Quelques conseils pour nourrir un canari

18 juillet, 2018
En plus des graines de base et des fruits ou des légumes, il faut analyser les besoins en nourriture du canari en fonction de l’époque de reproduction, d’élevage ou du fait de faire face à l’hiver et aux basses températures.
 

Le canari fait partie des oiseaux domestiques les plus populaires qui existent. L’espèce que nous connaissons généralement est le Serinus Canaria Domestica, le résultat de l’élevage sélectif qui nous permet d’affirmer que le canari domestique est effectivement né domestique. Du fait de sa bonne réputation, il est probable que vous en adoptiez un et il est donc important d’avoir en tête une série de conseils basiques pour bien alimenter un canari.

Les besoins nutritionnels du canari domestique

Le Serinus Canaria Domestica ou canari domestique, a été créé par l’intervention humaine pendant le XVIIème siècle, sur la base de plusieurs races sauvages de canaris au plumage coloré.

Pour alimenter un canari, il y a différents types de graines, en plus de certains types de plantes et de légumes. Les aliments les plus communs dans le régime du canari sont :

  • Les graines de base
  • La salade
  • Les pommes
  • Les carottes
  • Le chanvre
  • L’avoine

Pour ce qui est de la variété à apporter au régime du canari, on peut dire qu’il a en général besoin de 50% de graines de base, de 20% de graines spécifiques et de 30% des autres graines variées. Il ne faut pas non plus oublier les fruits et légumes qui apporteront une source d’eau, de vitamines et de minéraux à votre animal de compagnie.

Les graines de base de l'alimentation du canari

 

Comment alimenter un tout jeune canari ?

Les besoins nutritionnels des bébés de toutes les espèces d’animaux sont supérieurs et spécifiques sur tous les aspects. Les bébés sont en pleine phase de développement. Ils ont donc besoin de nutriments spécifiques pour croître de manière adéquate et saine.

En plus des aliments habituels mentionnés ci-dessus, les jeunes canaris ont aussi besoin de suppléments alimentaires. Ceux-ci aident à accélérer leur croissance.

Généralement, la mère mâche et régurgite les aliments dont elle dispose pour alimenter ses petits. Elle doit donc modifier son régime pour accompagner au mieux les bébés. Elle mâche en général de l’avoine, des fruits et légumes et certains types de protéines animales.

Pour intégrer ces protéines animales au régime du jeune canari, vous pouvez utiliser de la gélatine, des œufs de poule durs, des os de sépia triturés ou encore des insectes vivants. La mère prendra ces aliments pour les mâcher, elle les régurgitera et les donnera délicatement à ses petits.

Pour que les œufs se développent au mieux, l’alimentation des parents pendant l’époque de reproduction est primordiale. Il faut inclure des aliments riches en protéines animales (cités ci-dessus) dès l’étape de copulation pour que la coquille des œufs se forme de manière adéquate.

Les aliments et les pratiques alternatives

Pendant l’hiver ou pendant les périodes de stress, comme la reproduction ou la migration, il est probable que vous ayez à compléter le régime de votre canari pour aider son système immun.

 

Les autres aliments que vous pouvez donner à votre canari sans soucis

En tant qu’oiseau granivore, le canari triture les graines qu’il mange dans son organe appelé le gésier. Pour aider votre canari à mieux triturer les graines, vous pouvez mettre à sa disposition du sable ou du gravier. Il l’ingérera de manière naturelle pour mieux décomposer les graines dans le gésier.

Un autre élément alternatif pour alimenter votre canari sont les plantes silvestres. Il y a certains types de plantes que l’animal pourra manger chez vous, comme par exemple :

  • Des dents de lion
  • Les orties
  • La luzerne
  • L’herbe de pampline

Pour terminer, n’oubliez pas que vous pouvez incorporer au régime de votre canari des aliments riches en protéines animales. Vous pouvez les élaborer avec une pâte d’œuf dur et de céréales. Cela aidera l’animal à prendre du poids et à se préparer pour les basses températures.