Pourquoi les chiens se mordent-ils la queue ?

Lorsque nous voyons un chien se mordre la queue, nous pouvons penser qu'il s'agit d'un jeu inoffensif, mais cela indique parfois un problème qui doit être résolu pour le bien de l'animal.
Pourquoi les chiens se mordent-ils la queue ?

Dernière mise à jour : 24 août, 2021

Sur les réseaux sociaux, les vidéos de chiens en train de se mordre la queue, ou de tourner sur eux-mêmes pour essayer de la mordre se multiplient. Ce comportement n’est pas nécessairement problématique, mais il est important de connaître sa nature pour pouvoir identifier quand il indique un trouble.

Nous vous décrivons ici ce comportement, appelé tail chasing en anglais, ainsi que les cas dans lesquels vous devriez vous inquiéter. Si cette question vous intéresse ou si votre chien affiche ce comportement, dans les lignes suivantes, vous trouverez des réponses.

Un comportement naturel

Il ne s’agit pas toujours d’un comportement pathologique. C’est le cas des chiots, habitués à la chasse à la queue. En effet, ils découvrent ainsi leur propre corps par le jeu.

Si ce comportement persiste à l’âge adulte, vous l’avez peut-être renforcé pendant son enfance sans vous en rendre compte, en le récompensant par exemple. Dans ces cas, il suffira d’ignorer le chien et le comportement finira par disparaître.

Parfois, les maîtres renforcent les comportements problématiques simplement en prêtant attention à ces comportements.

Pourquoi les chiens se mordent la queue ?

Mon chien se mord la queue : quand faut-il s’inquiéter ?

Un chien adulte qui mord et poursuit sa queue est un motif d’attention (surtout s’il le fait de manière obsessionnelle). Il existe différentes causes pathologiques pour lesquelles un chien présente ce comportement. Nous vous les présentons dans les sections suivantes.

Causes physiques

La douleur, les démangeaisons et autres sensations désagréables au niveau de la queue sont souvent la cause à l’origine de ce comportement. Les problèmes physiques les plus courants sont les suivants :

  • Parasites externes : si le chien a des parasites dans cette zone (puces ou tiques par exemple), il essaie alors de s’en débarrasser. Les démangeaisons qui ne disparaissent l’inciteront à se gratter avec insistance.
  • Blessures : une blessure ou un corps étranger coincé dans la peau de la queue provoquera des douleurs à l’animal et il tentera de lécher la zone pour se soulager.
  • Problèmes de glandes périanales : Ces glandes, situées de part et d’autre de l’anus, servent à lubrifier les selles et à transmettre des informations olfactives aux autres chiens. Si elles ne se vident pas, si elles sont infectées ou développent d’autres affections, le chien voudra atténuer l’inconfort. Il est possible de le voir traîner son anus au sol en plus de se mordre la queue.
  • Problèmes de peau : les allergies, la gale ou les champignons figurent parmi les causes les plus courantes à l’origine de ce comportement, car ils provoquent des démangeaisons et des picotements.
  • Hernies discales et autres problèmes rachidiens : des pathologies de cette nature peuvent provoquer des douleurs ou des picotements au niveau du dos. Le chien tentera alors d’identifier et d’atténuer la cause de la douleur.

Causes comportementales

Si l’animal est dans des conditions de stress ou d’anxiété, il est possible que ce qui était un simple jeu devienne un stéréotypie. Les causes derrière cela sont diverses et nécessitent la même attention que les causes physiques :

  • Manque de stimulation : Parfois, les chiens se mordent la queue pour soulager l’ennui.
  • Solitude et manque d’affection : la chasse à la queue peut être la projection physique d’un sentiment d’abandon et d’un manque de socialisation.
  • Confinement : dans le cas de chiens qui ne sortent jamais, courir après leur queue est une forme de catharsis face à l’excès d’énergie produit par le manque d’exercice et de stimulation. Les stéréotypies sont des comportements pathologiques présents chez presque toutes les espèces dans des conditions de confinement.
  • Renforcement du comportement et appel à l’attention : si le chien a appris que vous faites attention à lui lorsqu’il se mord la queue, il le fera à chaque fois qu’il voudra votre attention.

Que faire quand un chien se mord la queue ?

Si vous pensez que ce comportement chez votre chien indique un problème, vous devez tout d’abord identifier la ou les causes. La meilleure solution est d’aller chez le vétérinaire : il faut d’abord écarter les causes physiques et, s’il y en a, entamer un traitement adapté.

S’il s’agit d’un problème psychologique, la meilleure option est de faire appel à un éducateur canin. Avec leur aide, vous serez en mesure d’identifier les facteurs de stress qui affectent votre chien et vous obtiendrez des ressources nécessaires pour corriger ces facteurs. Comme toute maladie, les troubles des conduites nécessitent une attention et un processus de guérison.

Un chien se mord la queue.

Le dernier conseil est toujours la prévention. Une bonne alimentation, une vermifugation et une vaccination à jour, ainsi que des visites vétérinaires périodiques sont les meilleurs moyens de prévenir les problèmes de comportement. De plus, la médecine préventive permet d’économiser de l’argent (et des tracas) à long terme, vous donnant la possibilité de consacrer vos ressources et votre temps à passer de bons moments avec votre chien.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi mon chien tremble-t-il pendant son sommeil ?
My AnimalsLisez-le dans My Animals
Pourquoi mon chien tremble-t-il pendant son sommeil ?

Lorsqu'un chien tremble pendant son sommeil, cela est généralement dû à un mouvement typique de la phase REM qui renvoie sans doute à ce dont il rê...



  • Elgier, Á. M., Jakovcevic, A., Mustaca, A. E., Bentosela, M., & Barrera, G. (2009). Problemas de comportamiento en los perros domésticos (canis familiaris): aportes de la psicología del aprendizaje. Revista de Psicología18(2), ág-123.
  • Tiira, K., Hakosalo, O., Kareinen, L., Thomas, A., Hielm-Björkman, A., Escriou, C., … & Lohi, H. (2012). Environmental effects on compulsive tail chasing in dogs. PloS one7(7), e41684.