Les propriétés du lait de chèvre pour les chiens

Quels sont donc les bienfaits du lait de chèvre pour les chiens ? Découvrez quels sont les éléments à prendre en considération lors du choix d'un lait de remplacement pour un chiot.
Les propriétés du lait de chèvre pour les chiens

Dernière mise à jour : 12 avril, 2022

Récemment, le lait de chèvre pour chiens est devenu l’un des compléments les plus populaires dans le monde des animaux de compagnie. Le lait de chèvre a été vanté pour sa capacité à améliorer la digestion, soulager les allergies et même soigner le cancer.

Ce lait est largement disponible dans les animaleries et en ligne, mais les affirmations des publicités sont-elles vraies ? Nous répondons à cette question ci-dessous.

Pourquoi le lait est si important ?

Le lait est un liquide physiologique sécrété par la glande mammaire. Il constitue la nourriture et la protection du nouveau-né. La nature fait que cette nourriture est produite en quantité exacte selon les besoins spécifiques de la progéniture, elle peut donc difficilement être remplacée.

L’origine des composés d’un lait est double : une série de ceux-ci sont synthétisés dans la glande mammaire elle-même, tandis que d’autres sont prélevés déjà formés à partir d’une filtration sélective du sang. Le lait non seulement nourrit, mais favorise également la maturation des systèmes intestinal et immunitaire.

Chèvre et veau.

L’allaitement des chiots

Les chiots peuvent avoir besoin d’être nourris avec des substituts de lait pour ne pas mourir. Les circonstances dans lesquelles cela peut être le cas sont la mort de la mère, le rejet des petits par la mère et la prématurité.

Les troubles qui réduisent la production de lait de la chienne comptent également. Par exemple : la mammite ou les malformations congénitales, telles que la macroglossie (langue hypertrophiée).

Quelle est la pertinence du lait de chèvre pour les chiens?

Les nutritionnistes évaluent la qualité de tout lait par la teneur en quatre éléments : protéines, lipides, vitamines et minéraux. Bien entendu, la composition du lait peut varier considérablement d’une espèce à une autre.

Mais pas seulement… Au sein d’une même espèce, la composition du lait maternel peut varier, en raison de facteurs génétiques et non génétiques. Parmi les facteurs génétiques, figurent la race et la variété, et parmi les facteurs non génétiques, nous trouvons l’âge de la mère, la période post-partum, le régime alimentaire et l’exposition à des environnements défavorables, tels qu’un environnement stressant.

Voici la teneur moyenne de la principale protéine du lait, la caséine, et la teneur en lactose, exprimée en grammes par kilogramme d’eau.

Caséine (protéine) Lactose (sucre)
Chiens 69,6 37.3
Chèvre 28,8 (selon la race) 47.2
Vache 32.1 55,0
Fermier en train de traire une chèvre.

Pourquoi la teneur en lactose est importante lorsque l’on envisage de donner du lait de chèvre aux chiens ?

Le lactose est digéré par une enzyme appelée lactase. Le lait de chien a naturellement une teneur en lactose beaucoup plus faible que le lait de chèvre et de vache. Si le chiot n’a pas assez d’enzyme, il peut avoir plus de mal à digérer le lactose. Par conséquent, le lactose présent dans le lait peut atteindre l’intestin sans avoir été digéré.

Ce sucre non digéré attirera l’eau dans le côlon et provoquera une diarrhée. De plus, la forte présence de lactose déclenche un processus de fermentation par les bactéries du côlon, ce qui provoque des flatulences et des malaises. Le chiot peut donc développer une intolérance au lactose.

Pourquoi la teneur en caséine est-elle importante ?

Le lait et les produits laitiers font partie des déclencheurs d’ allergies alimentaires chez les chiens. Les protéines du lait pouvant agir comme inducteurs d’une réaction allergique semblent être principalement les caséines alpha-S1 et la bêta-lactoglobuline.

Il est important de souligner que, chez la chèvre, il existe une variabilité génétique liée à une quantité plus ou moins importante de caséine dans le lait. Cet aspect a suscité un intérêt particulier, puisque la teneur en caséine détermine l’utilisation industrielle et la consommation de ce lait. Chez les chèvres françaises, alpines et saanen, la variabilité du gène alpha-S1-caséine a été déterminée.

Concernant la teneur en alpha-S1-caséine, on distingue quatre classes différentes de lait de chèvre : taux nul, absence totale d’alpha-S1-caséine (plus digeste, idéale pour éviter les allergies alimentaires), taux faibles et taux élevés et intermédiaires (convenable pour faire du fromage).

Une allergie alimentaire au lait ou aux produits laitiers peut se manifester par une irritation de la peau, des rougeurs, des démangeaisons, une gêne gastro-intestinale, des vomissements et la diarrhée

De tout ce qui précède, il ressort que le lait de chèvre de certaines races peut être considéré comme hypoallergénique par rapport au lait de vache. Par conséquent, choisir un lait de chèvre en fonction du génotype de l’animal producteur peut être la solution idéale lorsqu’il s’agit de fournir du lait de chèvre aux chiens. Si votre chiot a besoin d’un substitut de lait, parlez-en avez votre vétérinaire.



  • BAINES, F. M. (1981). Milk substitutes and the hand rearing of orphan puppies and kittens. Journal of Small Animal Practice, 22(9), 555–578. doi:10.1111/j.1748-5827.1981.tb01413.x
  • Heinze, C. R., Freeman, L. M., Martin, C. R., Power, M. L., & Fascetti, A. J. (2014). Comparison of the nutrient composition of commercial dog milk replacers with that of dog milk. Journal of the American Veterinary Medical Association, 244(12), 1413-1422.
  • Oftedal, O. T. (1984). Lactation in the dog: milk composition and intake by puppies. The Journal of nutrition, 114(5), 803-812.
  • Restani P, Gaiaschi A, Plebani A, Beretta B, Cavagni G, Fiocchi A, et al.(1999) Cross-reactivity between milk proteins from different animal species. Clin Exper Allergy 29:997-1004.
  •  Jenness, R. (1979). Comparative aspects of milk proteins. Journal of Dairy Research, 46(2), 197-210.