme celle de la photo de “Waguinho” et du chien errant fassent le buzz.

 Il est primordial de prôner le respect de tous les êtres vivants qui habitent ce monde béni. Amen.

Source: Facebook du Père Wagner Ruivo