Les chiens ressentent des émotions comparables à celles d'un enfant

Les chiens peuvent ressentir des émotions similaires à celles que ressentent les humains. C'est ce qu'a montré une étude récente. Nous partageons ici avec vous quelques données.
Les chiens ressentent des émotions comparables à celles d'un enfant

Dernière mise à jour : 20 août, 2021

Ces dernières années, plusieurs études scientifiques ont montré que les chiens peuvent ressentir les mêmes émotions que les humains. Une étude de l’Université Emory, en Atlanta (États-Unis), a montré que les chiens avait des émotions similaires à celles des enfants. Autrement dit, leur niveau de sensibilité est similaire.

Les chiens ont la même sensibilité que les enfants

C’est ce que démontre l’étude menée par le neurologue Gregory Bens qui, après avoir effectué un test avec plusieurs chiens, dont le sien, est parvenu à montrer que les chiens ont la même sensibilité qu’un enfant.

Dans le cadre de l’expérience, plusieurs ont passé une IRM. Tout au long de l’examen, les chiens ont reçu différents types de stimuli, lesquels ont généré une certaine activité cérébrale. Selon la recherche, l’activité cérébrale des chiens augmentait à mesure qu’ils recevaient des signaux liés à la nourriture ou aux odeurs de personnes familières.

Un enfant qui embrasse un chien.

Les chiens peuvent-ils être optimistes ou pessimistes ?

D’autre part, une étude également centrée sur les émotions des chiens a montré que, comme les humains, les chiens peuvent être optimistes ou pessimistes. La recherche a révélé que les chiens sont en proie à l’anxiété lorsqu’ils sont laissés seuls et ont ainsi tendance à être pessimistes. Cette angoisse se manifestera par des aboiements, la destruction d’objets ou encore des selles à l’intérieur de la maison.

Le professeur Mike Mendl est à la tête du groupe de recherche de l’Université de Bristol (Royaume-Uni) qui a mené l’étude. Dans différents médias, il a déclaré que son équipe a pu développer une nouvelle méthode pour étudier les décisions pessimistes ou optimistes chez les chiens.

Les chercheurs ont mené l’étude avec 24 chiens récemment entrés dans un refuge. L’expérience s’est déroulée comme suit : un chercheur a interagi avec chaque chien dans une pièce isolée pendant 20 minutes, et le lendemain, le chien s’est retrouvé dans cette même pièce, mais seul, pendant une période de cinq minutes, pendant laquelle son comportement a été filmé.

Au cours de ces cinq minutes, le chien aboyait, sautait sur les meubles et grattait la porte. Ces comportements ont été observé chez les différents animaux.

Afin d’étudier la prise de décision chez ces mêmes chiens, les chercheurs ont placé deux gamelles dans la pièce : une gamelle avec de la nourriture et une gamelle vide. Les deux bols ont été placés à des endroits ambigus.

Les chiens qui ont couru rapidement vers ces endroits ambigus ont été considérés comme relativement optimistes. À l’inverse, ceux qui ne se sont pas approchés des gamelles ont été considérés comme des chiens pessimistes.

Mendl a déclaré ce qui suit : “Nous savons que les états émotionnels des gens affectent leurs jugements et que les personnes heureuses sont plus susceptibles de juger positivement une situation ambiguë. Notre étude a montré que cela s’applique également aux chiens.”

Les résultats suggèrent que le comportement considéré comme problématique pour les maîtres a également une signification émotionnelle pour les animaux, même lorsque le comportement lui-même n’est pas exprimé. De plus, certains chiens sont plus susceptibles de ressentir de l’anxiété lorsqu’ils sont laissés seuls.

Cela est important, car le comportement lié à la séparation est courant chez les chiens. Par conséquent, prédire ce comportement peut servir à le traiter de manière appropriée, et à garantir le bien-être de l’animal.

Un maître qui caresse son chien.

Quelles autres émotions les chiens peuvent-ils ressentir ?

D’autres études ont suggéré que les chiens peuvent ressentir des émotions négatives comme les humains, y compris des émotions associées à certaines conditions psychologiques chroniques et aiguës, telles que la dépression. Il y a quelques années, des symptômes analogues à la dépression clinique, à la névrose et à d’autres troubles psychologiques ont été ajoutés aux émotions canines.

Par ailleurs d’autres recherches révèlent que les chiens peuvent aussi être jaloux. Ce type de comportement a également été observé chez les primates. Chez les chiens, selon les scientifiques, ce type de comportement est probablement dû à la relation étroite que les chiens entretiennent avec les humains.

Cela pourrait vous intéresser ...
Un chien héroïque sauve la vie d’un bébé abandonné : l’humanité canine
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Un chien héroïque sauve la vie d’un bébé abandonné : l’humanité canine

Un chien héroïque sauve la vie d'un bébé abandonné dans une décharge. Voulez-vous en savoir plus sur cette nouvelle fascinante?