10 aliments toxiques pour les oiseaux

Les oiseaux en captivité consomment presque tous les aliments à leur portée, car ils ont perdu la capacité d'identifier les aliments toxiques pour eux. Pour cette raison, les maîtres doivent être attentifs à ce qu'ils mangent en tout temps, afin de prévenir les problèmes de santé.
10 aliments toxiques pour les oiseaux
Francisco María García

Rédigé et vérifié par l'avocat Francisco María García.

Dernière mise à jour : 26 octobre, 2022

Pour offrir une alimentation équilibrée à vos oiseaux, il est nécessaire de connaître les nutriments essentiels à leur développement, ainsi que les aliments toxiques pour eux, lesquels peuvent compromettre leur santé.

Le terme « oiseau » englobe un groupe très diversifié et étendu d’animaux vertébrés adaptés à la vie aérienne. Les différentes espèces d’oiseaux présentent des différences anatomiques et physiologiques. Cela explique pourquoi chaque espèce s’est adaptée à un climat, à un mode de vie et à un régime spécifiques.

Par conséquent, avant de nourrir des oiseaux, il est important de savoir à quel type d’alimentation leur corps est le plus adapté. Découvrez ci-après quels sont les aliments toxiques pour les oiseaux, afin d’éviter des catastrophes.

L’alimentation des oiseaux

Il est à noter qu’il existe des oiseaux carnivores, insectivores, granivores et frugivores. Le système digestif et la forme du bec de chaque espèce sont adaptés à une alimentation spécifique.

En grande partie, cette variété est due à la nécessité de s’adapter à différents habitats. Plus le climat est doux, plus la quantité et la variété des aliments disponibles sont importantes.

Couple de perroquets.

L’influence du climat et de la région

Les espèces typiques des climats tropicaux et tempérés ont une alimentation naturelle très variée. Contrairement aux espèces adaptées aux climats arides et aux oiseaux marins.

Les perroquets et les pigeons peuvent généralement consommer toutes sortes d’aliments, y compris les fruits, les graines, les feuilles et les céréales. Cela explique pourquoi ces oiseaux sont les mieux adaptés à la vie domestique, ainsi que leur survie dans les grandes villes.

Le régime alimentaire des oiseaux varie également selon leur stade de vie. Lorsqu’ils sont encore petits, la plupart se nourrissent d’insectes apportés par la mère. C’est leur principale source de protéines, qui garantira le développement sain de leurs muscles et de leurs plumes.

Lorsqu’ils atteignent l’âge adulte, leurs organismes doivent s’adapter aux conditions imposées par l’environnement. Alors que certains deviennent des chasseurs experts sur terre ou en mer, d’autres récoltent les graines et les fruits typiques de leur région.

Lorsqu’il s’agit d’oiseaux domestiques, il est nécessaire de respecter les préférences et les intolérances alimentaires de chaque espèce. Et surtout de s’assurer de ne pas leur donner des aliments toxiques.

10 aliments toxiques pour les oiseaux

Les oiseaux nés et élevés en captivité perdent une grande partie de leur instinct. Par conséquent, ils peuvent accidentellement manger des aliments toxiques se trouvant à leur portée.

  • 1. Le chocolat

Le chocolat est potentiellement toxique pour tous les animaux de compagnie. Comme leur système digestif est intolérant à cette substance, une ingestion provoque des diarrhées et des vomissements. Dans les cas plus graves, le système nerveux central est compromis et l’oiseau peut en mourir.

  • 2. Les pépins des pommes, des poires et des pastèques et le noyau des cerises et des pêches

Les pépins et noyaux des fruits cités contiennent de petites quantités de cyanure. C’est un minéral hautement toxique pour les oiseaux. La pulpe de ces fruits est fortement recommandée dans votre alimentation, mais sans les pépins et noyaux.

  • 3. L’avocat

L’avocat peut provoquer une insuffisance cardiaque et hépatique.

Un perroquet.
  • 4. L’ail et l’oignon

La consommation d’ail et d’oignon est très saine pour l’homme et peut être administrée à petites doses aux chiens et aux chats. Mais lorsqu’il s’agit d’oiseaux, l’ingestion de ces aliments provoque souvent des troubles digestifs accompagnés de vomissements et de diarrhées.

  • 5. L’alcool

L’alcool ne doit pas être offert ni laissé à la portée d’un animal domestique. Cette substance déprime le système immunitaire et provoque un déclin rapide de la santé.

  • 6. Les feuilles, tiges et graines de tomates

La pulpe de tomate est savoureuse et saine pour les oiseaux. Mais les feuilles, les tiges et les graines peuvent provoquer un empoisonnement. Par conséquent, il faut nettoyer soigneusement les tomates avant d’en offrir à un animal de compagnie.

  • 7. Le sel et le sucre

Les oiseaux devraient consommer naturellement une certaine quantité de sodium et de sucre dans leur alimentation. Cependant, la consommation de substances industrielles peut être fatale pour leur santé. Elle peut causer des dommages digestifs et rénaux.

  • 8. Les tomates et les pommes de terre (pas mûres)

Les tomates et les pommes de terre contiennent des glycoalcaloïdes qui sont toxiques pour les animaux de compagnie. Ces composés se trouvent en plus grande quantité dans les légumes verts (immatures), il est donc préférable d’éviter de les donner aux oiseaux.

Certains vétérinaires recommandent d’éviter complètement ces aliments, bien qu’avec les précautions nécessaires, ils puissent être proposés aux animaux de compagnie.

  • 9. Le café et le thé (graines, tiges et feuilles)

Les oiseaux métabolisent mal la caféine contenue dans ces espèces végétales. Les effets de la consommation de caféine chez les oiseaux sont les suivants : une diarrhée foncée, une hyperactivité, une arythmie cardiaque, de l’anxiété, des convulsions et la mort.

  • 10. Le persil

Cet aliment contient de grandes quantités de vitamine A, ce qui peut provoquer une hypervitaminose chez les plus petits spécimens. Cette maladie provoque une déformation des os et la métaplasie squameuse de la peau.

Cela pourrait vous intéresser ...
Mue des perroquets : l’état du plumage comme indicateur de santé
My Animals
Lisez-le dans My Animals
Mue des perroquets : l’état du plumage comme indicateur de santé

La mue des perroquets et l'état de leur plumage sont les grands indicateurs de la santé de ces oiseaux et de bien d'autres.



  • Shivaprasad, H. (2014) Patología de las Aves – Una Revisión. Recuperado el 4 de enero de 2022, disponible en: https://www.asav.es/wp-content/uploads/2016/05/3-1-Patologia-de-las-aves-una-revision-Shivaprasad.pdf
  • Skelhorn, J., & Rowe, C. (2010). Birds learn to use distastefulness as a signal of toxicity. Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, 277(1688), 1729-1734.
  • RICHARDSON, J. A. (2006). Toxic Substancesen Harrison G. & Lightfoot, T. Clinical Avian Medicine (Vol. II). Spix Publishing.
  • Kovalkovičová, N., Šutiaková, I., Pistl, J., & Šutiak, V. (2009). Some food toxic for pets. Interdisciplinary toxicology, 2(3), 169.

Le contenu de Mes Animaux est rédigé à des fins informatives. Il ne remplace pas un diagnostic, un conseil ou un traitement professionnel. En cas de doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.